Représentation en Belgique

Prévisions économiques de l'automne 2020: La croissance économique en Belgique cette année devrait être durement touchée par la pandémie de COVID-19

/belgium/file/gentiloninovember2020jpg_frgentiloni_november_2020.jpg

Paolo Gentiloni
copyright EU

Dans un contexte d'incertitude persistante et de chômage en hausse, le PIB ne devrait rebondir que progressivement en 2021 et 2022, le commerce international devant réduire la croissance.

05/11/2020

La pandémie de Covid-19 représente, pour l'économie mondiale et celle de l'UE, un choc d'une très grande ampleur, aux conséquences économiques et sociales très graves. Après avoir subi un grave choc au premier semestre de cette année, l'activité économique en Europe a rebondi vigoureusement au troisième trimestre, avec la levée progressive des mesures de confinement. La résurgence de la pandémie ces dernières semaines entraîne toutefois des perturbations, tandis que les autorités nationales adoptent de nouvelles mesures de santé publique pour en limiter la propagation. La situation épidémiologique implique que les projections de croissance sur la période de prévision sont sujettes à un degré d'incertitude et de risque extrêmement élevé.

Selon les prévisions économiques de l'automne 2020, l'économie de la zone euro devrait enregistrer une contraction de 7,8 % en 2020, avant de croître pour s'établir à 4,2 % en 2021 et à 3 % en 2022. Les prévisions annoncent que l'économie européenne va se contracter de 7,4 % en 2020 avant de renouer avec la croissance qui atteindra 4,1 % en 2021 et 3 % en 2022. Par rapport aux prévisions économiques de l'été 2020, les projections de croissance pour la zone euro et l'UE sont légèrement supérieures pour 2020 et inférieures pour 2021. La production dans la zone euro et dans l'UE ne devrait pas retrouver son niveau d'avant la pandémie en 2022.

Les répercussions économiques de la pandémie varient sensiblement d'un État membre à l'autre de l'UE et il en va de même pour les perspectives de reprise. Cet état de fait tient à la propagation du virus, à la rigueur des mesures de santé publique prises pour le contenir, à la composition sectorielle des économies nationales et à la vigueur de la réaction des pouvoirs publics nationaux.

La croissance économique en Belgique cette année devrait être durement touchée par la pandémie de COVID-19, car la demande intérieure souffre de mesures de lockdown, de perturbations de la chaîne d'approvisionnement et d'une forte baisse de confiance. Dans un contexte d'incertitude persistante et de chômage en hausse, le PIB ne devrait rebondir que progressivement en 2021 et 2022, le commerce international devant réduire la croissance. L'inflation devrait diminuer sensiblement en 2020 et augmenter modérément par la suite. Le déficit des administrations publiques devrait se détériorer considérablement, entraînant une forte hausse de la dette publique.

Lire les prévisions pour la Belgique

economic forecast autumn 2020

Plus d’info

Communiqué de presse

Document intégral: Prévisions économiques de l'automne 2020