Action pour le climat

Transparence du financement international de la lutte contre le changement climatique

Les flux financiers internationaux en faveur de la lutte contre le changement climatique augmentent. Il est donc important de garantir leur transparence afin d'instaurer des relations de confiance entre les partenaires des pays développés et des pays en développement. Cette transparence contribue également à améliorer l’efficacité du financement.

Objectif de 100 milliards de dollars: suivi des progrès

La Commission européenne et de nombreux États membres contribuent activement à des initiatives destinées à améliorer les méthodes de notification et la disponibilité de données sur l’aide financière aux pays développés

De telles initiatives englobent le Comité d’aide au développement de l’OCDE, le groupe de travail technique, le groupe collaboratif de recherche de l’OCDE sur le suivi du financement de l’action pour le climat et l’initiative internationale pour la transparence de l’aide.

Cette initiative est importante pour suivre les progrès réalisés en vue d'atteindre l’objectif commun des pays développés de mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020.

Dispositif de notification de l’UE

L’actuel dispositif de notification de l’UE concernant le financement de la lutte contre le changement climatique se fonde sur le règlement de l’UE relatif à un mécanisme de surveillance adopté en 2013.

Ce règlement demande aux États membres de soumettre des rapports annuels sur l’aide financière, le renforcement des capacités et les activités de transfert de technologies vers les pays en développement, en s’appuyant sur les meilleures données disponibles.

À partir de 2021, la communication d’informations sera soumise au règlement de l’UE sur la gouvernance adopté en 2018.

L'UE publie également des informations sur le financement dans ses rapports annuels sur les progrès accomplis dans le domaine de l'action pour le climat.

Dispositif de notification international

Au niveau international, les parties à la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC) notifient tous les deux ans l’aide financière qu’ils accordent aux pays en développement.

À partir de 2024, la communication d’informations sera soumise aux nouvelles modalités convenues lors de la conférence de Katowice sur les changements climatiques, qui établissent un cadre de transparence renforcé au titre de l’accord de Paris.

L'UE a soumis en décembre 2019 son quatrième rapport bisannuel, qui contient des informations sur les ressources financières et le transfert de technologies.