Economic and Financial Affairs Council: arrivals and round table

Type: Report   Référence:   Durée: 03:00  Lieu:
Q&A on the Modification of the Cohesion Policy programme for the Portuguese Centro region following the forest fires of June 2017

Only the original language version is authentic and it prevails in the event of its differing from the translated versions.
PDF version

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Tony Blair, Premier ministre britannique, (en ANGLAIS) félicitant la présidence néerlandaise pour la façon dont elle a mené les négociations; disant que cette décision d'ouvrir les négociations avec la Turquie prouve qu'il n'y a pas de choc de civilisations entre le monde chrétien et le monde musulmanQuestions des journalistes (16:46:18) 00:03:57
00:00:00 Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et de l'Immigration, (en FRANCAIS) félicitant la Bulgarie pour les progrès accomplis depuis la dernière réunion du Conseil d'association en vue de l'adhésion à l'UE; se réjouissant des réformes du système judiciaire; disant que les efforts ne sont pas encore suffisants concernant l'intégration des Roms; disant que la Bulgarie est une économie de marché viable; disant que le Conseil européen prendra une décision dans quelques jours sur la date d'adhésion de la BulgarieSolomon Passy, ministre bulgare des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) disant que la Bulgarie est prête à amender sa Constitution; remerciant la présidence néerlandaise; sur les problèmes pratiques tels que l'absence de claviers en cyrillique dans l'UEOlli Rehn, membre de la CE chargé de l'Elargissement, (en ANGLAIS) se réjouissant que les négociations d'adhésion avec la Bulgarie et la Roumanie soient clôturées; disant que la Bulgarie est sur la bonne voie pour remplir ses engagements mais que la réforme du système judiciaire doit être poursuivieJean Asselborn (en FRANCAIS) félicitant la Roumanie pour la bonne tenue démocratique des élections présidentielles et pour les progrès accomplis et la clôture provisoire des négociations d'adhésionMircea Dan Geoana, ministre roumain des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) disant que ce jour qui marque la fin des négociations pour la Roumanie et la Bulgarie est un jour fantastique; disant que la Roumanie est consciente que certains des engagements qu'elle a pris seront surveillés par l'UE; disant qu'il est convaincu que les clauses de sauvegarde ne devront pas être activées; sur les problèmes de la Roumanie en matière de concurrence et justice et affaires intérieures; disant qu'une fois que le traité d'adhésion sera signé, la Roumanie sera un observateur très actifOlli Rehn (en ANGLAIS) félicitant la Roumanie; disant que la fin des négociations ne signifie pas la fin du travail; sur les clauses de sauvegardeQuestions des journalistes (13:26:43) 00:46:17
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, prend la parole (en ANGLAIS) pour dire que l'Europe doit mieux faire. Ce que l'UE propose aujourd'hui c'est libérer l'impressionnant potentiel économique de l'Europe. C'est indispensable pour préserver le modèle européen de société auquel l'UE est si attaché, qui est le fondement de la justice sociale et d'une société où chacun a sa chance. L'ambition est intacte. Globalement, les objectifs de Lisbonne étaient pertinents, mais l'action engagée pour les atteindre n'était pas satisfaisante. La leçon à tirer de ces cinq dernières années est qu'il faut revoir les priorités de cet agenda en vue de parvenir à des résultats. Avec cette nouvelle stratégie, l'UE disposera des instruments adéquats pour atteindre les objectifs. Ce qui est réellement en jeu ne se résume pas à des faits et à des chiffres sur le papier mais concerne l'impact réel sur la vie des gens: comment payer pour l'éducation, les retraites, les services sociaux et les soins de santé. Avec ces propositions, des choix et des jugements sans concession ont été faits. Le développement durable a été, et demeure, au centre de la vision européenne. La Commission fera preuve d'une détermination inébranlable dans son action en faveur du renouveau économique.La Commission européenne a présenté aujourd'hui ses recommandations de politique économique en vue de l'examen de mi-parcours de la mise en œuvre de l'agenda dit de Lisbonne. Pour passer des mots à l'action concrète, la Commission est persuadée qu'un élan renouvelé et un recentrage sur des objectifs moins nombreux et réalisables s'avèrent nécessaires. L'incapacité à respecter le calendrier de Lisbonne s'explique par l'effet conjugué d'un environnement économique médiocre, des incertitudes internationales et de la lenteur des progrès dans les États membres, ainsi que par une dilution progressive des priorités stratégiques. Face au défi que représente le vieillissement des sociétés européennes et à l'intensification de la concurrence internationale de pays comme l'Inde ou la Chine, l'Europe doit relever sa productivité et créer plus d'emplois.Les principaux axes du programme d'action concret présenté par la Commission sont: faire de l'Europe une zone plus attrayante pour l'investissement et le travail; mettre la connaissance et l'innovation au service de la croissance; créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité.Questions-Réponses des journalistes (23:48:06:17) 00:16:50
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, (en ANGLAIS) disant qu'ils ont eu un dialogue très riche, reposant sur des valeurs partagées et s’inspirant des très nombreux intérêts communs; disant qu’il est plus important que jamais pour l’UE et les États-Unis de collaborer pour promouvoir la démocratie, la liberté, la stabilité et la prospérité à travers le monde; sur la visite de George W. Bush qui symbolisera les liens forts et durables de la coopération transatlantique; sur le processus de paix au Moyen-OrientCondoleezza Rice, secrétaire d'Etat américaine, (en ANGLAIS) disant que les Etats-Unis et l'UE partagent des valeurs communes; disant que les Etats-Unis veulent collaborer avec une Europe forte et unie; sur le processus de paix au Moyen-OrientBenita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, (en ANGLAIS) sur le processus de paix au Moyen-Orient; sur la transition politique en Irak; disant que les différends entre l'Europe et les Etats-Unis sont exagérés par les journalistes Questions des journalistes (17:18:55) 00:33:42
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Günter Verheugen, vice-président de la CE chargé des Entreprises et de l'Industrie, propose (en ALLEMAND, traduit en FRANCAIS) une débureaucratisation là où c’est possible pour faciliter la vie des entreprises. Afin d'y arriver, il sera fait un examen approfondi des propositions législatives qui se trouvent au Conseil ou au Parlement. Il faut aussi redoubler d’efforts pour simplifier la réglementation de l’Union. Ainsi, par exemple, les prescriptions actuelles pour les dispositifs médicaux, les produits végétaux ou l’élimination des déchets sont beaucoup trop compliquées et freinent ainsi la croissance économique dans l’Union. En outre, la Commission veillera davantage à l’avenir à la charge supplémentaire qu’imposent aux administrations nationales et l’économie les directives et règlements communautaires. Il suffit de penser aux nombreuses obligations de rapports et d’informations qu’imposent ces textes aux États membres.Le deuxième pilier de la proposition d’aujourd’hui est une nouvelle démarche visant à évaluer de façon plus précise l’impact des projets législatifs. Cela est absolument essentiel si nous voulons veiller à créer plus de croissance et d’emplois. La CE s’engage donc à établir pour toutes les initiatives une fiche d’impact de grande qualité. En l’occurrence, il conviendra de répondre à la question de savoir concrètement quelles sont les conséquences écologiques, sociales et économiques effectives à attendre d’une proposition de la Commission.Questions-Réponses des journalistes (12:38:04:12) 00:38:51
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jaap de Hoop Schefr, secrétaire général de l'OTAN, prend la parole (en ANGLAIS) pour dire que des progrès ont été faits en faveur de la Bosnie-Herzégovine. Il est vrai que la stabilité est difficile à établir dans cette région du monde mais grâce à l'excellente collaboration entre l'UE et l'OTAN, ce sera éventuellement possible.Javier Solana, Haut représentant pour la PESC, explique (en ANGLAIS) que la réunion de ce jour fut très constructive. Il parle également du tribunal pénal international ainsi que de la réforme de la police en Bosnie-Herzégovine.Questions-Réponses des journalistes (10:06:15:00) 00:20:55
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Déclaration de Benita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage (en ALLEMAND) 00:03:48
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:06
00:00:00 Title 00:00:20
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:08
00:00:00 Title 00:00:07
00:00:00 Title 00:00:12
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Titre 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:08
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:06
00:00:00 Title 00:00:09
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:08
00:00:00 Title 00:00:09
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:09
00:00:00 Title 00:00:20
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) sur la demande faite à la CE lors du Conseil européen de Séville de trouver une solution à la question des transits de personnes et de marchandises vers et à partir de Kaliningrad, dans le respect de l'acquis et en accord avec les pays candidats concernés (Pologne, Lituanie); sur les propositions concrètes de la communication de la CE; sur l'adoption par la CE d'un fonds de solidarité pour les catastrophes naturellesQuestions des journalistes (12:29:40) 00:22:51
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Michaele Schreyer, membre de la CE chargée du Budget, (en ALLEMAND) sur le rapport consacré à la répartition des dépenses opérationnelles par Etats membres en 2001; disant que la Grèce, le Portugal, l'Espagne et l'Irlande sont les pays qui bénéficient du fonds de cohésion; sur la méthodologie appliquée; présentant des graphiques; sur les bénéficiaires nets et les contributeurs netsQuestions des journalistes (12:45:50) 00:53:22
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) sur le rapport de la CE sur les pays candidats; disant que la CE regrette l'accord de la Roumanie avec les Etats-Unis concernant la Cour pénale internationaleAdrian Nastase, Premier ministre roumain, (en ANGLAIS) sur les négociations d'élargissement; sur la Cour pénale internationaleQuestion des journalistes (09:59:33) 00:14:40
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Per Stig Møller, ministre danois des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur les conférences d'adhésion et l'état d'avancement des négociationsGünter Verheugen, membre de la CE chargé de l'Elargissement, (en ANGLAIS) sur le processus d'élargissement; sur le Conseil européen de BruxellesQuestions des journalistes (18:03:30) 00:38:14
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Discours de Frits Bolkestein, membre de la CE chargé du Marché intérieur, (en ANGLAIS, 00:05:25) sur la directive sur la protection des données; sur le besoin de fournir un bon niveau de protection des données mais aussi d'assurer le mouvement des données au sein de l'UE; sur la nécessité d'être cohérent 00:21:46
00:00:00 Generic and title 00:00:10
00:00:00 Thor Pedersen, ministre danois des Finances et président en exercice du Conseil, (en DANOIS) sur la fiscalité de l'épargne et les négociations avec la Suisse; sur la taxation de l'énergie; sur le financement de l'élargissementPedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) sur la rationalisation des cycles annuels de coordination de la politique économique et de la politique de l'emploi; sur la stratégie européenne pour l'emploi; sur l'aide macrofinancièreQuestions des journalistes (17:29:40) 00:22:49
00:00:00 Poster announcing the conference and exhibition booth showing high-tech clothes (3 shots) 00:00:16
00:00:00 Pedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) sur le déficit excessif du Portugal dû à une récession économique; disant que, comme le Portugal a déjà pris des mesures pour y remédier, la CE n'a pas l'intention de suspendre les fonds de cohésion pour le Portugal; disant que la situation budgétaire est aussi critique en France, en Allemagne et en Italie; disant que le seuil des 3% doit être respectéQuestions des journalistes (11:43:30) 00:33:28
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Drapeau européen flottant au vent 00:01:26
00:00:00 Henk Kamp, ministre néerlandais de la Défense et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur l'engagement des Etats membres à supporter la mise en oeuvre des stratégies de sécurité européenne en amélirant les capacités militaires; sur le renforcement de la coopération militaire; sur les groupements tactiquesQuestions des journalistes (11:07:42) 00:09:41
00:00:00 Laurens Jan Brinkhorst, ministre néerlandais des Affaires économiques et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) se réjouissant qu'il y ait un vice-président de la nouvelle CE chargé de la coordination de la mise en oeuvre de la stratégie de Lisbonne; sur l'accord sur les fusions transfrontalières de sociétés de capitaux; sur les règles de participation des travailleurs; sur le projet de directive établissant un cadre juridique général pour les services dans le marché intérieur; sur l'accord sur les précurseurs de drogue; sur l'accord sur l'indutrie du textileGünter Verheugen, vice-président de la CE chargé des Entreprises et de l'Industrie, (en ANGLAIS) sur le rôle du Conseil "Compétitivité" et de la CE dans la mise en oeuvre de la stratégie de Lisbonne; sur le programme REACHCharlie McCreevy, membre de la CE chargé du Marché intérieur et des Services, (en ANGLAIS) sur l'accord sur les fusions transfrontalières de sociétés de capitaux; sur le projet de directive établissant un cadre juridique général pour les services dans le marché intérieurQuestions des journalistes (17:27:33) 00:31:42
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Louis Michel, membre de la CE chargé du Développement et de l’Aide humanitaire, (en FRANCAIS) sur la situation dans les territoires palestiniens; disant qu'il est disposé à organiser des réunions plus régulières de manière à pouvoir répondre en temps réel aux difficultés humanitairesNabil Shaath, ministre des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, (en ANGLAIS) remerciant Louis Michel et l'UE pour son soutien au processus de paix; disant que la Palestine est confrontée à des problèmes politiques, de développement et humanitairesQuestions des journalistes (15:39:53) 00:14:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Laurens Jan Brinkhorst, ministre néerlandais des Affaires économiques et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur l'accord politique sur le programme "Safer Internet +" d'un budget de 45 millions d'euros; sur les spam; sur l'avenir des technologies de l'information et des communications (TIC) qui jouent un rôle important dans la stratégie de Lisbonne; sur le Sommet mondial sur la société de l'information qui a eu lieu à GenèveViviane Reding, membre de la CE chargée de la Société de l'information et des Médias, (en FRANCAIS) exprimant sa satisfaction car le Conseil "Telecom" va dans une nouvelle direction; sur le nouveau programme e-Europe 2010; sur les spam; sur les ondes générées par les antennes UMTS; sur les prix surfaits du roaming internationalQuestions des journalistes (13:19:14) 00:30:29
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:03
00:00:00 Title 00:00:09
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:02
00:00:00 Title 00:00:00
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jean-Claude Trichet, président de la BCE, (en ANGLAIS) sur la décision de la BCE de laisser les taux d'intérêt inchangés; sur la conjoncture disant que la croissance s'est essouflée lors du dernier trimestre; sur l'incertitude générée par les cours du pétrole; sur l'inflation; sur la politique monétaire; sur la politique fiscalePrésence de Lucas Papademos, vice-président de la BCEQuestions des journalistes (14:44:28) 00:46:07
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Karla Peijs, ministre néerlandaise des Communications et des Travaux publics et présidente en exercice du Conseil, (en NEERLANDAIS) sur la sécurité maritime et le code ISM (International Safety Management); sur la reconnaissance des brevets des marins; sur les services portuairesJacques Barrot, vice-président de la CE chargé des Transports, (en FRANCAIS) disant que l'UE a montré aux citoyens son efficacité après les naufrages qu'elle a connu; sur la formation des marins; sur la parole européenne au sein de l'Organisation maritime internationale; sur le fonds d'indemnisation FIPOL bis; sur la proposition de directive sur les établissements portuairesQuestions des journalistes (17:56:17) 00:27:11
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 José María Aznar, président du gouvernement espagnol, (en ESPAGNOL) sur les sièges des agences européennes; sur le manque d'accord au sein de la CIG et la poursuite des négociations sous présidence irlandaise; disant que l'Espagne a toujours été disposée à négocier; disant que les dispositions de Nice peuvent s'applique jusqu'en 2009; disant qu'il est sûr qu'une solution pourra être trouvée dans les mois qui viennentQuestions des journalistes (17:45:34) 00:08:55
00:00:00 Harri Holkeri, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Kosovo, (en ANGLAIS) disant que Harri Holkeri peut compter sur l'UE pour tout ce dont il pourrait avoir besoinPoignée de main entre les deux hommes et départ de Javier Solana (14:21:25)Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur la sécurité au Kosovo; sur les relations entre Pristina et Belgrade; sur l'iportance de l'implication de l'UE dans ce dossierQuestions des journalistes (14:29:06) 00:16:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Gerhard Schröder, chancelier fédéral allemand, (en ALLEMAND) disant que la constitution européenne pourrait être adoptée durant la présidence irlandaise et ce, sur des bases proches des conclusions de la Convention sur l'avenir de l'Europe; disant que des avancées ont été enregistrées vers le principe de la double majorité (Etat et population); sur la lutte contre le terrorisme disant qu'il faudra une meilleure coopération entre les services judiciaires, les polices et les services secrets; sur les progrès de la stratégie de Lisbonne; disant qu'il faut une meilleure coordination des politiques et que cette tâche incombe au futur président de la CE; disant que les relations franco-allemandes et le sommet tripartite France/Royaume-Uni/Allemagne ont prouvé qu'on peut avancer quand les Etats le veulent vraimentPrésence de Joschka Fischer, ministre fédéral allemand des Affaires étrangèresQuestions des journalistes (14:40:00) 00:26:50
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Pat Cox, président du PE, (en ANGLAIS) disant que les résultats du Conseil sont positifs concernant la CIG puisqu'un accord pourrait être trouvé d'ici les élections européennesBertie Ahern, Premier ministre irlandais et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la stratégie de LisbonneRomano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) sur les négociations pour la réunification de ChypreQuestions des journalistes (12:34:02) 00:37:39
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Michael Smith, ministre irlandais de la Défense et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant qu'ils ont eu une discussion sur les capacités militaires et la réponse rapide; disant qu'ils ont aussi examiné les nouveaux défis à moyen terme dans la préparation d'un objectif global 2010; sur la mission de relève par l'UE de la SFOR, dirigée actuellement par l'OTAN; sur la lutte contre le terrorisme; sur la coopération avec l'AfriqueJavier Solana, secrétaire général du Conseil et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur les échéances pour 2004 qui est une année chargée pour la PESD; sur la nécessité de mener des opérations mixtes (civiles et militaires)Questions des journalistes (15:42:12) 00:20:42
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Arrivée de Sandra Kalniete saluée par Pat Cox, président du PE, Joseph Daul, membre du PE et président de la commission de l'agriculture et du développement rural du PE, et Struan Stevenson, membre du PE et président de la commission de la pêche du PE 00:00:15
00:00:00 Joseph Daul, membre du PE et président de la conférence des présidents des commissions du PE, (en FRANCAIS) accueillant Pavel Telicka, membre désigné de la CE; sur le déroulement de la séance 00:00:55
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Margot Wallström, membre de la CE chargée de l'Environnement, (en ANGLAIS) disant qu'il y a encore des problèmes même si les 10 nouveaux Etats membres ont fait d'énormes progrès; disant que les problèmes sont surtout énormes aux niveaux régionaux et locaux; sur les atouts de ces pays: biodiversité, pratiques agricoles, ...; disant que pratiquement 100% de l'acquis communautaire dans le domaine de l'environnement a été transposé en droit national dans les nouveaux Etats membres; sur la désignation des sites Natura 2000 où des retards ont été enregistrés; sur le lien entre environnement et santé; sur l'utilisation des fonds; sur l'impact de l'élargissement sur les décisions politiques disant qu'elle ne pense pas qu'il y aura un changement de cap radicalQuestions des journalistes (12:53:07) 00:29:06
00:00:00 Brian Cowen, ministre irlandais des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant qu'il a informé les ministres du calendrier de la CIG; sur la préparation d'une opération européenne de relève de la mission SFOR de l'OTAN en Bosnie-et-Herzégovine; sur la situation au Kosovo qui semble s'être stabilisée; sur la position de la CE par rapport à la demande d'adhésion de la Croatie; disant que le Conseil regrette que l'adhésion à l'UE d'une Chypre unie ne soit plus possible; disant que le Conseil est résolu à mettre un terme à l'isolement de la communauté chypriote turque et à faciliter la réunification de Chypre; sur la question de l'embargo sur la vente d'armes à la Chine et le Code de conduite de l'UE en matière d'exportations d'armes; sur le processus de paix au Moyen-Orient; sur les relations UE/Afrique; sur le Sommet UE/RussieJavier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur le concept de gestion des crisesPrésence de Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieuresQuestions des journalistes (18:29:22) 00:19:47
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:09
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title and arrival of the Members of the Court(2 shots) 00:00:19
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Hervé Jouanjean, vice-ministre argentin des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, (en ANGLAIS) disant que cette réunion était très importante et qu'il y a encore pas mal de problèmes à régler; disant qu'il y a un accord sur le dossier institutionnel; disant que la prochaine réunion au niveau ministériel aura lieu juste avant le Sommet de GuadalajaraMartín Redrado, directeur de la Direction "Asie et Amérique latine" de la DG Relex de la CE et négociateur en chef argentin dans les négociations UE/Mercosur, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été positive; disant qu'il y a eu pas mal de progrès sur les dossiers politiques et qu'au niveau commercial, certaines choses restent à réglerKarl-Friedrich Falkenberg, directeur de la Direction C "Accords de libre échange; questions commerciales agricoles; ACP; Relations commerciales bilatérales II" de la DG Commerce de la CE et négociateur en chef de l'UE dans les négociations UE/Mercosur, (en ANGLAIS) disant qu'il reste encore beaucoup à faire mais qu'un plan de travail a été élaboréQuestions des journalistes (13:54:08) 01:05:06
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) sur l'initiative de la CE visant à accélérer les négociations commerciales à l'OMC; disant qu'il y a un consensus pour boucler la première partie des négociations d'ici juillet; disant que l'UE a éprouvé le besoin de clarifier par écrit en quoi l'UE est prête à bouger dans ces négociations; disant que la CE propose une initiative visant à ce que le G-90 bénéficie gratuitement du cycle de Doha; sur les sujets de Singapour; sur l'élimination des subventions à l'exportation; sur les coupes dans les soutiens domestiques agricoles à condition que les Etats-Unis suiventQuestions des journalistes (12:40:13) 00:47:33
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jacques Barrot, membre de la CE chargé de la Politique régionale et de la Conférence intergouvernementale, (en FRANCAIS) sur le succès du forum; sur l'unanimité qui s'est dégagée sur les priorités: la politique de convergence pour les nouveaux Etats membres, la compétitivité pour l'ensemble de l'UE; sur la participation financière des Etats contributeursPéter Balázs, membre de la CE, (en FRANCAIS) disant qu'il y a un besoin et un intérêt pour la politique de cohésion; sur la coopération transfrontalièreQuestions des journalistes (13:18:12) 00:44:28
00:00:00 Günter Verheugen, membre de la CE chargé de l'Elargissement, (en ANGLAIS) sur le document de stratégie de l'UE sur la politique européenne de voisinage; disant que la politique de voisinage est une réaction à l'élargissement afin d'éviter l'émergence de nouvelles lignes de démarcation en Europe; disant que la politique de voisinage couvrira les voisins de l'Est (Russie, Moldavie, Ukraine, Belarus) et tous les pays méditerannéens du Liban au Maroc ainsi que les pays du sud du Caucase; disant qu'il s'agit d'un partenariat et que rien ne sera imposé; disant que la politique européenne de voisinage fera partie d'une politique extérieure cohérenteQuestions des journalistes (13:12:45) 00:33:52
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Brian Cowen, ministre irlandais des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant qu'ils ont eu un échange de vues très complet sur l'évolution récente dans l'UE et dans les pays du Conseil de coopération du Golfe ainsi que sur la situation au Proche-Orient; sur l'IrakMohammed Sabah Al-Salem Al-Sabah, ministre koweitien des Affaires étrangères et secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été amicale et fructueuse; sur les poins abordés durant les discussionsPrésence de Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieuresQuestions des journalistes (21:08:40) 00:18:42
00:00:00 Margot Wallström, membre de la CE chargée de l'Environnement, (en ANGLAIS) disant que le changement climatique est un des plus gros défis de l'agenda environnemental; disant que les chiffres démontrent que des mesures peuvent changer les choses; disant que les Etats membres ont décidé de donner un rôle central à l'échange de droits d'émission comme instrument-clé de la mise en oeuvre par l'UE de ses obligations découlant du protocole de Kyoto; disant que chaque Etat membre était obligé de remettre un plan d'action et que la CE est en train de les examiner; disant que sa première impression est que tles plans permettent trop d'échanges de droits et que cela ne va pas inciter les changements de comportement; disant que les échanges de droits d'émission pourront commence en janvier 2005Questions des journalistes (11:20:00) 00:52:41
00:00:00 Dominique Strauss-Kahn, président du groupe de travail "Strauss-Kahn" sur "un projet durable pour une société européenne", (en FRANCAIS) sur le contexte de la mise en place de ce groupe de travail, en parallèle aux travaux de la Convention sur l'avenir de l'Europe; disant que le rapport indique qu'il faut passer à la construction politique de l'Europe qui doit être portée par une identité et un projet communs; sur l'identité européenne qui se caractérise par les droits de l'Homme, l'équilibre entre l'efficacité économique et la justice sociale, le rôle donné à l'environnement, le multilatéralisme dans les relations internationales; disant que la construction politique est nécessaire; sur les propositions du rapport, qui se répartissent selon 3 axes: 1) les propositions économiques, sociales et environnementales: il faut une évolution du paradigme européen; jusqu'à présent, nous utilisons un modèle de la "réparation" (redistribution sociale, réparation après un dommage environnemental, etc..); il faut attaquer désormais les problèmes en amont (ex: lutter contre les inégalités sociales dès l'école)2) le théâtre politique: une partie du déficit démocratique et de l'euroscepticisme provient du manque de débat politique et donc de la non-prise de conscience des enjeux3) les frontières du territoire: il ne faut pas s'interroger sur les frontières de l'UE en regardant le passé ou la géographie mais en se posant la question de ce que sera l'Europe dans 50 ans au milieu des grands ensembles américain, chinois et indien; pour que l'ensemble européen ait une chance, il faudra qu'il se développe très fortement, notamment vers la Méditerranée (ce point n'a pas fait l'unanimité du groupe de travail)Disant qu'on ne peut plus faire l'Europe sans dire quelle Europe nous faisons 00:14:02
00:00:00 Dermot Ahern, ministre irlandais des Communications, des Affaires maritimes et des Ressources naturelles et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur l'établissement de nouvelles structures de gestion régionales pour la pêche européenne, les Conseils consultatifs régionauxFranz Fischler, membre de la CE chargé de l'agriculture et de la pêche, (en ALLEMAND) sur la position de l'UE vis-à-vis de ses partenaires, notamment l'OMC; sur les négociations UE/MercosurQuestions des journalistes (17:23:48) 00:22:15
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 António Vitorino, membre de la CE chargé de la Justice et des Affaires intérieures, (en FRANCAIS) sur l'adoption de la communication sur le bilan de l'agenda de Tampere et les lignes directrices du nouveau programme pluri-annuel pour l'espace de liberté, de sécurité et de justice; disant que des progrès substantiels ont été enregistrés dans la plupart des domaines grâce aux efforts de la CE et de la DG Justice et Affaires intérieures mais grâce aussi à la forte demande de l'opinion publique et à l'impulsion politique du Conseil européen; sur les conclusions des Conseils européens de Séville, Thessalonique et Laeken qui ont ajouté des éléments à l'agenda de Tampere; disanr que, dans certains cas, le degré d'ambition des décisions prises est en-deça des souhaits de la CE; sur les normes minimales communes en matière de politique d'asile; sur la politique d'immigration; sur les progrès remarquables dans la justice civile et pénale; sur les perspectives pour l'avenir; disant que c'est important d'avoir l'appui de la société civile; sur la politique d'intégration; sur la lutte contre le terrorisme; sur la protection des donnéesQuestions des journalistes (12:32:17) 00:35:48
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Gerhard Schröder, chancelier fédéral allemand, (en ALLEMAND) disant qu'il est très content de la décision qui a été prise concernant l'ouverture des négociations avec la TurquieQuestions des journalistes (16:53:11) 00:09:08
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Pieter van Geel, secrétaire d'Etat néerlandais au Logement, à l'Aménagement du territoire et à la Protection de l'environnement et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la préparation de la réunion du Conseild'administration du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) qui se tiendra en février 2005; sur la position de cette agence face aux objectifs du Millénaire; sur le changement climatique; sur le débat sur REACH; disant qu'ils ont discuté du rapport Kok sur la stratégie de Lisbonne et de la stratégie européenne sur le développement durableStavros Dimas, membre de la CE chargé de l’Environnement, (en ANGLAIS) sur le changement climatique et la réduction des émissions de CO2; disant que le Conseil a démontré son soutien à des objectifs concrets; disant qu'il n'y a pas d'accord sur les OGM et que la question a été renvoyé à la CE; sur REACH; sur la stratégie européenne de développement durableQuestions des journalistes (21:10:50) 00:27:10
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Philippe Busquin, membre de la CE chargé de la Recherche, (en FRANCAIS) sur les cellules souches embryonnaires surnuméraires; sur le séminaire interinstitutionnel sur la bioéthiqueApostolos-Athanasios Tsohatzopoulos, ministre grec du Développement, (en GREC) sur le séminaire interinstitutionnel sur la bioéthique; sur la mise en oeuvre du 6e programme-cadre pour la recherche et le développement technologique qui est une priorité absolueCarlos Westendorp, membre du PE et président de la commission de l'industrie, du commerce extérieur, de la recherche et de l'énergie, (en ESPAGNOL) sur le 6e programme-cadre pour la recherche et le développement technologique; sur les cellules souches embryonnaires surnuméraires; sur le conflit entre la science et la religionQuestions des journalistes (13:17:52) 00:40:19
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) sur l'offre de la CE qui avait été mise en discussion au PE et au Conseil et qui va maintenant être transmise officiellement à l'OMC; sur la procédure; disant que l'offre est substantielle quitte à retirer des choses si l'UE n'obtient pas de la part des autres partenaires des concessions suffisantes en matière d'accroissement des échanges de services; sur les sujets qui font partie de l'offre (télécommunications, services financiers, services de transport, services informatiques); sur les tests de nécessité économique et le concept d'engagement numériqueQuestions des journalistes (12:05:34) 00:36:03
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Giorgios Papandréou, ministre grec des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en GREC) Présence de Javier Solana, secrétaire général du Conseil et Haut représentant pour la PESC, de Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieures, et d'Anastasios Giannitsis, ministre grec adjoint des Affaires étrangèresQuestions des journalistes (18:53:25) 00:32:09
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Advocate General Philippe LEGER (IN FRENCH) reading his opinion (2 shots) 00:01:45
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Costas Stefanis, ministre grec de la Santé et de la Prévoyance et président en exercice du Conseil, (en GREC) sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)David Byrne, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)Questions des journalistes (18:44:18) 00:47:40
00:00:00 Michalis Chrisochoidis, ministre grec de l'Ordre public et président en exercice du Conseil, (en GREC) sur la feuille de route sur la gestion des frontières extérieures et la lutte contre l'immigration illégaleAntónio Vitorino, membre de la CE chargé de la Justice et des Affaires intérieures, (en FRANCAIS) sur les avancées en ce qui concerne la directive sur les réfugiés et la directive sur le statut des résidents de longue durée; sur la préparation du Conseil européen de Thessalonique; sur la base de données de visasQuestions des journalistes (14:19:47) 00:09:36
00:00:00 Apostolos-Athanasios Tsohatzopoulos, ministre grec du Développement et président en exercice du Conseil, (en GREC) sur la participation des futurs Etats membres au Conseil; sur la nouvelle directive sur la cogénération d'électricité; sur les énergies renouvelables; sur la sécurité de l'approvisionnement des produits pétroliers et du gaz naturel; sur les relations internationales dans le domaine de l'énergie (notamment avec la Russie et la région méditerranéenne); sur la dimension énergétique dans l'Europe du sud-est; sur le bilan de la présidence grecqueLoyola de Palacio del Valle-Lersundi, vice-présidente de la CE chargée des Relations avec le Parlement européen, des Transports et de l'Energie, (en ESPAGNOL) exprimant sa satisfaction quant à l'adoption de la directive de la cogénération; disant que, depuis qu'elle est à ce poste, de nombreuses directives respectueuses de l'environnement ont été adoptées; félicitant la présidence grecque pour son travailQuestions des journalistes (17:31:12) 00:42:16
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Vaino Reinart Permanent Representative of Estonia + Nicolas SCHMIT Ambassador, Permanent Representative of Luxembourg 00:00:05
00:00:00 former Commission President Jacques DELORS, in French, he disagree with the term: "refundation of Europe" and propose the one of "Europe continued" the future 25 Europe 00:00:44
00:00:00 former Commission Presidents Jacques DELORS, in French, he disagree with the term: "refundation of Europe" and propose the one of "Europe continued" the future 25 Europe 00:00:44
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très fructueuse; sur l'importance que la CE accorde au développement de la Moldova; sur le bon acceuil que le gouvernement moldave a réservé à la communication de la CE sur l'Europe élargie; sur le renforcement des relations UE/Moldova; sur l'aide à la Moldova; sur la situation en TransnistrieVladimir Voronin, président de Moldova, (en MOLDAVE traduit en ANGLAIS) sur sa visite à Bruxelles qui est un pas vers l'intégration de la Moldova dans l'UE; disant qu'il est conscient que c'est à la Moldova de faire des efforts; sur les points abordés durant la réunionQuestions des journalistes (17:52:30) 00:11:01
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Philippe Busquin, membre de la CE chargé de la Recherche, (en FRANCAIS) sur la bonne coopération entre la Région bruxelloise et le Centre commun de recherche; sur le benzène; sur la méthodologie de l'expérience; sur les résultats à Bruxelles; sur les résultats à Lisbonne qui sont beaucoup moins favorables; sur la suite du projet; sur les particules finesDidier Gosuin, ministre de l'Environnement et de la Politique de l'Eau, de la Conservation de la Nature et de la Propreté publique, et du Commerce extérieur de la Région de Bruxelles-Capitale, (en FRANCAIS) sur les mesures de la qualité de l'air à Bruxelles qui existent depuis longtemps; disant qu'en ce qui concerne le benzène, Bruxelles respecte la directive européenne (sauf dans le quartier européen à cause de la concentration de la circulation automobile); sur les mesures prises concernant les stations à essence et la pollution intérieure; sur les particules finesDiffusion d'une vidéo illustrant l'expérience People (11:33:10) Questions des journalistes (11:37:27) 00:54:53
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Giulio Tremonti, ministre italien de l'Economie et des Finances et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) sur la conjoncture disant que la déflation n'est pas à l'ordre du jour; sur la situation budgétaire des différents Etats membres; disant que la pacte de stabilité et de croissance est suffisamment flexible; sur la Convention sur l'avenir de l'Europe et le rôle de l'EurogroupePedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) sur la situation économique mondiale; sur la situation budgétaireQuestions des journalistes (23:55:19) 00:30:33
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Roberto Antonione, sous-secrétaire d'Etat italien aux Affaires étrangères, (en ITALIEN) disant que la réunion a été très fructueuse; disant que les rapports de l'UE avec le Kazakhstan sont stratégiquesAkhmetzhan Yesimov, vice-Premier ministre kazakh et ministre de l'Agriculture, (en RUSSE) disant que la réunion a été très fructueuse; énumérant les points abordésReprésentant de la CE (en ANGLAIS) énumérant les questions importantes (énergie et transport, lutte contre la criminalité organisée, ...)Questions des journalistes (10:29:28) 00:12:50
00:00:00 Margaret Beckett, ministre britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Questions rurales et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant que cette session a été efficace; disant qu'elle a présenté le programme de la présidence; sur la réforme du secteur du sucreMariann Fischer Boel, membre de la CE chargée de l’Agriculture et du Développement rural, (en ANGLAIS) sur la réforme du secteur du sucre et la proposition de la CE; disant que certaines délégations ont émis des réserves sur ces fortes réductions de prixQuestions des journalistes (18:06:04) 00:27:16
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Titre 00:00:10
00:00:00 Generic and title 00:00:13
00:00:00 Jean-Claude Trichet, président de la BCE explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que le conseil des gouverneurs, qui a laissé son principal taux directeur inchangé à 2 %, juge sa politique monétaire appropriée étant donné les perspectives d'inflation sur le moyen terme. Il a affirmé que le taux de la BCE est à 2 % depuis juin 2003, un niveau historiquement bas et propre à soutenir la croissance. Il a ajouté que la BCE peut agir si elle le juge nécessaire afin de défendre la stabilité des prix. Jean-Claude Trichet continue d'estimer qu'il n'y a aucune preuve significative de pressions inflationnistes sous-jacente à moyen terme, même si la montée des prix du pétrole demande une vigilance particulière. La BCE estime que l'activité économique va croître modérément dans la zone euro. Il explique également que les gardiens de l'euro ont fortement relevé leur prévision d'inflation dans la zone euro en 2005 et 2006, mais réduit les perspectives de croissance pour la même période. En effet, dans leurs projections économiques de septembre, les services de la BCE ont relevé leur prévision d'inflation en 2006 à une fourchette de 1,4 à 2,4 %, soit une moyenne de 1,9 %. Enfin, il explique que le Conseil des gouverneurs a conclu que la politique monétaire reste adaptée compte tenu des perspectives d'inflation à moyen terme. Toutefois, le Conseil continue de surveiller l'évolution des anticipations inflationnistes de très près, au vu des risques secondaires attachés à la hausse des prix pétroliers. D'autre part,selon Jean-Claude Trichet, il est trop tôt pour évaluer l'impact économique du cyclone Katrina aux Etats-Unis. Questions-Réponses des journalistes (14:44:30:00) 00:49:38
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Andris Piebalgs, membre de la CE chargé de l'Energie, (en ANGLAIS) disant que les prix du pétrole sont un motif d'inquiétude pour la CE car cela a des répercussions sur le bien-être des citoyens et la croissance économique; disant que l'UE doit agir au niveau international même si cela ne suffira pas; sur les raisons de cette hausse des prix du pétrole; sur les 5 points du plan de la CE: réduire la demande énergétique, promouvoir les énergies renouvelables, augmenter la transparence sur le marché du pétroleQuestions des journalistes (15:40:45) 00:31:40
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Vue générale et plans de coupe 00:03:54
00:00:00 Tony blair, Premier ministre britannique et président en exercice du Conseil, parle (en ANGLAIS) de la globalisation et de l'implication de l'UE à ce niveau-là. Il a fallu parler de la bonne direction à prendre pour l'Europe dans le domaine économique, d'exposer ensuite quelques nouveaux domaines prioritaires de l'action européenne, et enfin, sur cette base et dans ce contexte, de parvenir à un accord sur le budget. L'objectif est donc de réaliser les résultats suivants: parvenir à un accord sur une nouvelle orientation économique; instituer de nouvelles priorités pour l'action européenne dans des domaines tels que la recherche et développement, l'énergie, les universités, les questions d’immigrations, de démographie etc.; réaliser un accord de financement futur juste, qui permette de commencer à considérer ces priorités et qui donne la possibilité, à l'avenir, de réorganiser le budget européen de façon substantielle; parvenir à un ensemble de conclusions relatives à la justice et aux affaires intérieures permettant de lutter contre le terrorisme et l'immigration clandestine tout en nous laissant tirer avantage d'une immigration bien gérée. L'Europe a besoin de faire mieux, à de nombreux niveaux et a surtout besoin d'établir un bon budget pour avancer encore mieux.José Manuel Barroso, président de la CE, parle (en ANGLAIS) de l'excellente atmosphère au sein du Conseil. Il parle également des objectifs à avoir pour l'avenir (ceux dont a parlé Tony Blair) ainsi que du document présenté par la CE, qui est une analyse des défis de la mondialisation, et de la manière de les relever, à la fois au niveau des États membres et au niveau de l'Union européenne. Questions-Réponses des journalistes (19:10:48:00) 00:39:26
00:00:00 Peter Mandelson, membre de la CE chargé du Commerce, (en ANGLAIS traduit en CHINOIS) disant que ça a été un plaisir d'accueillir Bo Xilai à Bruxelles; disant que ça a été une année excitante pour les relations UE/Chine; disant que les conflits ont été résolus en créant un modèle pour les relations futures entre les deux entités; disant que l'UE doit garder ses marchés ouverts à un commerce équitable avec la Chine; sur les progrès réalisés dans le sens de l'attribution du statut d'économie de marché à la Chine; disant qu'il a l'intention de présenter en 2006 une communication sur les relations commerciales avec la ChinePoignée de main entre Peter Mandelson et Bo Xilai (10:50:56)Bo Xilai, ministre chinois du Commerce, (en CHNOIS traduit en ANGLAIS) disant que la réunion a été fructueuse; disant que le gouvernement chinois attache une grande importance aux relations avec l'UE; disant que l'économie chinoise va encore progresser dans les années à venir même si la Chine est encore un pays en voie de développementQuestions des journalistes (14:55:45) 00:33:51
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Siim Kallas, vice-président de la CE chargé des Affaires administratives, de l'Audit et de la Lutte anti-fraude, (en ANGLAIS) disant qu'il y a eu aujourd'hui 17 nominations; sur les postes qui vont être publiés; sur les principes qui sous-tendent les nominations: mérite, limite de 5 ans, égalité hommes-femmes, équilibre géographiqueQuestions des journalistes (12:26:20)Siim Kallas (en ANGLAIS, 12:44:45) sur l'initiative européenne de transparenceQuestions des journalistes (12:49:35) 00:55:32
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Andris Piebalgs, membre de la CE chargé de l'Energie, (en ANGLAIS) sur le rapport de la CE sur la situation du marché intérieur dans le domaine de l'énergie; disant que la marché unique énergétique est une condition sine qua non pour la sécurité des approvisionnements, pour la compétitivité des entreprises dans le cadre de la stratégie de Lisbonne et pour le développement durable; disant que les marchés restent nationaux à l'exception des pays nordiques; disant qu'il n'y a pas assez de découplage; disant que les Etats membres sont en retard dans la mise en oeuvre de la directiveNeelie Kroes, membre de la CE chargée de la Concurrence, (en ANGLAIS) disant qu'il y a des distorsions préoccupantes de la concurrence sur le marché de l'énergie; sur les remèdes à y apporter; disant qu'il n'y a pas assez de découplage ni d'intégration des marchés; sur les niveaux de concentration qui sont toujours très problématiques; sur le cas Endesa et la règle des 2/3Questions des journalistes (16:21:30) 00:34:55
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Siim Kallas, vice-président de la CE chargé des Affaires administratives, de l'Audit et de la Lutte anti-fraude, dit (en ANGLAIS) que l'année 2005 s'est révélée extrêmement positive pour les femmes en termes de recrutement et de nominations. Il revient désormais à l'ensemble des décideurs de tout mettre en oeuvre pour que cette tendance persiste en 2006. Il y a cependant encore beaucoup à faire. Il énonce les statistiques d'emploi des femmes par rapport aux hommes. Il parle également des progrès accomplis et des changements qui permettront de garantir le respect des droits de la femme ainsi que la participation pleine et entière de celles-ci à la vie politique, sociale et économique. José Manuel Barroso, président de la CE, parle (en FRANCAIS pour la première partie et ensuite en ANGLAIS) de l'égalité des chances entre femmes et hommes, qui est, avant tout, une question de dignité humaine et de droits de la personne. Grâce aux avancées dans ce domaine, c'est la société tout entière qui progresse. Une participation accrue des femmes dans le monde du travail, en particulier à des postes de responsabilité, est profitable pour tous. L'éventail des compétences disponibles s'en trouve élargi et les différents points de vue et styles de vie existant dans nos sociétés sont représentés de manière plus équilibrée dans les processus décisionnels. Il ajoute qu'il y a encore beaucoup de travail mais que l'UE ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Il parle également de la feuille de route pour les droits fondamentaux de la femme et pour permettre de concilier vie privée et vie professionnelle ainsi que la participation pleine, entière et encore plus présente de la femme à la vie politique, sociale et économique.Lissy Gröner, membre de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres du Parlement européen (en ALLEMAND) que, lors de cette journée accueillie favorablement par tous, elle est heureuse de remarquer une grande participation masculine aux festivités. Juste avant cette conférence, elle a eu des contacts par vidéoconférence avec une ministre afghane et se félicite de ces échanges fructueux. Les femmes afghanes ont grandement remercié l'UE du rôle qu'elle joue et sont heureuses de cette solidarité internationale. Le thème principal de cette conférence est la promotion sociale, politique et économique des femmes. Elle émet ensuite quelques critiques, issues de sa fonction au Parlement, spécifiant que le PE aurait souhaiter une réforme plus ambitieuse où l'égalité des genres serait réellement mise en application, notamment avec la création de l'Institut des genres, qui est budgétairement neutre et indépendant mais peu doté. Elle parle en outre du programme Daphné, qui vient en aide aux femme et enfants battus. Elle dit enfin que José Manuel Barroso, dans la stratégie de Lisbonne, demande une plus grande conciliation entre vie familiale et vie professionnelle pour les femmes et qu'il faudrait élargir cela aux hommes et quil faudrait aussi lutter pour une égalité salariale réelle. (01:17:17) Catherine Day, secrétaire générale de la Commission, parle (en ANGLAIS) des femmes qui ont oeuvré pour l'évolution des femmes auparavant et de celles qui le font encore actuellement. Elle explique qu'il y a non seulement des femmes mais également des hommes qui ont travaillé à l'évolution de l'égalité entre les deux. Elle parle des statistiques de l'occupation des femmes dans la pyramide professionnelle d'une entreprise, de la gestion des femmes par rapport à sa vie familiale et de la manière dont il y a moyen de mieux équilibrer vie au travail et vie à la maison par divers moyens de flexibilité. (01:34:35)Waqar Azmi, conseiller en chef auprès du gouvernement britannique en matière de diversité, explique (en ANGLAIS) qu'il parlera particulièrement de ce qu'il connaît en Grande-Bretagne et qu'il est heureux que l'UE soutienne l'égalité des chances et la diversité. Les changements démographiques, politiques, économiques et sociaux sont différents selon que la femme travaille ou pas, qu'elle désire un travaille flexible ou pas. Il parle des domaines où les femmes sont présentes, ceux où elles veulent se développer, ceux où elles sont en carence, ceux où elles prennent des décisions, ceux où elles font des choix, de leurs forces, de leurs faiblesses. Il donne les pourcentages de la place de la femme dans la société active. (01:45:50)Anne-Marie Devreux, sociologue, parle (en FRANCAIS) de l'égalité homme-femme. Auparavant, la situation féminine au travail était un cas particulier mais maintenant, il s'agit d'un rapport de domination. La sphère du travail et la famille était structurée par rapport à la division sexuelle. Il existe des résistances de la part des hommes pour une certaine évolution de la femme. Elle aborde ensuite le sujet de la nouvelle paternité et de la co-parentalité. Enfin, elle parle des activités domestiques des femmes et des hommes. Le peu d'investissement des hommes dans ces travaux domestiques est dû au fait que l'homme est censé amener l'argent à la maison, ce qui est de plus en plus injustifié. Le peu d'engagement de l'homme dans le travail ménager contribue à maintenir la femme dans son r÷le et de plus, ne valorise pas le travail à la maison. (02:00:52) Lars Jalmert, ancien membre du conseil suédois sur la conciliation des vies professionnelle et privée, parle (en ANGLAIS) de l'exclusion des femmes de nombreux domaines dans le monde, notamment de l'éducation. La suprématie de l'homme sur la femme est une violation des droits de l'homme. L'égalité entre femme et homme n'est pas un pouvoir de la femme mais une obligation de l'homme. L'agenda établissant une égalité entre femme et homme est encore chargé et est un challenge apportant un bénéfice quel que soit le côté dont on se trouve. La vie d'un homme serait aussi enrichie par ces changements. (02:19:30)" 01:29:06
00:00:00 Josef Pröll, ministre fédéral autrichien de l'Environnement et président en exercice du Conseil, parle (en ALLEMAND, traduit en FRANCAIS) des sujets qui ont été traités au Conseil: la proposition visant à garantir le niveau élevé de protection de l'environnement en ce qui concerne les émissions atmosphériques des moteurs appellée Euro 5 et les organismes génétiquement modifiés. Il donne également les sujets qui vont être traités durant l'après-midi.Stavros Dimas, membre de la CE chargé de l’Environnement, dit (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que la discussion sur la qualité de l'air a été très infomative. De nouveaux objectifs de santé et d'environnement devront être atteint en 2020. La srtratégie établie va permettre de réduire le nombre de décès dûs à l'exposition à des particules nocives. Il parle ensuite des OGM et sur les questions d'évaluation des risques. Le cadre législatif doit permettre de minimiser les risques. Il parle enfin de la prise de décision actuelle concernant les OGM.Questions (13:35:40:07) 00:36:35
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Benita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, dit (en ANGLAIS) que le Premier ministre traite avec harminie de sujets critiques et que l'agenda des réformes politiques et économiques est en bon état d'avancement. Le dialogue national et l'agenda des réformes est le bon chemin pour un meilleur futur.Fouad Siniora, Premier ministre libanais, dit (en ANGLAIS et ensuite en LIBANAIS) qu'ils ont eu une conversation intéressante sur des sujets importants en ce moment. Ils ont parlé également de l'accord d'association entre l'UE et le Liban.Questions (17:56:16:14) 00:15:26
00:00:00 Günter Verheugen, vice-président de la CE chargé des Entreprises et de l'Industrie, dit (en ALLEMAND, traduit en FRANCAIS) qu'il faut motiver les entreprises vers plus d’engagement dans la responsabilité sociale de celles-ci; il dit aussi que ette Alliance contribuera à concilier les ambitions économiques, sociales et environnementales de l'Europe. La Commission a opté pour une démarche volontaire plus efficace et moins bureaucratique. Puisque la RSE est une action volontaire des entreprises, on ne peut que les encourager dans les relations avec elles. Il faut aussi que les pouvoirs publics créent un climat dans lequel les chefs d’entreprise sont estimés non seulement parce qu’ils font des bénéfices, mais aussi parce qu’ils contribuent à relever certains défis de société.Vladimír Špidla, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Egalité des chances, explique (en TCHEQUE, traduit en FRANCAIS) que le partenariat lancé aujourd'hui est une alliance ouverte qui vise à donner un nouvel élan aux initiatives en matière de RSE. La RSE peut aider les travailleurs à mieux s'adapter aux changements et à acquérir les compétences nécessaires pour l'économie du 21e siècle. Elle peut également contribuer à faire de l'égalité des chances une réalité dans les entreprises européennes et encourager l'intégration des groupes défavorisés.Questions (13:15:16:21) 00:44:38
00:00:00 Vue générale 00:05:47
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Intervention des délégations: délégué luxembourgeois (12:12:06, en FRANCAIS); Helen D'Amato, secrétaire parlementaire au ministère maltais de la Santé, des Personnes âgées et des Soins de proximité (12:14:35, en MALTAIS); délégué bulgare (12:19:30, en ANGLAIS); Gheorghe Barbu, ministre roumain du Travail, de la Solidarité Sociale et de la Famille (12:22:47, en FRANCAIS); Gábor Csizmar, ministre hongrois de l'Emploi et du Travail (12:26:38, en HONGROIS); Krzysztof Michałkiewicz, ministre polonais du Travail et de la Politique sociale (12:27:17, en POLONAIS); James Plaskitt, secrétaire d'État britannique ("Parliamentary Under-Secretary of State") au ministère du Travail et des Pensions (12:32:04, en ANGLAIS); délégué italien (12:34:15, en ITALIEN); Savvas Tsitouridis, ministre grec de l'Emploi et du Travail (12:37:37, en GREC); Čestmír Sajda, vice-ministre tchèque du Travail et des Affaires sociales chargé de l'UE et des relations internationales (12:41:52, en TCHEQUE) 00:34:36
00:00:00 Neelie Kroes, membre de la CE chargée de la Concurrence, (en ) disant que les consommateurs ne bénéficient pas encore pleinement d'un marché intérieur compétitif en ce qui concerne les cartes de paiement; sur les frais supplémentaires que cela entraîne pour les consommateurs; disant qu'il faut davantage de concurrence entre les banques et les réseaux de cartes; détaillant la situation dans différents Etats membres; disant qu'il faut des normes techniques communes; demandant au secteur bancaire de présenter des solutions novatrices; sur le dossier RepsolQestions des journalistes (13:05:16) 00:46:15
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Karin Gastinger, ministre fédérale autrichienne de la Justice et présidente en exercice du Conseil, (en ALLEMAND) introduisant les votes sur une décision du PE et du Conseil relative à l'"Année européenne de l'égalité des chances pour tous (2007) – Vers une société juste" et sur le règlement concernant l'octroi de licences obligatoires pour des brevets visant la fabrication de produits pharmaceutiques destinés à l'exportation vers des pays connaissant des problèmes de santé publique; introduisant le débat sur le règlement sur la loi applicable aux obligations non contractuelles ("Rome II"); détaillant le texte de compromis 00:00:00
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Ursula Plassnik, ministre fédérale autrichienne des Affaires étrangères et présidente en exercice du Conseil, dit (en ALLEMAND, traduit en FRANÇAIS) qu'une position commune en ce qui concerne la rechercher et la science a été trouvé, un problème d'engagement général ayant été difficile à trouver au début; qu'ils ont également parlé des Balkans, d'un accord d'association et de stabilisation avec l'Albanie, d'un signal conjoint vis-à-vis du Monténégro; qu'ils ont abordé le sujet du Moyen-Orient.Olli Rehn, membre de la CE chargé de l'Elargissement, dit (en ANGLAIS, traduit en FRANÇAIS) qu'une décision importante a été prise en ce qui concerne l'élargissement visant à l'intégration progressive de l'Europe du sud-est. Il parle également de la science et la recherche qui sont importantes pour la croissance économique, l'emploi et la performance économique. Il ajoute qu'il est satisfait des positions communes sur la Croatie et la Turquie. Il conclue en disant que l'élargissement n'est pas un TGV mais un train ou la qualité l'emporte sur la vitesse.Benita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANÇAIS) du mécanisme international et des rapports entres les gouvernements israélien et palestinien. Elle parle également de l'Irak et de la construction de la démocratie dans le soutien des divergences et des réformes et dans le respect de l'état de droit.Javier Solana, Haut représentant pour la PESC, remercie Ursula Plassnik (en ANGLAIS, traduit en FRANÇAIS) de son excellent travail ainsi que celui de ses collaborateurs depuis 6 mois.Questions (18:14:20) 00:58:26
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Benita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, explique (en ANGLAIS) que le sujet principal de leur rencontre fut la stabilité politique du pays. Elle ajoute que Zourab Nogaideli est pro-actif pour pousser son pays à réformer les éléments actuels.Zourab Nogaideli, Premier ministre géorgien, remercie (en ANGLAIS) la CE et le Conseil d'intervenir favorablement dans la résolution du conflit. Il dit que la Georgie fait attention au plan d'action pour une politique de voisinage. Des réformes légales auront également lieu en Géorgie, probablement les plus importantes jamais effectuées.Questions (11:44:10) 00:08:16
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Neelie Kroes, membre de la CE chargée de la Concurrence, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) de l'abus exercé par Microsoft. La Commission se doit d’assurer le respect du droit communautaire et il faut veiller à ce que Microsoft applique pleinement la décision arrêtée par la Commission en mars 2004. Elle regrette que plus de deux années après l’adoption de cette décision, et en dépit de l’ordonnance du président du Tribunal de première instance déclarant que le recours formé par Microsoft devant la Cour ne dispense pas cette entreprise de l’obligation de s’y conformer, elle n’a toujours pas mis fin à son comportement illicite. Elle ajoute qu'elle n’a eu d’autre choix que d’appliquer une astreinte à ce cas de non-recpect persistant. Aucune entreprise n’est au-dessus des lois. Toute entreprise opérant dans l’UE doit se conformer au droit communautaire. Elle conclue en disant qu'elle espère sincèrement que la documentation technique fournie tout récemment par Microsoft évitera l’application ultérieure d’astreintes.Questions (11:39:29:02) 00:29:55
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, (en ANGLAIS) disant qu'ils ont discuté du futur de la Serbie au sein de l'UE; sur la nécessité pour la Serbie de collaborer pleinement avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie; sur la facilitation pour l'obtention des visasBoris Tadić, président de la Serbie, (en ANGLAIS) sur le plan d'action et la coopération avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie; sur la facilitation pour l'obtention des visas; sur la nouvelle indépendance du Monténégro; disant que la Serbie espère devenir membre de l'UE dans les prochaines annéesQuestions des journalistes (12:53:30) 00:16:34
Title
00:00:00 Arrivée de Jean-Claude Trichet, président de la BCE, et de Lucas Papademos, vice-président de la BCE 00:00:34
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) sur la décision du Conseil interdisant la réimportation de médicaments vendus à prix réduits dans les pays en voie de développement; expliquant le contexte de cette décision; détaillant le mécanisme d'interdictionQuestions des journalistes (12:35:55) 00:27:49
00:00:00 Giorgios Papandréou, ministre grec des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en GREC) sur l'importance de la réunion; (en ANGLAIS) sur le processus de paix au Moyen-Orient; sur les accords d'association en vigueur avec les pays méditerranéens; souhaitant la création d'une assemblée parlementaire euro-méditerranéenne; sur la création de la fondation euro-méditerranéenne pour le dialogue des cultures et des civilisations; sur le rôle des femmes et de la société civileHabib Ben Yahia, ministre tunisien des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) sur le renforcement du dialogue entre l'UE et les pays arabes durant la présidence grecque; sur la volonté des pays arabes de coopérer et de participer au règlement des conflitsPrésence de Javier Solana, secrétaire général du Conseil et Haut représentant pour la PESC; Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieures; et Anastasios Giannitsis, ministre grec adjoint aux Affaires étrangèresQuestions des journalistes (12:31:00) 00:47:46
00:00:00 Generic and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Nikos Christodoulakis, ministre grec de l'Economie et des Finances et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) dissant que la reprise semble de plus en plus probable pour le second semestre 2003; disant qu'un euro stable et fort est dans l'intérêt de l'économie mondiale; sur la demande interne et l'inflation; sur les développements budgétairesPedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) sur la conjonctureQuestions des journalistes (23:28:55) 00:18:35
00:00:00 Enrique V. Iglesias, président de la Banque interaméricaine de développement, (en ESPAGNOL) sur le séminaire sur la cohésion sociale en Amérique latine; sur l'expertise que l'UE possède en ce domaine et peut apporter aux pays d'Amérique latineChristopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieures, (en ANGLAIS) sur le sommet UE/Amérique latine de Madrid l'année dernière; sur la cohésion sociale et les mesures qui vont être prises en la matièreQuestions des journalistes (12:37:59) 00:37:39
00:00:00 Poul Nielson, membre de la CE chargé du Développement et de l'Aide humanitaire, (en ANGLAIS) sur le CICR; sur les bases juridiques de l'aide humanitaire au niveau communautaire; sur l'utilisation adéquate des moyens militaires dans le cadre des actions humanitairesJakob Kellenberger, président du Comité international de la Croix-Rouge, (en ANGLAIS) sur le dialogue étroit qui existe entre le CICR et la CE; sur le CICR; sur ECHOQuestions des journalistes (12:28:35) 00:23:46
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Joaquín Almunia, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que même si les résultats budgétaires ont été meilleurs que prévu en 2004 et 2005, le programme de convergence polonais ne définit pas une trajectoire d'ajustement budgétaire à même de corriger le déficit excessif d'ici 2007, contrairement à ce que le Conseil avait recommandé, ni même d'ici 2008, malgré des perspectives de croissance favorables. Il ajoute que, reposant sur un scénario macroéconomique globalement plausible, bien que légèrement optimiste pour 2008, le programme vise à ramener progressivement le déficit des administrations publiques -4,1 % en 2007.Joaquín Almunia parle alors de l'Allemagne et dit que, bien que la CE se félicite de la plus grande priorité accordée par le gouvernement allemand à l'assainissement budgétaire, il est évident que la procédure doit être poursuivie si l'on veut garantir une correction durable du déficit. L'Office statistique allemand a annoncé la semaine dernière que le déficit allemand a été de 3,3 % du PIB en 2005. Malgré la diminution par rapport aux 3,7 % de 2004, il s'agit de la 4éme année consécutive où le déficit franchit la valeur de référence de 3 % fixée par le traité. Le déficit devrait en outre rester supérieur au seuil de 3 % en 2006. La Commission reconnaît que le gouvernement allemand entré en fonctions en novembre 2005 a adopté une stratégie d'assainissement budgétaire ambitieuse, dans un contexte de reprise économique encore fragile, en vue de ramener le déficit en dessous de la valeur de référence de 3 % en 2007. Le processus d'adoption des mesures prévues est déjà bien avancé, ce qui réduit les incertitudes concernant la mise en oeuvre effective de l'assainissement. Sur la base des informations actuellement disponibles, la Commission considère donc que les efforts budgétaires envisagés dans le cadre de la stratégie jusqu'en 2007 sont suffisants au regard des règles du pacte de stabilité et de croissance. Questions (13:07:09:17) 00:37:15
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Jean-Luc Dehaene, vice-président de la Convention sur l'avenir de l'Europe, (en FRANCAIS) sur la discussion sur la justice et les affaires intérieures au cours de laquelle est apparue une volonté d'avoir une intégration plus importante; sur les nouveaux articles proposés notamment sur la démocratie participative et sur les conditions d'entrée et de sortie de l'UE; sur le débat sur les finances de l'UE; sur la prochaine session plénière et les articles qui y seront discutésQuestions des journalistes (12:21:23) 00:28:31
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Statement by Javier Solana (in English) on the future role of the EU and the UN in rebuilding Irak 00:00:23
00:00:00 Giorgios Drys, ministre grec de l'Agriculture et président en exercice du Conseil, (en GREC) sur la conservation des stocks halieutiques; sur les mesures d'urgence à prendre concernant le cabillaud de la Baltique; sur la conférence euro-méditerranéenne sur la pêche et l'agriculture (Venise-11/2003); sur l'OMC; sur la réforme de la PAC; sur l'aide aux régions grecques victimes des intempériesFranz Fischler, membre de la CE chargé de l'agriculture et de la pêche, (en ALLEMAND) sur la liberté de décision en ce qui concerne l'utilisation des surfaces par les agriculteurs; sur la jachère; sur les droits de paiement particuliers; sur la différenciation régionale des primes; sur les règles de conformité (cross compliance)Questions des journalistes (19:43:43) 00:30:16
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Anastasios Giannitsis, ministre grec adjoint des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) souhaitant la bienvenue à Abdullah Gül; sur les progrès dans la mise en oeuvre de la stratégie d'adhésion; sur Chypre; sur les Balkans occidentauxAbdullah Gül, ministre turc des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très fructueuse; sur le processus de démocratisation; sur le partenariat pour l'adhésion; disant que la Turquie veut accélérer cette adhésion et qu'elle reste optimisteGünter Verheugen, membre de la CE chargé de l'Elargissement, (en ANGLAIS) sur la stratégie d'adhésion; sur ChypreQuestions des journalistes (10:21:54) 00:24:59
00:00:00 Apostolos-Athanasios Tsohatzopoulos, ministre grec du Développement et président en exercice du Conseil, (en GREC) sur la nouvelle stratégie pour le marché intérieur; sur la proposition de directive sur les offres publiques d'acquisition; sur la proposition de règlement sur la promotion des ventes dans le marché intérieur; sur le droit européen des contrats; sur les précurseurs de drogues; sur les produits dangereux et allergènes; sur le tourisme européen; sur la protection des consommateurs; sur les crédits à la consommationDavid Byrne, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) sur les crédits à la consommation; sur la protection des consommateursQuestions des journalistes (18:50:20) 00:20:32
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Mario Monti, membre de la CE chargé de la Concurrence, (en ANGLAIS) annonçant qu'il n'a pas été possible de parvenir à un accord sur l'affaire Microsoft; disant qu'il proposera à la CE d'adopter une décision qui a déjà reçu l'appui unanime des États membres; disant qu'il est nécessaire de créer un précédent qui définisse clairement les principes qui devront guider à l'avenir le comportement de toute entreprise détenant une position dominante aussi forte sur le marchéQuestions des journalistes (12:40:30) 00:04:49
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très amicale; sur la nécessité qu'il y ait des relations pacifiques entre les différents groupes ethniques; disant que la stratégie de la CE est de rapporcher la Serbie-et-Monténégro de l'UE; sur la coopération avec le Tribunal pénal international; sur les événements violents au KosovoVojislav Kostunica, Premier ministre serbe, (en ANGLAIS) disant que géographiquement et historiquement, l'Europe est la destinée de la Serbie; sur la lutte contre le crime organiséQuestions des journalistes (11:46:06) 00:12:27
00:00:00 Mario Monti, membre de la CE chargé de la Concurrence, (en ANGLAIS) annonçant la décision de la CE sur Microsoft qui suit une enquête de 5 ans et qui demande à Microsoft de fournir une version de Windows sans le Media Player; disant que le but de la CE est de protéger les consommateurs et de stimuler l'innovation; sur l'abus de position dominante de MicrosoftQuestions des journalistes (12:34:25) 00:56:44
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Bertie Ahern, Premier ministre irlandais et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur le rapport de la présidence sur l'état d'avancement des travaux de la CIGRomano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) disant qu'il est très heureux de voir les négociations sur la Constitution européenne relancéesPat Cox, président du PE, (en ANGLAIS) disant que les avancées vers la Consitution européenne ont été importantes ce soir; sur le bon exemple donné par l'IrlandePrésence de Brian Cowen, ministre irlandais des Affaires étrangèresQuestions des journalistes (23:23:53) 00:29:19
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) disant qu'ils ont discuté de l'élargissement du 1er mai et de l'extension des accords UE/Russie aux nouveaux Etats membres; disant que tout devrait se dérouler sans problèmes même s'il reste encore quelques détails techniques à résoudre; sur le transit de marchandises entre Kaliningrad et le reste du territoire russeGerman Gref, ministre russe du Développement économique et du Commerce, (en RUSSE) sur les perspectives de l'élargissement de l'UE pour la Russie; sur Kaliningrad; sur l'adhésion de la Russie à l'OMCQuestions des journalistes (13:33:52) 00:32:28
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) expliquant pourquoi Gijs de Vries a été choisi pour ce poste; sur les tâches qui lui incombent: préparer le travail des ministres de l'Intérieur de l'UE et s'assurer que les décisions du Conseil soient appliquées par les Etats membresGijs de Vries, coordinateur de l'UE de la lutte contre le terrorisme, (en ANGLAIS) sur la façon dont il perçoit sa tâcheJavier Solana (en ANGLAIS) disant que la lutte contre le terrorisme implique de la discrétion et que certaines questions ne pourront donc pas être abordéesQuestions des journalistes (13:38:06) 00:15:14
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) disant qu'il ne s'agit pas d'une conférence de presse traditionnelle mais de sa dernière rencontre avec la presse après 5 ans de rapports intenses; sur les points forts de son mandat: la réforme de la CE, la signature du protocole de Kyoto; sur sa réunion avec José Manuel Barroso; sur les points auxquels celui-ci devra être particulièrement attentif: la stratégie de Lisbonne et la politique européenne de voisinage; disant que ces années ont été très importantes pour lui même si ce fut très difficile au début; remerciant les membres de la CE et ses collaborateursApplaudissements des journalistes Questions des journalistes (13:10:45) 00:19:53
00:00:00 Bernard Bot, ministre néerlandais des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en NEERLANDAIS) donnant la parole à Javier SolanaJavier Solana, secrétaire général du Consei de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur la situation au Moyen-Orient; saluant la retrait israélien de la bande de Gaza; sur l'état de santé de Yasser Arafat; disant que l'UE va essayer de collaborer le plus possible avec les autorités palestiniennes en matière de sécurité; sur le processus de réformes en Palestine; sur l'aide économique de l'UE; sur les élections palestiniennesBernard Bot (en NEERLANDAIS) sur l'IrakPrésence de Louis Michel, membre de la CE chargé de la RechercheQuestions des journalistes (14:49:42) 00:44:42
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jan Peter Balkenende, Premier ministre néerlandais et président en exercice du Conseil, (en NEERLANDAIS) sur la communication au Conseil de José Manuel Barroso sur le remaniement de son équipe; sur la stratégie de Lisbonne et les travaux du groupe de haut niveau présidé par Wim Kok; disant que ce groupe ne considère pas la croissance économique comme un but en soi; disant qu'il faut augmenter la part de la population active, ce qui nécessite des réformes importantesRomano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) disant qu'il est heureux de pouvoir enfin prendre sa retraite; sur la rapport du du groupe de haut niveau sur la Stratégie de Lisbonne; disant que, sans meilleure gouvernance économique, l'UE n'a que peu de possibilités d'accomplir les objectifs de Lisbonne; disant que les Etats membres doivent mettre en place les décisions déjà adoptées; disant que la qualité de l'éducation doit être amélioréePrésence de Bernard Bot, ministre néerlandais des Affaires étrangères, et de Wim Kok, président du groupe de haut niveau sur la Stratégie de LisbonneQuestions des journalistes (20:04:00) 00:41:00
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Gerrit Zalm, ministre néerlandais des Finances et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la réunion avec les pays de l'AELE sur le vieillissement de la population et le système de pensions; sur le rapport Kok sur la mise en oeuvre de la stratégie de Lisbonne; sur les services financiers; sur le règlement sur le contrôle de l'argent liquidePrésence de Joaquín Almunia, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétairesQuestions des journalistes (15:57:12) 00:19:19
00:00:00 Henk Kamp, ministre néerlandais de la Défense et président en exercice du Conseil, (en NEERLANDAIS) sur la réunion avec le ministre de Bosnie-Herzégovine; sur les capacités militaires; sur la nouvelle agence européenne de la défense; sur les groupements tactiquesQuestions des journalistes (14:33:19) 00:18:08
00:00:00 Laurens Jan Brinkhorst, ministre néerlandais des Affaires économiques et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant que cette réunion est historique puisque c'est la première qui se tient suite à l'accord-cadre conclu en 2003; disant que le but est d'avoir une politique de l'espace cohérente et un Programme spatial européen d'ici 2005Günter Verheugen, vice-président de la CE chargé des Entreprises et de l'Industrie, (en ANGLAIS) disant que la CE se félicite de la première réunion du "Conseil Espace"; disant que la politique spatiale ne concerne pas que la recherche mais aussi la politique industrielle; sur la contribution financière de l'UE; montrant le drapeau qui était dans la mission Soyouz en avril 2004 (20:07:25)Edelgard Bulmahn, ministre fédérale allemande de l'Education et de la Recherche et présidente en exercice du Conseil de l'ESA, (en ALLEMAND) disant que l'espace fait partie des secteurs vitaux de l'économie européenne; sur les projets Galileo et GMES (Global Monitoring of Environment and Security)Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'Agence spatiale européenne, (en FRANCAIS) soulignant la rapidité avec laquelle ce "Conseil Espace" a été mis en place; sur la réputation du secteur spatial européen; sur le Programme spatial européen; sur GalileoQuestions des journalistes (20:17:28) 00:27:20
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 George Robertson, secrétaire général de l'OTAN, (en ANGLAIS) sur la coopération UE/OTAN, notamment en Bosnie-Herzégovine; sur le renforcement de la PESD; sur les capacités militaires de l'UE; sur le Sommet d'Istanbul en juin 2004Franco Frattini, ministre italien des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) rendant hommage au travail de George Robertson; sur les menaces communes auxquelles sont confrontées l'OTAN et l'UE et qui nécessitent des actions communesQuestions des journalistes (17:18:55) 00:28:18
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Silvio Berlusconi, président du Conseil des ministres italien et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) disant que la discussion, basée sur le rapport de la task force européenne sur l'emploi, a été fructueuse; disant que l'économie européenne est prise en tenailles entre l'économie américaine et celle d'Extrême-Orient et ne connait plus la croissance; sur la nécessité d'investir dans le capital humain pour créer de nouveaux emplois; disant que les conclusions du Sommet seront inclues dans les conclusions du Conseil européenRomano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) sur le rapport de la task force européenne sur l'emploiJürgen Strube, président de l'UNICE (Union des confédérations de l'industrie et des employeurs d'Europe), (en ANGLAIS) disant que l'UE est en retard en matière de croissance, d'emploi et de productivité; sur le rapport de la task force européenne sur l'emploi et l'Initiative pour la croissance de la CE qui sont très prometteurs; souhaitant que le Conseil européen arrive à un accord sur la constitution européenneJohn Monks, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats, (en ANGLAIS) sur le rapport de la task force européenne sur l'emploi; sur la constitution européenne qui doit contenir des clauses socialesJoão Cravinho, président du Centre européen des entreprises à participation publique et des entreprises d'intérêt économique général (CEEP), (en ANGLAIS) sur le rapport de la task force européenne sur l'emploi; sur l'Initiative pour la croissancePrésence d'Anna Diamantopoulou, membre de la CE chargée de l'Emploi et des Affaires socialesQuestions des journalistes (17:51:58) 00:44:37
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Generic and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Javier Solana, secrétaire général du Conseil et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) disant que le plus important est que la Géorgie retrouve la stabilité et son intégrité territoriale; disant qu'il est en contact avec la Russie à ce sujet; sur l'aide que l'UE peut apporter à la Géorgie 00:02:57
00:00:00 Brian Cowen, ministre irlandais des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) sur le suivi de la CIG; sur l'élargissement; sur la Bulgarie et la Roumanie; sur la Turquie; sur la stratégie de Lisbonne et le rapport de la task force européenne sur l'emploi; sur la stratégie européenne de sécurité; sur les autres dossiers en vrac (Balkans, Euromed, Afrique)Questions des journalistes (15:43:17) 00:54:43
00:00:00 Plans de coupe et atmosphère générale 00:02:23
00:00:00 Noel Dempsey, ministre irlandais de l'Education et des Sciences et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la rencontre entre la troïka et les partenaires sociaux; sur le rapport sur la mise en oeuvre de la réforme des systèmes d'éducation et de formation dans le cadre de la stratégie de Lisbonne; sur Europass (cadre unique pour la transparence des qualifications et des compétences)Viviane Reding, membre de la CE chargée de l'Education et de la Culture, (en FRANCAIS) disant que la réunion a été très harmonieuse; disant que la stratégie de Lisbonne repose sur l'éducation et la formation; sur Europass qui va faciliter la vie des employeurs, des étudiants et des demandeurs d'emploi car il rassemble plusieurs documents en un; sur l'année européenne de l'éducation par le sportQuestions des journalistes (14:02:54) 00:31:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Antonio Marzano, ministre italien des Activités productives et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) sur la directive sur les pratiques commerciales déloyales; sur la proposition législative relative à un règlement pour l'enregistrement, l'évaluation, l'autorisation et la restriction des produits chimiques (REACH); sur la directive "nouvelle approche"David Byrne, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) sur la directive sur les pratiques commerciales déloyales qui vise à contribuer au bon fonctionnement du marché intérieur tout en assurant un niveau élevé de protection des consommateursErkki Liikanen, membre de la CE chargé des Entreprises et de la Société de l'information, (en ANGLAIS) sur la directive relative au rapprochement des législations des États membres concernant la compatibilité électromagnétique; sur la directive "nouvelle approche"; sur la proposition législative relative à un règlement pour l'enregistrement, l'évaluation, l'autorisation et la restriction des produits chimiques (REACH)Antonio Marzano (en ITALIEN) disant qu'une étude de la CE a démontré que l'adoption de politiques divergentes en matière de politiques commerciales déloyales constitue un véritable obstacle au bon fonctionnement du marché intérieur; sur la directive relative au rapprochement des législations des États membres concernant la compatibilité électromagnétique; sur la proposition législative relative à un règlement pour l'enregistrement, l'évaluation, l'autorisation et la restriction des produits chimiques (REACH); sur la création d'une Agence des produits chimiquesQuestions des journalistes (13:46:06) 00:26:08
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Franco Frattini, ministre italien des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) sur la forte cohésion euro-atlantique qui repose sur des valeurs et des objectifs communs; sur l'Irak; sur l'engagement des Etats-Unis pour la paix au Moyen-Orient; sur l'Iran; sur le traité constitutionnel européenColin Powell, secrétaire d'Etat américain, (en ANGLAIS) sur les 50 ans de relations UE/Etats-Unis; disant que les Etats-Unis souhaitent une Europe forte et unifiée; sur la coopération UE/Etats-Unis en Afrique, au Moyen-OrientJavier Solana, secrétaire général du Conseil et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très constructivePrésence de Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieuresQuestions des journalistes (15:24:44) 00:23:11
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Giulio Tremonti, ministre italien de l'Economie et des Finances et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) sur l'évaluation de la conjoncture économique disant que les signes positifs se renforcent; sur les procédures de déficits excessifs pour la France et l'Allemagne sur lesquelles il y a eu une divergence des délégations; disant que la décision prise est en accord avec l'interprétation du Pacte de stabilité et de croissancePedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) disant que la CE et la présidence italienne ne sont pas d'accord; disant que la CE regrette que la décision du Conseil ne respecte pas l'esprit et la loi du Pacte de stabilité et de croissanceQuestions des journalistes (03:49:58) 00:16:36
00:00:00 Rocco Buttiglione, ministre italien sans portefeuille chargé des politiques communautaires et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) disant qu'il ne s'agit pas d'une conférence de presse mais d'une annonce; annonçant que la directive sur les OPA est adoptée après des années de débat; disant que la CE n'est pas contente du résultatQuestions des journalistes (18:12:11) 00:13:22
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) réitérant le soutien de l'UE aux efforts de la Géorgie pour préparer une transition démocratique; sur l'aide qui va être accordée au pays; disant qu'il apprécie le souhait de la Géorgie de se rapprocher de l'UENino Burjanadze, présidente de Géorgie faisant fonction, (en ANGLAIS) remerciant l'UE pour son aide; disant qu'elle est fière que les géorgiens aient combattu pour la démocratie sans faire couler le sang; sur les perspectives de la relation UE/GéorgieQuestions des journalistes (19:59:31) 00:10:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) disant qu'ils ont parlé des problèmes régionaux et bilatéraux; espérant que les relations UE/Arménie vont s'approfondirRobert Kocharian, président de l’Arménie, (en ARMENIEN traduit en ANGLAIS) sur les réunions qu'il a eues avec différents membres de la CE; disant que l'Arménie souhaite renforcer sa coopération avec l'UEQuestions des journalistes (15:46:55) 00:16:32
00:00:00 Valéry Giscard d'Estaing, président de la Convention sur l'avenir de l'Europe, (en FRANCAIS) disant que le Conseil européen de Bruxelles est une occasion manquée; néanmoins, le projet de constitution n'a pas été détricoté et reste le seul sur la table; disant que l'UE va se retrouver dans la situation dans une Europe élargie sans cadre institutionnel adapté; disant qu'on est pas passé loin d'un accord sur la constitution et que les causes de l'échec sont les meilleurs arguments en faveur des propositions de la Convention; sur l'accord sur la stratégie européenne de sécurité; disant qu'aucune alternative crédible au projet de constitution n'a été proposée; sur la fixation de la règle de vote au Conseil; sur la composition de la CE; sur la précipitation dans le calendrier; sur les élections européennes de juin 2004 et le renouvellement de la CEQuestions des journalistes (17:53:45) 00:57:31
00:00:00 Tony Blair, Premier ministre britannique, (en ANGLAIS) félicitant la présidence italienne même si elle n'a pas pu parvenir à un accord; sur l'accord sur la défense européenne; disant qu'il était préférable d'interrompre les négociations que de répéter ce qui s'est passé à Nice; disant qu'il y a un large accord pour que l'unanimité reste de rigueur en matière de fiscalité, de sécurité sociale et de justice pénale; disant que le Royaume-Uni doit jouer un rôle central au sein de l'EuropeQuestions des journalistes (16:37:25) 00:23:00
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Manfred Stolpe, ministre fédéral allemand des Transports, de la Construction et du Logement, (en ALLEMAND) disant que la CE a accepté de laisser le système de péage débuter le 31 décembre pour autant que le gouvernement allemand explique clairement que les compensations et le péage seront divisés; soulignant qu'il n'y aura pas de discrimination envers les compagnies d'expédition étrangères en ce qui concerne les compensationsLoyola de Palacio del Valle-Lersundi, vice-présidente de la CE chargée des Relations avec le Parlement européen, des Transports et de l'Energie, (en ANGLAIS) disant que cette réunion a clarifié la situationQuestions des journalistes (00:07:01) 00:11:50
00:00:00 Bertie Ahern, Premier ministre irlandais et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant que la présidence irlandaise est prête à écouter les revendications du PE; sur les valeurs défendues par la présidence irlandaiseRomano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) sur l'élargissement; sur la reprise des travaux de la CIG; sur la croissance économique et la stratégie de LisbonnePat Cox, président du PE, (en ANGLAIS) sur le lancement réussi de la présidence irlandaise; sur les élections européenne de juinQuestions des journalistes (12:56:42) 00:35:21
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Recep Tayyip Erdoğan, Premier ministre turc, (en TURC traduit en ANGLAIS) disant que la réunion a été très fructueuse; disant qu'ils ont passé en revue les efforts que la Turquie doit mettre en oeuvre pour adhérer à l'UE; sur l'implication de Romano Prodi dans l'adhésion de l'UE; disant que la Turquie va renforcer sa coopération avec la CE dans les prochains mois; disant que la Turquie dans toutes ses composantes souhaite adhérer à l'UERomano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS traduit en TURC) remerciant Recep Tayyip Erdoğan pour son accueil; disant que la réunion a été très utile; disant qu'il va se rendre au Parlement pour y faire un discours, ce qui l'honore beaucoup; sur la poursuite de sa visite; disant qu'il apprécie énormément les progrès réalisés par la Turquie et l'encourageant à poursuivre dans cette voie; sur le rapport que la CE présentera avant la fin de cette année sur la TurquiePrésence de Günter Verheugen, membre de la CE chargé de l'Elargissement, et d'Abdullah Gül, ministre turc des Affaires étrangèresQuestions des journalistes (16:44:45) 00:23:07
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Charlie McCreevy, ministre irlandais des Finances et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur l'approbation du programme de travail de la présidence irlandaise; sur les programmes de stabilité et de convergence de l'Autriche, du Danemark, de la Suède et de la Finlande; sur la politique de l'emploi; sur les accises sur le tabac; sur le remplacement d'un des membres du directoire de la BCEPedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) disant que la CE partage les priorités mises en avant par la présidence irlandaise; sur la préparation du Conseil européen de printemps; sur l'élargissement; sur la stratégie de LisbonneFrits Bolkestein, membre de la CE chargé du Marché intérieur, (en ANGLAIS) sur l'affaire Parmalat et le plan d'action de la CE sur la gouvernance économiqueQuestions des journalistes (14:49:05) 00:34:48
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en ANGLAIS) sur les sujets abordés: le processus de Doha, les relations commerciales bilatérales UE/Canada; disant que les discussions ont été amicales et franchesJames Peterson, ministre canadien du Commerce international, (en ANGLAIS) disant qu'il attache beaucoup d'importance aux relations UE/Canada; sur l'importance des négociations de l'OMCQuestions des journalistes (14:59:03) 00:23:42
00:00:00 Günter Verheugen, membre de la CE chargé de l'Elargissement, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très ouverte et constructive; disant qu'il a informé le ministre de l'agenda de la CE en ce qui concerne l'adhésion de la RoumaniePrésence de Mircea Dan Geoana, ministre roumain des Affaires étrangèresQuestions des journalistes (15:45:08) 00:10:49
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) sur le lancement du site destiné aux exportateurs des pays en voie de développement afin de leur faciliter l'accès au marché de l'UEDémonstration du site (12:47:05) (en ANGLAIS) Questions des journalistes (12:55:50) 00:42:35
00:00:00 Philippe Maystadt, président de la BEI, (en FRANCAIS et en ANGLAIS) sur le total des prêts de la BEI en 2003 et leur répartition géographique; sur l'augmentation des prêts dans les futurs Etats membres et le bassin méditerranéen à la demande du Conseil européen; sur les priorités de la BEI dans ses opérations: contribuer à la cohésion économique et sociale, mettre en oeuvre la stratégie de Lisbonne, développer les réseaux transeuropéens, oeuvrer pour la protection de l'environnement et supporter la politique de coopération et de développement de l'UE; sur les emprunts de la BEI en 2003Questions des journalistes (10:26:17) 01:03:31
00:00:00 Herwig Schlügl, secrétaire général adjoint de l'OCDE, (en ANGLAIS) sur la façon de renforcer la confiance envers l'Internet en luttant contre les spam"; disant que le problème est d'identifier les sources des "spam"Erkki Liikanen, membre de la CE chargé des Entreprises et de la Société de l'information, (en ANGLAIS) sur les façons de combattre les "spam": législation efficace, coopération internationale, encouragement envers l'industrie pour qu'elle trouve des solutions techniques; information des consommateursMozelle Thompson, membre de la Commission fédérale du commerce américaine et président de la commission "Politique de la consommation" de l'OCDE, (en ANGLAIS) disant que cet atelier était très important; disant que le problème du "spam" est très compliqué; sur l'expérience de la Commission fédérale du commerce américaine en matière de coopération internationale dans la lutte contre les "spam"Peter Ferguson, directeur de la direction générale sur le commerce électronique au ministère canadien de l'Industrie et président du groupe de travail de l'OCDE sur la sécurité de l'information et de la vie privée (en ANGLAIS) sur les travaux du groupe de travail; disant que les "spam" exigent une approche multi-disciplinaire; sur la protection de la vie privée; sur la cyber-criminalitéWonki Min, conseiller auprès du ministre de l'Information et de la Communication de la République de Corée et président du groupe de travail de l'OCDE sur les politiques en matière de télécommunications et de service d'information (en ANGLAIS) disant que la coopération internationale est primordiale en matière de lutte contre le "spam"Susan Grant, directrice du service de surveillance de la fraude sur Internet de la National Consumers League, (en ANGLAIS) disant qu'elle est très satisfaite d'avoir pu participer à cet atelier; sur l'étude qu'ils ont menée au niveau international sur les "spam"Joseph Alhadeff, vice-président chargé de la politique publique mondiale et directeur de la confidentialité à Oracle Corporation et président du comité consultatif économique et industriel auprès de l'OCDE, (en ANGLAIS) sur la nécessité de légiférerQuestions des journalistes (14:26:20) 00:49:41
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Generic and title 00:00:25
00:00:00 Álvaro Uribe Vélez, président de la Colombie, (en ESPAGNOL) disant qu'il ne va pas répéter ce qu'il a dit en session plénière et qu'il laisse la parole aux journalistes pour leurs questionsQuestions des journalistes (12:37:45) 00:28:33
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Declan Kelleher, représentant permanent irlandais auprès des CE, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très fructueuse; sur la BosnieJavier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur la Bosnie et le passage de témoin entre l'OTAN et l'UE sur le terrainJaap de Hoop Schefr, secrétaire général de l'OTAN, (en ANGLAIS) sur la Bosnie et le passage de témoin entre l'OTAN et l'UE sur le terrainQuestions des journalistes (12:31:55) 00:10:53
00:00:00 Pedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS et en ESPAGNOL) disant que la CE a examiné le dernier groupe de programmes de stabilité; sur la Belgique disant que les prévisions positives sont en suspens en attendant la décision d'Eurostat en ce qui concerne le transfert de fonds de Belgacom vers le gouvernement; sur le niveau élevé de la dette publique; sur la situation en Allemagne et les prévisions de réduction du déficit en 2005; disant que le programme de stabilité de l'Espagne est basé sur des prévisions réalistes; sur la situation au Portugal; disant que la CE a tenu un débat d'orientation sur l'amélioration de la gouvernance économique au sein de l'UEQuestions des journalistes (13:13:06) 00:30:26
00:00:00 Joe Walsh, ministre irlandais de l'Agriculture et de l'Alimentation et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant qu'il a présenté le programme de la présidence irlandaise en matière agricole; sur les conditions météorologiques désastreuses en Grèce; sur la santé animale lors des transports; sur la présentation par David Byrne de la situation de l'ESB et de la grippe aviaireDavid Byrne, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) sur la situation de la grippe aviaire en Asie et au Texas et les mesures prises par la CEQuestions des journalistes (13:05:44) 00:21:59
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Bernard Bot, ministre néerlandais des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur les succès accomplis par l'ancienne République yougoslave de Macédoine; disant que l'ancienne République yougoslave de Macédoine est candidat officiellement à l'adhésion à l'UE; sur le processus de décentralisation; sur le problèmes des visas pour entrer sur le territoire de l'UEIlinka Mitreva, ministre des Affaires étrangères de l'ancienne République yougoslave de Macédoine, (en ANGLAIS) disant que cette première réunion du Conseil de stabilisation et d'association marque une nouvelle étape dans la coopération UE/ancienne République yougoslave de Macédoine; disant que l'ancienne République yougoslave de Macédoine est le 1er pays à avoir signé un accord de stabilisation et d'association; sur la libéralisation du régime des visas; sur le processus de décentralisation; remerciant Bernard Bot pour l'organisation de cette réunionMichael Leigh, directeur général adjoint de la DG Relations extérieures de la CE, (en ANGLAIS) sur l'adhésion de l'ancienne République yougoslave de Macédoine à l'UE; disant que le processus de décentralisation est un aspect crucial en vue d'une éventuelle adhésion; sur la libéralisation du régime des visasQuestions des journalistes (15:34:36) 00:22:44
00:00:00 Reinhard Priebe, directeur de la direction D "Balkans occidentaux" de la DG Relex de la CE, (en ANGLAIS) sur les sujets abordés durant la première partie de la réunion; disant que ce genre de réunion a lieu plus ou moins tous les 3 moisBajram Rexhepi, Premier ministre kosovar, (en ANGLAIS) sur les trois principaux points à l'ordre du jour: économie, statistiques et environnementSoren Jessen-Petersen, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU au Kosovo, (en ANGLAIS) disant qu'il est absolument convaincu que la perspective européenne est la principale force qui sortira la région des conflits du passé; sur les élections au KosovoQuestions des journalistes (17:03:49) 00:26:27
00:00:00 Günter Verheugen, vice-président désigné de la CE chargé des Entreprises et de l'Industrie, (en ANGLAIS) exprimant sa satisfaction sur la façon dont l'audition a été menée; sur le cas Volkswagen; sur les délocalisations(14 plans) 00:04:15
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Arrivée des participants dont Lionel Jospin, ministre français de l'Education, de la Jeunesse et du Sport (00:18:22); Vasso Papandréou, membre de la CCE chargée de l’Emploi, des Relations industrielles et des Affaires sociales, des Ressources humaines, de l’Education et de la Formation (00:19:15); Francisco Fernández Ordoñez, ministre espagnol des Affaires étrangères (00:19:31); Irmgard Adam-Schwaetzer, ministre adjointe au ministère fédéral allemand des Affaires étrangères (00:19:55); Carlos Westendorp, représentant permanent espagnol auprès des CE (00:20:28); Yvan Ylieff, ministre de l'Education et de la Recherche scientifique de la Communauté française (00:21:03); Frans Andriessen, vice-président de la CCE chargé des Relations extérieures et de la Politique commerciale et de la Coopération avec les autres pays européens (00:21:14)(20 plans) 00:03:27
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Erkki Liikanen, membre de la CE chargé des Entreprises et de la Société de l'information, (en ANGLAIS) sur le plan d'action qui veut créer les conditions pour stimuler l'esprit d'entreprise; sur l'immigration qui peut être une occasion d'avoir un esprit d'entreprise plus fort; sur le Conseil européen de printemps; disant que les PME joue un rôle primordial pour la création d'emplois; sur les risques de faillite qui retiennent les gens de créer leur entreprise; sur les mesures à prendre (donner aux jeunes une image positive de ce qu'implique la gestion de sa propre entreprise, deuxième chance pour les gens qui ont connu une faillite, protection sociale valable pour les indépendants); sur les minorités ethniques qui peuvent insuffler un nouvel élan; sur les questions fiscales; sur la Charte européenne des petites entreprisesQuestions des journalistes (12:49:55) 00:37:13
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) se félicitant de l'entrée de la République tchèque dans l'UE le 1er mai; sur le futur budget de l'UEVáclav Klaus, président de la République tchèque, (en ANGLAIS) disant qu'il est content d'avoir pu rencontrer Romano Prodi et qu'il l'a informé de la situation dans la République tchèque; sur les perspectives financières de l'UE; disant qu'il y a une asymétrie entre le degré d'unification de l'Europe et la taille du budgetQuestions des journalistes (10:35:40) 00:24:10
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Dermot Ahern, ministre irlandais des Communications, des Affaires maritimes et des Ressources naturelles, (en ANGLAIS) sur la révision à mi-parcours de l'initiative e-Europe 2005; sur la situation du secteur des télécommunications; sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) qui contribuent à la croissanceErkki Liikanen, membre de la CE chargé des Entreprises et de la Société de l'information, (en ANGLAIS) sur la large bande; sur l'apprentissage électroniqueQuestions des journalistes (17:18:30) 00:18:31
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) sur les modifications des procédures de défense commerciale (anti-dumping et anti-subventions); disant que l'UE est un utilisateur modéré de ce genre d'outilsQuestions des journalistes (12:39:27) 00:44:19
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Michel Barnier, membre de la CE chargé de la Politique régionale et de la Conférence intergouvernementale (ad personam), (en FRANCAIS) sur le contexte de création du Fonds de solidarité; disant que Malte (inondations), l'Espagne (feux de forêt) et la France (inondations) ont fait une demande d'aide; disant que la contribution du Fonds de solidarité est nécessaire en addition des efforts locaux; disant que la prévention coûte moins cher que la réparation; disant que, depuis sa création, le Fonds a traité 15 demandesQuestions des journalistes (12:41:33) 00:27:22
00:00:00 Générique and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Mary Harney, ministre irlandaise de l'Entreprise, du Commerce et de l'Emploi et présidente en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très longue mais très frutueuse; sur la nécessité d'accorder une plus grande part du budget à la recherche et au développement; sur l'échec d'un accord sur le brevet communautaire; sur la directive sur les services dans le marché intérieurPhilippe Busquin, membre de la CE chargé de la Recherche, (en FRANCAIS) se félicitant de la place importante qu'occupera la recherche lors du Conseil européen de printemps; sur le choix du site d'Iter; sur la recherche fondamentale; sur la politique spatialeQuestions des journalistes (20:34:11) 00:13:40
00:00:00 Philippe Busquin, membre de la CE chargé de la Recherche, (en FRANCAIS) sur la plateforme technologique composée d'industriels, de centres de recherches et d'universités qui doit définir une vision à partir de laquelle on établira un agenda stratégique; sur l'importance de maintenir la compétitivité de l'industrie européenne de l'acier; sur la nécessité d'avoir une politique industrielle européenneGuy Dollé, président-directeur général d'Arcelor et président d'Eurofer, (en FRANCAIS) sur la longue coopération entre la CE et l'industrie sidérurgique européenne; donnant des chiffres sur l'industrie sidérurgique européenne; sur la plateforme technologique; sur la réduction des émissions de CO2Questions des journalistes (11:48:36) 00:36:39
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Remise du rapport à Romano Prodi, président de la CE, par Burkard Schmitt, directeur adjoint de l'Institut européen d'études de sécurité, en présence d'Erkki Liikanen, membre de la CE chargé des Entreprises et de la Société de l'information, et de Philippe Busquin, membre de la CE chargé de la Recherche 00:02:43
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, (en FRANCAIS) disant que les ministres pour le développement ont accepté de faire un effort supplémentaire pour doubler dans le futur l'aide au développement; disant que l'Europe est préoccupée par ses problèmes internes mais ne doit pas oublier ce qui se passe en AfriqueRené Grotenhuis, porte-parole de la campagne "Action mondiale contre la pauvreté", (en ANGLAIS) sur le bandeau blanc sur le Berlaymont qui démontre le soutien de la CE mais aussi le fait qu'elle devrait en faire plus; sur la campagne; sur l'annonce du G8 concernant l'annulation de la dette disant qu'il reste encore beaucoup à faireAxelle Red, chanteuse et ambassadrice de l'UNICEF, (en ANGLAIS) disant qu'on a besoin d'action; disant que l'Europe doit devenir le leader du combat contre la pauvreté; donnant des chiffres sur la pauvreté; disant que la décision du G8 sur la dette va dans le bon sens mais n'est pas suffisante; sur ses visites en Afrique; disant qu'il faut un commerce équitable; chantant un bout de sa chanson "J'ai fait un rêve" (11:35:44)Louis Michel, membre de la CE chargé du Développement et de l’Aide humanitaire, (en FRANCAIS) remerciant Axelle Red pour son témoignage et José Manuel Barroso pour son engagement; disant que c'est dans notre intérêt de lutter contre la pauvreté pour prévenir les flux migratoires et le terrorismeJosé Manuel Barroso (en FRANCAIS) disant qu'il va transmettre ce message au Conseil européen; disant qu'il faut penser à des sources alternatives de financement (contribution volontaires sur les billets d'avion, produit des amendes imposées par la CE aux entreprises qui violent la concurrence)Remise à José Manuel Barroso d'une banderole (11:43:05) 00:30:42
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Lucien Lux, ministre luxembourgeois de l'Environnement et président en exercice du Conseil, parle (en FRANCAIS) des propositions de la CE visant à lever les mesures nationales d'interdiction de mise sur le marché de certains OGM (organismes génétiquement modifiés). Ces mesures sont actuellement appliquées sur 3 maïs et 2 colzas transgéniques par 5 Etats membres, dont le Luxembourg. Il parle ensuite de la proposition de directive sur la protection des eaux souterraines contre la pollution, dont le but est de compléter la directive-cadre "eau". Par après, il aborde les conclusions sur le démantèlement des navires. Ces conclusions visent à éviter le dumping social et environnemental causés par le transfert systématique des navires usés dans des pays ne disposant pas d'infrastructures appropriées. Il dit encore que le Conseil est arrivé à un accord unanime concernant la stratégie communautaire sur le mercure. En effet, le mercure constitue un problème sensible pour le public, vu les risques notables pour l'environnement et la santé. Le Conseil a également accepté le projet de directive "INSPIRE" qui crée un cadre juridique pour l'établissement et l'exploitation d'une infrastructure d'information géographique en Europe. Elle a pour objectif, d'une part de mettre à disposition, dans les Etats membres, à tous les niveaux, des donnés géographiques de meilleure qualité, aux fins d'une meilleure mise en œuvre des politiques communautaires, et d'autres part, l'accès du public aux informations. Enfin, le Conseil a discuté d'une future Organisation des Nations unies pour l'environnement (ONUE). L'objectif de cette organisation serait de renforcer la position de l'environnement au sein de la famille des Nations unies.Stavros Dimas, membre de la CE chargé de l’Environnement, se dit très satisfait (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) de tout ce qui a été décidé aujourd'hui, que ce soit la stratégie Mercure, le démantèlement des navires, la création de l'ONUE et enfin la levée d'interdiction pour les OGM dans le contexte de la clause de sauvegarde.Questions-Réponses des journalistes (13:28:19:00) 00:33:42
00:00:00 Lucien Lux, ministre luxembourgeois des Transports et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) introduisant le débat 00:00:22
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Charles Clarke, ministre britannique de l'Intérieur et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la déclaration qui a été adoptée par le Conseil; remerciant la CE pour son travail; disant que les libertés civiles sont fondamentalesFranco Frattini, vice-président de la CE chargé de la Justice, de la Liberté et de la Sécurité, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très fructueuse; disant que la sécurité est un droit préalable à toutes les autres libertésQuestions des journalistes (18:05:30) 00:25:34
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Charlie McCreevy, membre de la CE chargé du Marché intérieur et des Services, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) du livre vert des services financiers. Le livre vert examine quels avantages concrets les consommateurs de l'UE pourraient retirer d'une éventuelle action de la Commission visant à développer le marché européen du crédit hypothécaire et les modalités envisageables pour une telle action. À la fin de 2003, l’encours des prêts au logement dans l’UE représentait environ 44 % de son PIB. La majorité de ces prêts avaient semble-t-il été contractés auprès de prêteurs nationaux ou locaux. L'acquisition d’un logement est en général l’achat le plus important que réalisent les gens dans leur vie et les marchés du crédit hypothécaire représentent une part très substantielle de l’économie de l’UE. Un surcroît d’activité et de concurrence transfrontalières sur le marché hypothécaire de l’UE pourrait élargir les possibilités de choix, réduire les coûts et laisser plus d’argent dans les poches des gens à la fin du mois. Une consultation est lancée afin d’apprécier si une initiative de la Commission peut contribuer à concrétiser ces améliorations en termes de choix et de valeur ajoutée au niveau du marché hypothécaire de l’UE.Questions-Réponses des journalistes (12:31:25:00) 00:39:22
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 TItre 00:00:08
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Titre 00:00:10
00:00:00 Soundbite by Margaret Beckett, Secretary of State for Food and Rural Affairs and President in office of the Council (in ENGLISH) saying that the main issue of this afternoon has been an update from the Commissioner Kyprianou on the position on avian health. 00:02:12
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Giorgios Papandréou, ministre grec des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la rencontre avec Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe, pour discuter de l'Irak, du Proche-Orient et du dialogue entre l'UE et le monde arabePrésence de Javier Solana, secrétaire général du Conseil et Haut représentant pour la PESC, et de Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieuresQuestions des journalistes (17:04:30) 00:26:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Evangelos Vénizélos, ministre grec de la Culture et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) sur la coordination de la position des Etats membres en vue de la conférence de Copenhague contre le dopage; sur la place du sport dans la prochaine constitution européenne; poursuivant (en GREC)Viviane Reding, membre de la CE chargée de l'Education et de la Culture, (en ANGLAIS) se réjouissant que les Etats membres aient adopté une position commune en vue de la conférence de Copenhague contre le dopage; sur la place du sport dans la prochaine constitution européenneEvangelos Vénizélos (en ANGLAIS) remerciant Viviane Reding; présentant les conclusions de la présidence grecque sur le dopageQuestions des journalistes (15:08:30) 00:32:40
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Vasso Papandréou, ministre de l'Environnement, de l'Urbanisme et des Travaux publics et présidente en exercice du Conseil, (en GREC) introduisant le débat 00:05:52
00:00:00 Philippe Busquin, membre de la CE chargé de la Recherche, (en FRANCAIS) sur les résultats d'un sondage d'opinion sur l'attitude des européens à l'égard de l'énergie et des technologies énergétiques; disant que les citoyens européens sont conscients que la consommation d'énergie ne cesse d'augmenter et que cela n'est pas soutenable à long terme; cependant, ils ne semblent pas disposés à changer leurs habitudes; disant qu'ils accordent une grande importance à la recherche sur les nouvelles sources d'énergie; ces conclusions correspondent aux orientations prises dans le 6e programme-cadre pour la recherche et le développement technologique; sur le programme ITER sur la fusion nucléaire; détaillant les résultats de l'enquêteQuestions des journalistes (11:24:20) 00:46:12
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Luc Frieden, ministre luxembourgeois de la Défense et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) sur le rôle de l'Europe de la défense qui veut être active dans la gestion des crises; sur la coopération avec l'OTAN; sur le conflit du Darfour; disant que l'UE est prête à y intervenir à la demande de l'Union africaine; disant que l'opération Althea en Bosnie-Herzégovine est un succès; sur l'opération de conseil et d'assistance en matière de réforme du secteur de sécurité en République démocratique du Congo; disant que les capacités militaires doivent se développer quantitativement et qualitativement; sur l'adoption de normes de comportement applicables au personnel des opérations de l'UEJavier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur la contribution de l'UE à une solution au Darfour; sur l'Agence européenne de défenseQuestions des journalistes (14:35:27) 00:34:14
00:00:00 Plans de coupe 00:06:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, explique (en FRANCAIS) que le processus de paix au Proche-Orient a figuré au centre des deux réunions. Les résultats du Sommet de Charm el Cheikh du 8 février ont été abordés et on a pû remarquer la détermination des deux parties à travailler ensemble dans un esprit de compréhension et de coopération afin de permettre une relance du processus de paix. Une bonne nouvelle est la décision du gouvernement israélien de libérer 400 prisonniers palestiniens. L'objectif de l'UE reste la coexistence des deux Etats, par la création d'un Etat palestinien indépendant, démocratique et viable vivant côte à côte avec Israël et ses autres voisins dans la paix et la sécurité. L'UE est également d'avis qu'une paix juste, durable et globale doit répondre aux aspirations légitimes des peuples tant israélien que palestinien et englober le Liban et la Syrie. La feuille de route demeure centrale dans la réussite de ce processus. L'UE appuiera les parties dans les difficiles tâches qui les attendent. L'UE continue à soutenir le retrait israélien de Gaza et de certaines parties du Nord de la Cisjordanie comme une première étape de ce processus global dont la mise en œuvre doit de se faire conformément aux conditions définies par le Conseil européen de mars 2004, et notamment dans le cadre de la Feuille de route. En sus des efforts déployés par les deux parties afin de transformer ce retrait en un succès, la mission de James Wolfensohn, l'Envoyé spécial du Quartet pour le désengagement revêt une importance particulière. A nos yeux sa mission ne peut réussir que si toutes les conditions économiques, sécuritaires et politiques sont réunies.Bien que le Processus de Barcelone ne soit pas le forum pour trouver un règlement au conflit au Proche-Orient, je suis convaincu que notre partenariat peut contribuer de façon positive à accroître la compréhension mutuelle et à renforcer la coopération. C'est le seul forum où toutes les parties sont réunies autour d'une même table.Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune, fait une réflexion (en FRANCAIS) sur le Processus de Barcelone a débuté en 1995 et à l'heure actuelle, on peut espérer que la 2e étape du Processus de Barcelone, pourra voir se conclure la paix en Israël et Palestine et dans tout le Proche-Orient.Benita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, dit (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que le 2e anniversaire de Barcelone permettra de relancer le processus de réforme au Proche-Orient. La réunion a permis que l'on aborde des questions fondamentales dont la plus importante est le processus de réforme en matière d'éducation, de processus durable, de démocratie et des droits de l'homme. Le processus de paix méditerranéen est forcément le plus important à encadrer. La Communauté internationale a un rôle important à jouer dans ce processus et c'est pour cela que nous sommes contents de la nomination de James Wolfensohn. Les élections en Palestine doivent être suivie de prêt avec l'envoi d'une mission d'observation. Questions-Réponses des journalistes (17:17:50:09) 00:26:04
00:00:00 Luc Frieden, ministre luxembourgeois de la Justice et président en exercice du Conseil, évoque (en FRANCAIS) les référenda en France et aux Pays-Bas. Il faut respecter la démocratie et comprendre le message des peuples français et néerlandais même si leur non" ne sont pas les mêmes ainsi que tenir compte du message qu'ils ont voulu faire passer. Il explique aussi que le Conseil a parlé de la décision-cadre visant à faciliter la coopération judiciaire par le rapprochement des législations applicables à la rétention de données de télécommunication. le Conseil a ensuite discuté du mandat d'obtention de preuve. Le Conseil a adopté un règlement sur l'accès des autorités de contrôle en matière d'automobile ou système d'information Schengen, instrument de lutte contre le vol de voiture. Luc Frieden continue (en ANGLAIS) en disant que le Conseil a également parlé de la lutte contre le racisme et la xénophobie et du texte de la décision-cadre présenté par la CE qui n'a toujours pas pû être accepter. Il explique qu'il y a deux interprétations possibles du résultat de cette discussion. "Sur le plan positif, nous sommes tous d'avis que le racisme et la xénophobie sont contraires aux valeurs fondamentales auxquelles nous croyons en tant que dirigeants politiques européens démocratiquement élus. L'autre aspect, c'est bien entendu que nous avons des idées différentes en Europe à propos de la liberté d'expression. Dans certains pays, la liberté d'expression ne connaît pratiquement pas de bornes, en tout cas pas de bornes sanctionnées par la justice pénale. D'autres pays considèrent que la liberté d'expression a des limites, inscrites dans le code pénal par les parlements librement élus, dans les situations où les intérêts de tiers entrent en conflit avec des droits de l'homme fondamentaux. C'est un débat que l'on peut poursuivre indéfiniment.Franco Frattini, vice-président de la CE chargé de la Justice, de la Liberté et de la Sécurité, continue à parler (en ANGLAIS) des valeurs et des droits de l'homme au sein de l'UE et du processus de ratification d'une décision-cadre de lutte contre le racisme et la xénophobie. Les citoyens demandent plus de sécurité et dans ce domaine, l'Europe peut faire la différence et notamment, empêcher l'immigration illégale. Il explique également qu'il faut chercher un équilibre entre deux droits fondamentaux: l'un étant que chacun a droit à la dignité humaine et qu'il faut donc une loi pénale qui punit la manque d'intolérance, le racisme, et un autre droit fondamental qui est le principe de la liberté d'expression. Questions-réponses des journalistes (19:49:10:00) 00:36:30
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur les sujets abordés: relations bilatérales UE/Moldova, situation en Transnistrie, contrôle des frontièresVladimir Voronin, président de Moldova, (en MOLDAVE traduit en ANGLAIS) sur les sujets abordés: situation post-électorale en Moldavie, intégration de la Moldavie à l'UE, TransnistrieQuestions des journalistes (14:33:47) 00:14:36
00:00:00 Joaquín Almunia, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que la CE a adopté un rapport montrant que les exigences du traité concernant les critères du déficit et de la dette ne sont pas satisfaites. Eurostat a annoncé que le déficit des administrations publiques italiennes avait atteint 3,1 % du PIB en 2003 comme en 2004. La CE examine si le déficit public excède les dépenses publiques d'investissement et tient compte de tous les autres facteurs pertinents, y compris la position économique et budgétaire à moyen terme de l'État membre; de plus, le déficit n'est pas non plus temporaire: il a été supérieur à la valeur de référence pendant deux ans et, selon les prévisions de la CE, devrait rester nettement au-dessus de 3 % en 2005 et 2006, même en cas de retour de la croissance économique à son potentiel; le pays est donc sans doute en recul économique. En ce qui concerne l'endettement, il demeure très élevé et n'a baissé que modestement ces dernières années. Le rapport analyse également la position économique et budgétaire à moyen terme de l'Italie. Il ajoute que la consolidation budgétaire liée à des réformes structurelles est la meilleure manière de garantir le redressement de la situation et l'assurance d'emplois durables. Il dit enfin que La CE est chargée de surveiller les finances publiques afin d'assurer le bon fonctionnement de l'union monétaire. Pour cela, elle doit notamment examiner les programmes de stabilité que lui soumettent régulièrement les États membres et déterminer les risques que présente l'évolution des politiques budgétaires nationales.Questions-Réponses (16:40:35:20) 00:42:59
00:00:00 Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et de l'Immigration et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) disant que l'UE se félicite des progrès constants accomplis par la Roumanie et estime qu'elle est prête à assumer ses obligations; sur la lutte contre la corruptionOlli Rehn, membre de la CE chargé de l'Elargissement, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été constructive; disant qu'on peut noter des progrès constants dans les réformes; disant que la CE n'hésitera pas à demander un report de l'adhésion si toutes les conditions ne sont pas rempliesMihai-Răzvan Ungureanu, ministre roumain des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) disant que les réponses apportées par la Roumanie aux questions posées par la CE ont été jugées satisfaisantesQuestions des journalistes (12:30:47) 00:37:30
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Mariann Fischer Boel, membre de la CE chargée de l’Agriculture et du Développement rural, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) de l'OMC et des discussions sur l'agriculture. L'UE a apporté trois contributions pour l'agriculture: les réformes de la PAC, l'élimination des subventions à l'exportation et des offres pour l'extension du marché agricole. Il parle ensuite de Honk Kong et des offres de négociations qui y ont eu lieu. Il parle aussi du fait d'avoir abordé le domaine des services durant la réunion de l'OMC. Il parle ensuite de la réforme du sucre. Il dit encore qu'il faut se mettre d'accord sur un paquet de mesures afin d'aider les pays les moins développés et les moins favorisés. Enfin, il dit qu'il faut que l'économie européenne grandisse.Peter Mandelson, membre de la CE chargé du Commerce, regrette (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) de ne pas aller à Doha pour finaliser les projets de Hong Kong. Elle parle aussi du coton et du sucre ainsi que de la réforme de la PAC. Elle souligne également que d'autres pays, comme les Etats-Unis, devraient se joindre à l'UE en ce qui concerne les décisions pour les pays les moins favorisés. L'UE a réduit ses subventions à l'exportation et a fait une réduction des droits de douanes. Il y a une réelle aide à l'économie. Elle parle aussi de l'accès au marché et des réductions tarifaires.Questions (13:34:42:05) 00:45:20
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, parle (en ANGLAIS) des perspectives financières de l'UE, disant qu'il existe un large consensus en faveur d'un budget tourné vers l'avenir, d'un budget qui donne des résultats efficaces, d'un budget qui reflète des valeurs d'équité et de solidarité. C'est sur ces aspects-là qu'il faut améliorer les propositions actuelles. Voilà pourquoi le président Barroso a proposé une clause de révision globale, à la fois pour parvenir à un accord immédiatement et pour permettre une révision à moyen terme du budget de l'UE. Il parle de la lettre qu'il a écrit à Tony Blair afin de donner les points dont il faut tenir compte quand viendra le moment de parler des perspectives fiancières 2007-2013 durant le Conseil européen.Questions (14:56:54:13) 00:19:19
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Franco Frattini, vice-président de la CE chargé de la Justice, de la Liberté et de la Sécurité, (en ITALIEN) disant que le plan d'action permet la mise en oeuvre concrète du programme de La Haye; disant que cela répond à un souhait des citoyens qui demandent plus de sécurité; disant que seule une action européenne peut rassurer les citoyens; disant que la CE tiendra compte de la voix du PE; disant que le plan prévoit des échéances pour chacune des initiatives et le suivi de l'application de la part des Etats via un rapport annuel de la CE; sur les dix prioritésQuestions des journalistes (16:43:03) 00:24:01
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Credits and title 00:00:13
00:00:00 Mars Di Bartolomeo, ministre luxembourgeois de la Santé et de la Sécurité sociale et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) disant qu'ils ont "bouclé" un certain nombre de dossiers d'une grande importance pour la santé publique; sur les médicaments pédiatriques; disant que les enfants ont des besoins spécifiques qui ne sont pas rencontrés puisque les médicaments actuels ne sont testés que sur les adultes; sur les allégations nutritionnelles et de santé qui pourront figurer sur l'étiquetage des denrées alimentairesMarkos Kyprianou, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) sur les allégations nutritionnelles et de santé qui pourront figurer sur l'étiquetage des denrées alimentaires; sur la règlementation de l'adjonction de vitamines et de minéraux aux denrées alimentairesMars Di Bartolomeo (en FRANCAIS) au sujet des médicaments pédiatriques précisant qu'il ne s'agit pas d'une décision mais bien d'un débat d'orientationQuestions des journalistes (13:41:33) 00:20:12
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Conférence de presse:Jean-Louis Schiltz, ministre luxembourgeois de la Coopération et de l'Action humanitaire et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) sur la signature de l'accord de Cotonou révisé qui prévoit la lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive; disant que c'est un partenariat qui s'inscrit dans le long terme et a encore de belles années devant lui; disant que 2005 sera l'année du développementV'ctor Borges, ministre capverdien des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil des ministres des ACP, (en FRANCAIS) sur l'importance des deux volets de l'accord de Cotonou: le volet politique et le volet développement; sur les divergences au cours des négociations concernant la lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive; sur le volet développementLouis Michel, membre de la CE chargé du Développement et de l’Aide humanitaire, (en FRANCAIS) félicitant la présidence luxembourgeoise; disant que la relation ACP/UE est devenue une véritable alliance politique; sur la lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive 00:22:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) sur l'accès des pays pauvres aux médicaments; disant que les négociations à l'OMC sur le cas des pays qui n'ont pas de production pharmaceutique domestique ont échoué; expliquant pourquoi ces négociations ont échoué; sur la solution proposée par la CEQuestions des journalistes (12:30:20) 00:29:26
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Martin Cullen, ministre irlandais de l'Environnement, du Patrimoine et des Autorités locales et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur l'accord unanime sur l'application du protocole de Kyoto; sur la contribution au Conseil européen de printemps; sur la proposition de règlement sur le transfert des déchets; sur REACH; sur le système européen d'échange de quotas d'émissionMargot Wallström, membre de la CE chargée de l'Environnement, (en ANGLAIS) sur la contribution au Conseil européen de printemps; sur la lutte contre le changement climatique via le processus de KyotoQuestions des journalistes (17:59:45) 00:30:42
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Charlie McCreevy, ministre irlandais des Finances et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant que l'Eurogroupe a eu une discussion sur la reprise économique dans la zone euro; disant qu'il a discuté des programmes de stabilité de la Belgique, du Portugal, de l'Allemagne et de l'Espagne; sur le rapport de mise à jour du Comité économique et financier sur les discussions avec l'Estonie et la Hongrie au sujet du processus du MCE II; sur le remplacement de Eugenio Domingo Solans au Conseil des gouverneurs de la BCEPedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) sur la conjonctureQuestions des journalistes (21:38:28) 00:16:02
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Poul Nielson, membre de la CE chargé du Développement et de l'Aide humanitaire, (en ANGLAIS) sur les engagements pris en vue d'augmenter l'aide publique au développement et le bilan en la matière qui montre que les Etats membres tiennent leur promesse; sur l'harmonisation de la mise en oeuvre de l'aide humanitaire; sur l'impact de l'élargissement sur la part de l'aide au développement dans le PNB de l'UE; sur le coût de la mise en oeuvre de l'aide au développement; sur la préparation d'une directive pour intégrer les actions d'aide au développement et clarifier les différentes procédures de chaque Etat membreQuestions des journalistes (11:44:25) 00:42:21
00:00:00 Franz Fischler, membre de la CE chargé de l'agriculture et de la pêche, (en ANGLAIS) disant que l'agriculture est le volet le plus important et le plus délicat des négociations d'adhésion et la partie la plus complexe de la législation communautaire pour ce qui est de sa mise en œuvre; disant que l'élargissement est une opération avantageuse pour les agriculteurs des pays adhérents (niveaux plus élevés d'aides aux revenus, prix stables, soutien au processus de restructuration); disant qu'il est grand temps de donner aux agriculteurs une information détaillée sur la manière dont ils peuvent bénéficier de l'aide communautaire; disant que la mise en place des organismes payeurs ainsi que le système intégré de gestion et de contrôle posent encore des problèmes, ce qui pourrait priver les agriculteurs des aides communautaires; sur les mesures destinées à empêcher la spéculation sur les stocks; sur l'application de la réforme de la PAC aux nouveaux États membresQuestions des journalistes (12:57:02) 00:48:19
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Michaele Schreyer, membre de la CE chargée du Budget, (en ALLEMAND) sur la réunion informelle du Conseil "Affaires économiques et financières" qui a été consacrée aux perspectives financières; sur le budget et l'élargissement; disant qu'il y a des divergences de vue au sujet des fonds structurels; (en ANGLAIS) sur le budget et les crédits d'engagement; sur la budgétisation du Fonds européen de développement; sur le lien entre le budget de l'UE et la dette publique des Etats membres; sur la part de l'agriculture dans le budget; sur les dépenses pour la cohésion dans les Etats membres et les futurs Etats membres; sur la réallocation entre anciens et nouveaux Etats membresQuestions des journalistes (12:38:33) 00:41:45
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jacques Barrot, membre de la CE chargé de la Politique régionale et de la Conférence intergouvernementale, (en FRANCAIS) sur la définition des régions ultrapériphériques; disant que ces régions souffrent de problèmes structurels (éloignement, marché restreint); disant que ces territoires éloignés sont aussi des signaux du dynamisme de l'UE dans le monde; sur la politique de cohésion et ses 3 objectifs (convergence, compétitivité régionale et emploi, coopération territoriale); sur la mise en oeuvre d'un programme spécifique de compensation des handicaps financé par le FEDER; sur le plan d'action pour le grand voisinage; sur l'adaptation des règles relatives aux aides d'Etat; disant qu'il s'agit de mesures limitées dans le temps, proportionnées au handicap et régulièrement évaluées; sur les mesures concrètes qui seront prisesQuestions des journalistes (13:06:53) 00:28:43
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Generic and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur l'amélioration des mécanismes d'échanges d'information entre services de renseignements au sein de l'UE afin de lutter contre le terrorisme; sur la création d'un groupe anti-terroristeGijs de Vries, coordinateur de l'UE de la lutte contre le terrorisme, (en ANGLAIS) sur le plan d'action pour la lutte contre le terrorisme; sur le rôle des Parlements nationauxQuestions des journalistes (12:15:42) 00:25:31
00:00:00 Brian Cowen, ministre irlandais des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur les sujets abordés durant la réunion: la mise en oeuvre de l'accord d'association, le processus de Barcelone, la politique européenne de voisinage et la situation au Soudan, en Irak et au Moyen-OrientAhmed Maher El Sayed, ministre égyptien des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très bonne; sur le processus de Barcelone; sur la politique européenne de voisinage; sur le Soudan et la situation au Darfour; sur le processus de paix au Moyen-Orient; sur l'IrakPrésence de Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieuresQuestions des journalistes (21:05:20) 00:22:08
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) sur les résultats des élections européennes; disant que la politique communautaire doit être claire et mise en oeuvre par des institutions efficaces; disant que les électeurs doivent voir que le PE est le siège où se prennent les décisions importantes; sur la Constitution européenne qui est nécessaire pour donner aux citoyens une idée claire de l'Europe; sur la montée des partis eurosceptiques; sur l'importance de la liberté complète et totale d'expression; disant que ce sera son dernier Conseil européen en tant que président de la CE; faisant un bilan de ces 5 dernières années; disant que le prochain président de la CE sera une personnalité en mesure de veiller à l'intérêt de l'EuropeQuestions des journalistes (13:05:15) 00:31:37
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Bertie Ahern, Premier minister irlandais et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant qu'une grande partie de la soirée a été consacrée à trouver le futur président de la CE et que les discussions sont suspendues faute d'accordPrésence de Brian Cowen, ministre irlandais des Affaires étrangèresQuestions des journalistes (00:55:25) 00:12:58
00:00:00 Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieures, (en ANGLAIS) sur la conférence des donateurs pour la Géorgie qui se tient à la CE; sur les progrès réalisés par la Géorgie après la révolution des roses (11/2003); sur l'invitation lancée à la Géorgie de rejoindre la politique européenne de voisinageZurab Zhvania, Premier ministre géorgien, (en ANGLAIS) disant que cette conférence des donateurs pour la Géorgie est très importante pour son paysQuestions des journalistes (14:54:50) 00:11:13
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Bernard Bot, ministre néerlandais des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) disant que 2004 est une année historique pour l'intégration européenne (élargissement, Constitution); disant que la présidence néerlandaise se caractérisera pas deux mots-clés: réalisme et ambition; sur la nécessité d'informer le public pour qu'il soutienne le projet européen; sur les 5 politiques sur lesquelles ils vont se concentrer: élargissement, espace de liberté, de sécurité et de justice, politique extérieure, croissance durable et système budgétaire; disant qu'il faut prendre des décisions concernant la Roumanie, la Bulgarie et la Turquie; sur la mise en oeuvre du l'agenda de Tampere (lutte contre le terrorisme, politiques d'asile et d'immigration); sur la politique extérieure disant que la présidence néerlandaise priviliégiera les relations avec l'Asie et le processus de paix au Moyen-Orient; sur le renforcement du multilatéralisme qui est la pierre angulaire de la stratégie de l'UEAtzo Nicolaï, secrétaire d'Etat néerlandais aux Affaires européennes, (en ANGLAIS) sur la croissance durable et la stratégie de Lisbonne; sur la mise en place d'un nouveau cadre financier et budgétaire multi-annuelQuestions des journalistes (17:17:25) 00:49:51
00:00:00 Bertie Ahern, Premier ministre irlandais et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) annonçant la nomination de José Manuel Barroso et disant que sa tâche ne sera pas facile; annonçant que Javier Solana a été reconduit dans ses fonctions et qu'il a été décidé qu'il serait le premier ministre européen des Affaires étrangères à l'entrée en vigueur de la constitution européenne; remerciant Romano Prodi pour son travailJosé Manuel Barroso, Premier ministre portugais et président désigné de la CE, (en PORTUGAIS) sur sa nomination et le défi qu'elle représente; (en FRANCAIS) sur son engagement pour l'Europe; se réjouissant que sa nomination intervienne par consensus; disant qu'il n'y a pas de contradictions entre les intérêts nationaux et le bien commun européen; sur la constitution européenne; disant qu'il veillera à ce que le rôle d'initiative de la CE soit pleinement exercé; (en ANGLAIS) rendant hommage à la présidence irlandaise et à Javier Solana et Romano ProdiJavier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) disant qu'il est honoré de la confiance que les chefs d'Etat et de gouvernement lui ont témoignéeRomano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) félicitant José Manuel Barroso et disant que c'est le bon choix; disant que ce Conseil européen a donné un signal d'unité retrouvée; sur le bilan de sa présidenceQuestions des journalistes (19:34:10) 00:40:27
00:00:00 Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS, 14:34:50) disant que ce fut un plaisir pour lui de recevoir Shaukat Aziz; sur les bonnes relations entre l'UE et le PakistanShaukat Aziz, Premier ministre pakistanais, (en ANGLAIS) disant que cette visite était très importante pour le Pakistan car il accorde beaucoup d'importance à ses relations avec l'UE; disant que le Pakistan recherche la paix et la croissance économique; disant qu'il y a beaucoup de pakistanais qui vivent en Europe et participent donc au développement de cette régionQuestions des journalistes (14:38:43) 00:23:17
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et de l'Immigration et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) sur les sujets abordés durant la réunion, à savoir comment améliorer la coopération politique et économique; disant que la Tunisie est le premier pays méditerranéen à avoir conlu un accord d'association avec l'UE; disant que la Tunisie va marquer son accord au sujet du Protocole d’adaptation de l’accord d’association pour tenir compte de l’adhésion de dix nouveaux Etats membres; sur la conclusion des consultations relatives au Plan d'action dans le cadre de la Politique européenne de voisinageBenita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, (en FRANCAIS) disant que la CE était heureuse de cette réunion; disant que la Tunisie est un partenaire important de la politique européenne de voisinage; disant que les échanges commerciaux UE/Tunisie ont considérablement augmentéAbdelbaki Hermassi, ministre tunisien des Affaires étrangères, (en FRANCAIS) sur la volonté d'ancrage des tunisiens à l'Europe; disant que la Tunisie agit pour elle-même mais aussi dans l'intérêt de la région et de l'humanité; sur les élections en IrakQuestions des journalistes (20:18:17) 00:24:59
00:00:00 Déclaration de Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'Union européenne et Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) (en ANGLAIS) où il explique que des décisions doivent être prises par l'Union européenne à propos de la non-coopération de certains états par rapport aux plaintes du tribunal et qu'elles doivent se faire en concertation et en coopération avec le tribunal; il remercie Carla pour son travail. 00:04:51
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 General exterior view of the Justus Lipsius 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Philippe Busquin, membre de la CE chargé de la Recherche, (en FRANCAIS) sur la communication sur la surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité qui essaie d'utiliser l'espace comme support à des politiques d'environnement, de sécurité, agricole; donnant des exemples de l'utilité de ce système; sur la communication sur les politiques de recherche dans le domaine de la sécurité; sur l'importance de l'interopérabilité; sur la lutte contre le bio-terrorismeQuestions des journalistes (11:59:40) 00:15:49
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Generic and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Michael McDowell, ministre irlandais de la Justice, de l'Égalité et des Réformes législatives et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) disant que des progrès ont été réalisés dans pas mal de dossiers; sur l'adoption d'un règlement établissant un programme pluriannuel de 250 millions d'euros visant à apporter une aide financière et technique aux pays tiers de façon à soutenir leurs efforts en termes de meilleure gestion des flux migratoires; sur la décision-cadre sur l'application du principe de reconnaissance mutuelle des décisions de confiscation; sur le mandat d'arrêt européen; sur la lutte contre le crime organisé dans les Balkans occidentaux; sur la personnalité juridique du Collège européen de police (CEPOL); sur l'approbation d'un manuel de sécurité destiné à prévenir les actes terroristes lors des Jeux olympiques; sur le statut des réfugiés; sur les données biométriques pour garantir la sécurité des passeports; sur la stratégie européenne de sécuritéAntónio Vitorino, membre de la CE chargé de la Justice et des Affaires intérieures, (en ANGLAIS) sur le mandat d'arrêt européen disant que, d'ici la fin du printemps, les 15 Etats membres l'auront adopté; sur la directive sur la procédure d'asile; sur les données d'identification biométriques sur les passeports européensQuestions des journalistes (16:03:33) 00:38:21
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en FRANCAIS) sur la 1re rencontre entre la CE et l'Union africaine; sur la nécessité de l'Union africaine pour aider l'Afrique à sortir de son isolement; sur la création d'une force de paix africainePrésence d'Alpha Oumar Konaré, président de la Commission de l'Union africaineQuestions des journalistes (13:04:35) 00:17:01
00:00:00 Christa Randzio-Plath, membre du PE et présidente de la commission économique et monétaire du PE, (en ALLEMAND) concluant le débat précédent; introduisant l'audition et souhaitant la bienvenue à Joaquín Almunia, membre désigné de la CE 00:02:31
00:00:00 Tom Kitt, ministre adjoint irlandais au ministère des Affaires étrangères, chargé du Développement Outre-mer et des Droits de l'Homme et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur le financement du développement et la conférence de Monterrey; sur les mesures sur les produits de base et le coton; sur la réforme de l'aide extérieurePoul Nielson, membre de la CE chargé du Développement et de l'Aide humanitaire, (en ANGLAIS) disant que la réunion a été très productive; sur la réforme de l'aide extérieure; disant qu'il faut accroître le volume et l'efficacité de l'aide au développement; disant que l'Espagne va augmenter substantiellement son budget de l'aide au développementQuestions des journalistes (19:06:45) 00:12:15
00:00:00 Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en FRANCAIS) sur les perspectives financières; sur le Conseil européen de printemps qui examinera la révision à mi-parcours de la stratégie de Lisbonne; sur le Kosovo disant que 2005 représente un tournant pour l'avenir de cette région; disant que si les conditions sont réunies, le processus de détermination du statut futur pourra être lancé; sur l'appel à un dialogue substantiel entre les communautés du Kosovo et entre les autorités de Belgrade et Pristina; disant que les efforts de l'ONU et de l'UE doivent rester complémentaires; sur le statut du KosovoSøren Jessen-Petersen, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU au Kosovo, (en ANGLAIS) disant que l'année 2005 est importante pour le Kosovo et que l'UE a un rôle-clé à jouer dans ce processus; disant qu'il y a eu des progrès réalisés mais que l'économie reste dans une situation déplorable; disant que les serbes du Kosovo doivent faire partie du processus; disant que la partition du Kosovo n'est pas une solutionJavier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) sur le bon travail accompli par Søren Jessen-Petersen; sur les conditions à remplir par le Kosovo: respect des minorités et Kosovo multi-ethnique; disant que l'UE veut agir en coopération avec BelgradeOlli Rehn, membre de la CE chargé de l'Elargissement, (en ANGLAIS) félicitant Søren Jessen-Petersen pour son travail; sur le statut du KosovoQuestions des journalistes (15:21:07) 00:39:12
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ITALIEN) sur l'adoption par la CE d'un rapport sur la Banque de développement euro-méditerranéen suite à la demande du Conseil européen de Laeken (12:51:00); le but est de contribuer au développement et à la stabilité de la zone; sur les avantages d'un organisme basé le modèle de la BEI: une plus grande responsabilité des pays partenaires, une gamme d'instruments plus grande (12:52:30); sur la préférence accordée à une filiale à participation majoritaire de la Banque européenne d'investissement pour pouvoir disposer d'instruments rapides (12:54:50); la banque ne pourra fonctionner qu'avec la participation pleine et active des Etats méditerranéens (12:55:50)Pedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires (en ESPAGNOL) expliquant pourquoi ils ont opté pour une institution financière distincte, filiale de la BEI (12:57:10)Questions des journalistes (12:58:35) 00:24:49
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Wim Duisenberg, président de la BCE, (en ANGLAIS) se félicitant de la réussite du passage à l'euro; sur le maintien des taux d'intérêt de la BCE inchangés; sur l'évolution de la masse monétaire; sur la conjoncture; sur l'inflation due au mauvais temps et à l'augmentation des prix du pétrole; sur la modération salariale qui reste primordiale; sur la politique budgétaireQuestions des journalistes à Wim Duisenberg et Christian Noyer, vice-président de la BCE (14:43:50) 00:36:21
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Loyola de Palacio del Valle-Lersundi, vice-présidente de la CE chargée des Relations avec le Parlement européen, des Transports et de l'Energie (en ESPAGNOL) sur le but de la proposition de la CE concernant les pratiques commerciales déloyales des compagnies aériennes des pays tiers; disant que la proposition ne vise pas un pays en particulierPascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce (en FRANCAIS) expliquant qu'il ne s'agit pas d'une mesure anti-dumping appliquée aux services mais bien une mesure anti-aide d'Etat; (en ANGLAIS) sur la différence entre les systèmes anti-dumping et anti-subsides 00:30:29
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Josep Piqué i Camps, ministre espagnol des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ESPAGNOL) sur les points discutés durant la réunionArta Dade, ministre albanaise des Affaires étrangères, (en ANGLAIS) sur les objectifs du nouveau gouvernement albanais; exprimant la satisfaction de l'Albanie en ce qui concerne les rapports qu'elle entretient avec l'UE 00:11:14
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Joe Walsh, ministre irlandais de l'Agriculture et de l'Alimentation et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur les perspectives financières; sur la situation du marché des produits laitiers; sur le plan d'action sur l'agriculture et l'alimentation biologiques; sur la présentation par Renate Künast, ministre fédérale allemande de la Protection des consommateurs, de l'Alimentation et de l'Agriculture, du plan de régulation allemand concernant la coexistence des OGM et des produits non-génétiquement modifiésFranz Fischler, membre de la CE chargé de l'agriculture et de la pêche, (en ALLEMAND) sur les nouvelles perspectives financières et leur impact pour le développement rural; sur les objectifs de ces perspectives financières: développement durable (R&D, réseaux transeuropéens), promotion des intérêts des citoyens européens (lutte contre la criminalité organisée, flux migratoires), politique étrangère et d'aide au développement; sur les décisions en matière d'agriculture; sur les conséquences du regroupement des listes en matière de mention des vinsQuestions des journalistes (17:35:56) 00:27:59
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Erkki Tuomioja, ministre finlandais des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, dit (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que des accords sont négociés entre l'UE et la Russie. Avec la Norvège et l'Islande également et ce dans les 4 espaces communs: économie, justice, liberté, sécurité; sécurité extérieure; recherche; éducation et culture. Ils ont aussi parlé des questions internationales.Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, parle (en RYSSE, traduit en FRANCAIS) parle du mécanisme CPP au niveau des Affaires étangères est essentiel; le partenariat avec l'UE est essentiel pour la Russie, tant au niveau économique qu'au niveau politique, scientifique et dans bien d'autres domaines. Il exprime sa satisfaction quant au 4 feuille de route qui avance considérablement.Questions (15:21:52:22) 00:42:56
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Susanna Huovinen, ministre finlandaise des Transports et des Communications et présidente en exercice du Conseil, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) de la directive "Télévision sans frontières" et du fait que la quantité de publicité demeure même si la fréquence des interruptions ne sera plus réglementée. À l'instar de la directive existante, l'orientation générale continue de recourir au principe du pays d'origine pour déterminer la compétence des États membres. Cependant, le texte approuvé prévoit un mécanisme communautaire autorisant, dans certaines circonstances précises, un État membre "destinataire" à prendre des mesures à l'encontre d'un fournisseur établi dans un autre État membre.Viviane Reding, membre de la CE chargée de la Société de l'information et des Médias, explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) sa proposition de modernisation de la directive "Télévision sans frontières" et des servives à la demande. La nouvelle directive prend aussi en compte les modifications technologiques. Elle ajoute que le contenu doit absolument primé sur la publicité et c'est la raison pour laquelle les minutes de publicité vont pouvoir être redistribuée plus librement qu'auparavant.Questions (14:53:33:17) 00:24:02
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Tarja Filatov, ministre finlandaise du Travail et présidente en exercice du Conseil, évoque (en FINNOIS) les débats publics du Conseil en matière de promotion du travail décent au sein de l'UE et en dehors.Tuula Haatainen, ministre finlandaise des Affaires sociales et de la Santé, annonce (en FINNOIS) la création d'un Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes en 2007 à Vilnius en Lituanie. Cet institut aidera les institutions européennes et les États membres à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes et à lutter contre la discrimination fondée sur le sexe.Vladimír Špidla, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Egalité des chances, félicite (en FRANCAIS) le travail de la présidence finlandaise dans la création de cet institut et évoque le bon accueil réservé au Livre vert «Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle».Questions des journalistes (15:23:45:00). 00:25:11
00:00:00 Joe Borg, membre de la CE chargé de la Pêche et des Affaires maritimes, évoque (en ANGLAIS) les signes positifs observés en ce qui concerne les stocks faisant l'objet de plans à long terme. Il parle ainsi des espèces soumises à un plan de reconstitution comme ceux de la morue, du merlu, de la sole ou de la langoustine; les réductions, augmentations et suspensions décidées par la CE pour 2007; la proposition de lever, sous certaines conditions, l'interdiction de la pêche électrique.Questions des journalistes (12:49:41:13). 00:22:34
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) sur l'abrogation par les États-Unis des aides illégales à l'exportation; disant que l'UE va lever les sanctions qu'elle avait mises en place; disant qu'il subsiste dans le texte américain quelques dispositions douteuses quant à leur compatibilité avec la décision de l'OMCQuestions des journalistes (12:35:21) 00:20:26
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) sur les objectifs de l'évaluation; disant que la stratégie doit se concentrer sur la croissance et l'emploi; disant que l'UE doit améliorer son système de gouvernance économiqueWim Kok, président du groupe de haut niveau sur la Stratégie de Lisbonne, (en ANGLAIS) sur la composition du groupe de haut niveau; sur les 5 messages du rapport: la stratégie de Lisbonne doit être redynamisée de toute urgence, la nature globale de la stratégie doit être maintenue, il faut se concentrer sur le croissance économique et l'emploi, l'Europe doit accélérer la croissance de l'emploi et de la productivité grâce à des réformes, il faut améliorer la cohérence entre la politique et les acteurs; sur les nouveaux défis: concurrence mondiale et mutations démographiques; sur l'élargissement; sur les 5 grands domaines d'action: la société de la connaissance, le marché intérieur, la simplification administrative pour les entreprises, le marché du travail et le développement durable; sur le budgetQuestions des journalistes (13:35:57) 00:53:28
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 José Manuel Barroso, président désigné de la CE, (en ANGLAIS) sur la composition de sa nouvelle équipe; sur l'importance d'avoir le soutien du PE; sur la nomination de Franco Frattini en remplacement de Rocco Buttiglione; sur la nomination d'Andris Piebalgs en remplacement d'Ingrida Udre; sur le changement de portefeuille de László KóvacsQuestions des journalistes (19:09:55) 00:18:52
00:00:00 Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) disant que c'est un grand plaisir pour lui de recevoir Vojislav Kostunica; sur l'étude de faisabilité pour un accord de stabilisation et d'association; sur la collaboration avec le TPIVojislav Kotunica, Premier ministre serbe, (en ANGLAIS) sur l'étude de faisabilité; sur la collaboration avec le TPI; sur le KosovoQuestions des journalistes (00:04:20) 00:12:06
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Louis Michel, membre de la CE chargé de la Recherche, (en FRANCAIS) disant que la CE a franchi une étape importante pour l'avancée des négociations; sur la stratégie de la CE qui consiste à poursuivre activement les négociations bilatérales avec le Japon et bilatérales et à envisager le lancement d'Iter avec un partenariat plus réduit si un accord à 6 se révèle impossible; disant que ces propositions ont été considérées comme très constructives par toutes les parties; sur le rôle déterminant de Philippe Busquin, son prédécesseur, dans ce dossierQuestions des journalistes (15:40:51) 00:26:31
00:00:00 Bernard Bot, ministre néerlandais des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur l'ordre du jour; sur la situation en Ukraine disant que l'UE souhaite que le processus électoral soit revu; sur la situation au Moyen-Orient; sur les élections présidentielle en Palestine; sur les excellents résultats de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni en ce qui concerne l'Iran et l'enrichissement de l'uranium; sur le sommet UE/Chine et la levée de l'embargo sur les armes; sur le sommet UE/RussieJavier Solana, secrétaire général du Conseil de l'UE et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la situation en Ukraine; sur le Moyen-Orient et la réunion du quartet qui aura lieu à Charm-el-Cheikh; sur les élections présidentielles en PalestineBenita Ferrero-Waldner, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, (en ANGLAIS) disant qu'elle est heureuse d'avoir pris ses fonctions; sur le processus de paix au Moyen-Orient; disant que l'UE envoiera une délégation d'observateurs électoraux menée par Michel Rocard, membre du PE, lors des élections présidentielles palestiniennesQuestions des journalistes (15:51:25) 00:33:26
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, (en ANGLAIS) disant que la rencontre a été très amicale et fructueuse; disant qu'ils préparent un plan d'action dans le cadre de la politique européenne de voisinage; sur l'accord de coopération signé aujourd'hui; disant que la Jordanie entend démontrer que l'Islam n'est pas incompatible avec les droits de l'HommeAbdallah II, roi de Jordanie, (en ANGLAIS) souhaitant beaucoup de succès à la Commission Barroso; disant que la Jordanie continuera à coopérer étroitement avec la CE 00:04:25
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jan-Erik Enestam, ministre finlandais de l ’Environnement et président en exercice du Conseil, dit (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que la directive "qualité de l'air" a été traitée et réglée. Que le Conseil a également parlé de l'action sur le changement climatique. Ils ont aussi parlé de la protection de l'environnement marin et de la directive y afférente. Ils doivent encore parlé des ressources naturelles en fin de journée.Stavros Dimas déclare (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) qu'il se réjouit que l'accord auquel est parvenu le Conseil témoigne d'un engagement résolu en faveur de la protection de la santé des citoyens européens et de leur environnement. Le fléau de la pollution atmosphérique raccourcit la durée de vie de 350 000 citoyens européens. Le texte du Conseil entérine l'approche et le niveau d'ambition de la proposition de la Commission pour répondre à ce défi. Il parle également de la position claire du Conseil sur le changement climatique, notamment pour la conférence qui va se tenir à Nairobi.Questions (15:47:20) 00:27:00
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Remises aux lauréats du Prix de la Jeunesse 00:10:50
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, dit (en ANGLAIS) qu'il est content de l'intégration de la Lettonie au sein de l'UE et qu'il est heureux de cette visite du Premier ministre. Ils se sont principalement concentrés sur le sommet avec la Russie. La CE a engagé la Russie à travailler de manière constructive avec l'Europe. Il faut avoir les mêmes buts, valeurs et intérêts pour pouvoir avancer ensemble.Aigars Kalvîtis, Premier ministre letton, parl (en ANGLAIS) des politiques communes qui ont été abordées par les deux hommes. Questions (11:55:21) 00:15:21
00:00:00 Ulla-Maj Wideroos, ministre finlandaise adjointe des Finances et président en exercice du Conseil annonce (en FINNOIS traduit en FRANCAIS) la suspension des négociations du Conseil avec le Parlement européen concernant l'ébauche du budget général 2007 de l'Union européenne. Le Conseil demande au comité représentatif permanent de poursuivre les négociations sur certains points.Questions des journalistes (23:24:26:23). 00:08:00
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Déclaration de Joaquín Almunia, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, présentant (en ESPAGNOL et en ANGLAIS) l'évaluation faite par la CE des estimations du dernier groupe de programme de convergence et de stabilité. Il évoque: le bon exemple de politique fiscale de l'Espagne; que l'objectif d'excédent devra être respecté en 2008 pour la Belgique; que la Bugarie doit viser un fort excédant budgétaire en 2007; que la Roumanie risque de connaître une hausse du déficit; que la croissance résultant des programmes proposés pas les Etats membres concorde avec les estimations de la CE. Appuyé de quelques chiffres et de tableaux, il dresse un bilan et évoque quelques prévisions pour les années à venir et fait le point sur la situation de l'endettement.Questions des journalistes (13:03:40) 00:58:20
00:00:00 Angela Merkel, chancelière fédérale allemande, (en ALLEMAND) disant que la réunion a commencé par un discours du président du PE; disant que la contribution de la CE dans les deux grands domaines clés des conclusions de la stratégie de Lisbonne ont été très bien préparés par la CE et qu'il s'agit du projet "mieux légiférer" et de la politique climatique et énergétique; disant qu'ils sont arrivés à un accord concernant les objectifs généraux de réduction des émissions de gaz à effet de serre; disant qu'ils ont parlé des engagements plus spécifiques: l'efficience énergétique, les biocarburants, les énergies renouvelables; disant qu'ils souhaitent se mettre d'accord sur un objectif contraignant concernant les énergies renouvelables.José Manuel Barroso, président de la CE, (en ANGLAIS) disant que la discussion a été très constructive; disant qu'il s'agit de questions qui auront un impact mondial sur l'avenir de l'Europe et de ses citoyens; disant qu'ils ont atteint un large consensus; sur la déclaration de Berlin, disant que le débat a été très constructif.Frank-Walter Steinmeier, ministre fédéral allemand des Affaires étrangères et président en exercice du Conseil, (en ALLEMAND) sur l'Irak, disant que la situation est toujours préoccupante et qu'ils se félicitent donc de l'invitation lancée par le gouvernement irakien à une conférence internationale; sur le Proche-Orient, disant que l'accord de La Mecque représente un jalon important; sur le Liban, disant qu'ils saluent les initiatives de la Ligue arabe et des Etats voisins qui s'engagent envers une solution au conflit.Javier Solana, secrétaire général du Conseil et Haut représentant pour la PESC, (en ANGLAIS) disant qu'il n'a rien à ajouter.Questions des journalistes (23:33:27) 00:37:53
00:00:00 Angela Merkel, chancelière fédérale allemande et présidente en exercice du Conseil, disant (en ALLEMAND) qu'elle est satisfaite des conclusions de ce conseil; qu'ils ont surtout négocié deux points: un "mieux légiférer" notamment pour réduire les charges administratives et surtout une nouvelle coopération entre Etats membres dans la lutte contre le changement climatique; qu'une réduction de 20% des émissions a été décidée d'ici 2020; qu'une hausse de l'utilisation des énergies renouvelables doit être mise en application en fonction de la situation de chaque Etat membre; que le citoyen doit aussi faire un effort notamment en utilisant des ampoules économiques.José Manuel Barroso, président de la CE, disant (en ANGLAIS) qu'il s'agit pour lui du conseil le plus significatif et aux résolutions historiques; que l'UE démontre ainsi qu'il est possible de prendre de grandes décisions; que le paquet énergétique est très ambitieux; que l'objectif contraignant doit être adapté à chaque pays membre. Il évoque enfin la nouvelle stratégie de Lisbonne en matière de croissance et d'emploi et la volonté de mieux légiférer.Questions des journalistes (13:00:55) 00:47:42
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Gianni Alemanno, ministre italien des Politiques agricoles et forestières et président en exercice du Conseil, (en ITALIEN) annonçant l'approbation des plans de reconstitution du merlu et du cabillaud après de longues négociations et avec l'absention de la Belgique; sur l'approbation des TAC et des quotas avec le vote contre de l'Allemagne et de la SuèdeFranz Fischler, membre de la CE chargé de l'agriculture et de la pêche, (en ALLEMAND) sur les deux axes des décisions: établissement de TAC et de quotas et mesures de sauvegarde des espèces menacées; sur les aspects sociauxQuestions des journalistes (09:55:38) 00:25:34
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Gerhard Schröder, chancelier fédéral allemand, (en ALLEMAND) disant qu'il y a deux approches de la politique européenne, soit défendre ses intérêts nationaux mais faire primer la cause européenne, soit faire passer ses intérêts nationaux avant la cause européenne et c'est cette 2e approche qui a prévalu durant cette CIG ce qui a conduit à un échec; disant qu'il faudra, au cours des 2 prochaines présidences, créer un climat favorable si on veut que l'Europe élargie reste gérable; disant qu'il y a quand même deux succès: l'initiative européenne de croissance et la PESD; disant qu'il faut accepter les conclusions de la Convention sur l'avenir de l'Europe et qu'il ne faut pas tout renégocier et qu'il ne faut pas rendre la présidence italienne responsable de cet échec; disant qu'il y a une continuité dans la politique étrangère allemande qui a toujours accordé beaucoup d'importance à la construction européenneQuestions des journalistes (16:12:12) 00:22:14
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Altero Matteoli, ministre italien de l'Environnement et de la Protection du territoire et président en exercice du Conseil de l'UE, (en ITALIEN) disant que l'idée que les ministres de l'Environnement ne doivent plus bloquer le développement est l'axe politique qui a été développé par la présidence italienne; remerciant Margot Wallström; sur les avancées de la présidence italienneMargot Wallström, membre de la CE chargée de l'Environnement, (en ANGLAIS) félicitant la présidence italienne; disant que le Consei n'a pas pu trouver d'accord concernant les eaux de baignadeQuestions des journalistes (16:42:36) 00:27:53
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, (en FRANCAIS) se félicitant de l'évolution récente du Burundi vers la paix et la démocratie; sur le soutien de la CE; sur les négociations sur le commerce international et l'OMCPierre Nkurunziza, président du Burundi, (en FRANCAIS) disant que la CE est un des grands bailleurs de fonds qui a soutenu le Burundi dans les moments difficilesQuestions des journalistes (17:37:08) 00:08:14
00:00:00 Jacques Barrot, vice-président de la CE chargé des Transports, (en FRANCAIS) disant que le but du groupe de travail était de savoir comment mieux relier l'UE avec les pays et les régions voisins afin, notamment, de donner un sens concret à la politique de voisinage et de partenariatLoyola de Palacio del Valle-Lersundi, présidente du groupe de travail de haut niveau sur les transports, (en FRANCAIS) remerciant Jacques Barrot et la DG TREN; (en ESPAGNOL) sur le projet euro-méditerranéen; disant que le rapport a été adopté unanimement; sur la structure du rapport; sur les 5 grands axes transnationaux proposés: autoroutes de la mer connectant les mers baltique, atlantique, méditerranéenne et noire ainsi que les pays littoraux, axe nord-est liant l'UE avec la Norvège ainsi qu'avec la Russie et le Transsibérien, axe central liant le centre de l'UE avec l'Ukraine et la mer Noire, axe sud-est connectant le centre de l'UE à travers les Balkans et la Turquie avec le Caucase et la mer Caspienne ainsi qu'avec le Proche Orient, axe Sud-ouest lie le Sud-ouest et le centre de l'UE avec la Suisse d'une part et le Maroc et l'axe trans-maghrébin jusqu'en Egypte; disant que ces projets sont plus que des projets politiques puisqu'ils ont été approuvés par les banques (BEI, BERD et Banque mondiale); sur les mesures horizontales: sécurité maritime et routière et simplification des formalités de passage des frontièresQuestions des journalistes (12:49:05) 00:35:54
00:00:00 Patricia Hewitt, ministre britannique de la Santé et présidente en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur les aspects humains de la grippe aviaire disant qu'il faut améliorer la communication avec le public; disant qu'il y a un accord politique sur le règlement sur les produits pharmaceutiques à usage pédiatrique; sur le Livre vert sur la santé mentaleMarkos Kyprianou, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) sur les deux communications de la CE sur l'état de préparation en vue d'une pandémie de grippe aviaire; sur son voyage en Asie du Sud-Est; sur sa rencontre avec les fabricants de vaccinsQuestions des journalistes (15:52:24) 00:14:45
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, explique (en FRANCAIS) que le Conseil européen est une étape cruciale pour l’Europe. Il a été convenu de relancer les travaux dans plusieurs domaines, et notamment, la recherche, les universités, la démographie, l’énergie, l’immigration, la sécurité et les relations extérieures. Il développe ensuite ces travaux à effectuer. Il dit aussi que l’objectif est d’accroître le niveau d’ambition de la stratégie du développement durable, en introduisant une plus grande efficacité dans sa mise en œuvre. Les éléments les plus importants sont les suivants: veiller à ce que toutes les politiques communautaires soient encadrées par les principes du développement durable; s’engager fermement dans la réalisation des objectifs, en prévoyant un rendez-vous régulier des institutions pour faire le point et passer en revue les pratiques des Etats-membres; impliquer de façon plus systématique les acteurs principaux du développement durable; pas seulement les institutions, mais aussi le monde des entreprises, qui doit faire des efforts importants, et bien sûr les autorités régionales et locales. Il parle ensuite du udget. Il dit encore que la Commission constate avec plaisir que la stratégie renouvelée pour la croissance et l’emploi est maintenant bien lancée. Il parle également de l’immigration sous l’angle de la prospérité, de la solidarité et de la sécurité dans l’Union européenne et ceci en étroite collaboration avec les États tiers concernés. Il ajoute que la Commission salue la Stratégie globale contre le terrorisme qui devrait résulter du prochain Conseil européen. Enfin, il dit être très heureux que les trois institutions se soient mises d’accord sur l’initiative que la Commission a prise concernant le Consensus européen pour le développement.Questions (15:12:19:06) 00:25:35
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Walter Chichester, membre du PE, (en ANGLAIS) disant qu'il est ravi que la réunion commune avec les Parlements nationaux sur l'efficacité énergétique ait pu avoir lieu; sur l'efficacité énergétique dans la construction et dans les transports; sur l'information du publicAlejo Vidal-Quadras, membre du PE, (en ESPAGNOL) sur la bonne coopération avec les Parlement nationaux; disant que l'efficacité énergétique nécessite un effort politique spécial; sur le rôle que pourrait jouer la BEI; sur l'exemple danois; disant qu'il faut renforcer la coopération entre les niveaux local, national et européen de décision; sur les trois secteurs visés: les transports, le matériel électro-ménager et la construction; disant que les participants réclament une politique énergétique communeQuestions des journalistes (13:16:14) 00:27:56
00:00:00 Ursula Plassnik, ministre fédéral autrichienne des Affaires étrangères et présidente en exercice du Conseil, parle (en ALLEMAND, traduit en FRANCAIS) des Balkans occidentaux, la décentralisation dans les Balkans, la Serbie et le Monténégro; la Biélorussie et ses élections; le Proche-Orient et les élections du Conseil législatif palestinien, elle invite le Hamas à renoncer à la violence et à reconnaître le droit d’existence d’Israël, l’UE attend du conseil législatif nouvellement élu qu’il soutienne la formation d’un gouvernement favorable au processus de paix; la ministre des Affaires étrangères a souligné le large consensus existant dans l’UE sur la reprise du programme nucléaire en Iran.Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'Union européenne et Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune, dit (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) qu'il n'a rien à ajouter.Benita Ferrero-Walder, membre de la CE chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que l'Autorité palestinienne doit jouer son rôle ainsi qu'Israël et l'UE de son côté aussi. Or, seul un quart du montant alloué à l'Autorité palestinienne lui a été réellement redonné pour des raisons de progrès insuffisants dans les critères demandés. Or, chacun doit faire des efforts pour que les rôles fonctionnent au mieux.Questions (15:56:40) 00:29:20
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Générique et titre 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Mariann Fischer Boel, membre de la CE chargée de l’Agriculture et du Développement rural, (en ANGLAIS) annonçant que la CE a adopté une stratégie très ambitieuse sur les biocarburants; sur la dépendance énergétique de l'UE; disant que cette stratégie arrive au meilleur moment possible car le prix du pétrole est au plus haut; disant que l'UE est encore très loin des objectifs du protocole de Kyoto; sur la réforme de la PAC qui ouvre la voie à de nouvelles possibilités; disant qu'il faut stimuler la demande de biocarburants; disant qu'il faut miser sur la recherche sur la 2e génération de biocarburants; disant que certains pays en voie de développement se trouvent en position optimale pour développer une production de biocarburantsLouis Michel, membre de la CE chargé du Développement et de l'Aide humanitaire, (en FRANCAIS) disant qu'un marché des biocarburants plus grand en Europe représente des nouvelles opportunités commerciales pour les pays en développement qui sont potentiellement de grands producteurs de biomasse; disant que cela peut être une alternative viable pour les pays ACP touchés par la réforme du sucre; sur la hausse des prix du pétrole qui pourrait entraîner certains pays en développement vers la récessionQuestions des journalistes (13:18:31) 00:38:02
00:00:00 Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois et ministre des Finances et président de l'Eurogroupe, (en FRANCAIS) disant qu'ils ont précédé à l'échange régulier sur les conditions économiques dans l'Eurozone; disant que la reprise de la croissance se confirme et se raffermit; disant que la situation de l'emploi s'améliore; disant qu'il y a des risques liés à l'évolution volatile des prix pétroliers; disant qu'ils ont procédé à un échange de vues à Jean-Claude Trichet, président de la BCE, sur la politique monétaire de la BCE; sur les réformes structurelles; sur la durabilité des finances publiques; sur le vieillissement de la population; sur les programmes de stabilité de la Belgique, de l'Autriche et du Luxembourg; sur la nomination du vice-président de la Bundesbank comme membre du directoire de la BCEJoaquín Almunia, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en FRANCAIS) sur les réformes structurelles à faire dans l'Eurozone; sur le vieillissement de la populationQuestions des journalistes (09:11:55) 00:37:03
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Karin Gastinger, ministre fédérale autrichienne de la Justice et présidente en exercice du Conseil, parle (en ALLEMAND, traduit en FRANCAIS) du fonctionnement pratique de la procédure d'injonction de payer européenne; de la conservation des données et la directive y afférente adoptée à la majorité qualifiée; la loi applicable aux obligations non contractuelles (Rome2); la proposition sur le mandat européen d'obtention de preuve; assurer la cohérence des infractions pénales en Europe.Franco Frattini, vice-président de la CE chargé de la Justice, de la Liberté et de la Sécurité, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) des sujets qui ont été exposés par la présidente et principalement le point sur les obligations non contractuelles. Il précise 3 éléments. A propos du mandat européen de preuve, il explique que de gros progrès ont été faits.Questions (13:23:23:11) 00:26:23
00:00:00 Maria Rauch-Kallat, ministre fédérale autrichienne de la Santé et de la Condition féminine et présidente en exercice du Conseil, (en ALLEMAND) sur la réunion informelle des ministres de la Santé de l'UE; disant que presque tous les ministres ont accepté l'invitation de la présidence autrichienne; disant qu'il faut coordonner les actions dans la lutte contre la grippe aviaire; sur la situation en Turquie; sur la situation dans l'UE; sur les mesures de prévention; sur le besoin d'une politique coordonnée d'information; disant que la grippe aviaire n'est pas une nouvelle maladie; disant que l'infection par le virus dépend fortement du comportement des populations; disant que si un oiseau se laisse approcher par un humain, il faut se méfier car un oiseau en bonne santé ne permettrait jamais cela; disant qu'il faut former et informer les médias; sur les élevages de volaillesMarkos Kyprianou, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) remerciant la présidence autrichienne pour son initiative; disant qu'il n'y a pas de raison de paniquer mais qu'il faut rester vigilant 00:22:43
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, dit (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que l’ouverture des économies à la concurrence internationale crée de nouvelles perspectives sur les plans du dynamisme économique, de la compétitivité et de la création d’emplois de qualité. L’Union apporte une réponse globale à ce défi positif de la mondialisation au travers de sa stratégie pour la croissance et l’emploi, qui aide les États membres et les citoyens à tirer parti des possibilités que leur offrent l’innovation technologique et les marchés mondiaux, notamment par l’anticipation et la gestion positive du changement. Il ajoute que le fonds d’ajustement à la mondialisation exprimera la solidarité de l'UE envers les travailleurs gravement et personnellement touchés par des licenciements résultant de l'évolution du commerce. De cette manière, il stimulera une réaction appropriée et effective aux conséquences néfastes de l’ouverture des marchés. Le fonds aidera les travailleurs licenciés à retrouver du travail, car nous voulons une Union compétitive, mais aussi juste.Vladimir Špidla, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Egalité des chances, explique (en TCHEQUE, traduit en FRANCAIS) que la raison d’être du fonds, c’est l’homme. Dans une économie mondialisée, il arrive malheureusement que des travailleurs perdent leur emploi dans certains secteurs particuliers. Puisque l’Union prend des décisions dans le domaine du commerce extérieur, il est logique qu’elle prenne aussi ses responsabilités, au travers de ce nouveau fonds européen d’ajustement à la mondialisation, pour faire en sorte que les travailleurs qui perdent leur emploi en raison de cette évolution du commerce ne soient ni oubliés, ni ignorés dans un environnement économique en mutation. Il ajoute que le fonds pourra financer des « compléments de revenus d’activité » spéciaux à caractère temporaire.Questions (12:15:19:21) 00:47:12
00:00:00 Mariann Fischer Boel, membre de la CE chargée de l’Agriculture et du Développement rural, déclare (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que les bananes produites dans l’Union représentent 16 % de l’approvisionnement communautaire total. Elles proviennent essentiellement de régions ultrapériphériques. L’actuel régime d’aide aux producteurs communautaires de bananes est le legs d’un passé révolu; il faut le faire évoluer. Les producteurs sont artificiellement isolés du marché par des aides qui compensent automatiquement les variations de prix qu’ils subissent. Ce mécanisme est en contradiction avec la politique agricole commune modernisée, dont l’objectif est d’encourager les producteurs à suivre les signaux du marché. Les aides compensatoires sont d’ailleurs difficilement défendables dans le contexte des échanges internationaux. Il faut donc agir de toute urgence pour mettre ce régime en harmonie avec la PAC réformée. L'objectif est de contribuer à garantir un niveau de vie équitable aux producteurs, à stabiliser les dépenses publiques et à renforcer le rôle directeur du marché, tout en tenant compte de l’importance des bananes dans l’économie de régions qui bien souvent pâtissent de leur éloignement et des difficultés découlant de la petite taille de leurs exploitations et de leur relief tourmenté. La CE propose d’abolir le régime d’aide appliqué dans le cadre de l’OCM, régime qui compense les baisses de prix subies par les producteurs. En place de ce régime, un transfert budgétaire serait opéré vers le régime POSEI qui fournit une enveloppe financière pour la production agricole dans les régions ultrapériphériques et donne aux États membres concernés la faculté de décider de la répartition des crédits. Dans les régions de production qui ne sont pas ultrapériphériques (Portugal continental, Grèce et Chypre), l’aide serait intégrée dans le régime de paiement unique instauré pour les autres secteurs par les réformes de 2003, 2004 et 2005.Questions (13:01:57:13) 00:26:31
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Reijo Kemppinen, porte-parole de la CE, (en ANGLAIS) sur l'état d'avancement des travaux et la position de la CE; sur l'initiative pour la croissanceEmma Udwin, porte-parole de Christopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieures, (en ANGLAIS) sur la reconstruction de l'Irak et la résolution de l'ONU; sur l'Iran; sur le Moyen-OrientQuestions des journalistes (17:46:15) 00:27:24
00:00:00 Generic and title 00:00:25
00:00:00 Pascal Lamy, membre de la CE chargé du Commerce, (en FRANCAIS) disant que la réunion ministérielle avait trois objectifs: faire le bilan de la mise en oeuvre du programme de travail mis au point à Rio, aborder les grands sujets qui vont déterminer la fin des négociations, mettre au point de la feuille de routeDidier Opertti Badan, ministre uruguayen des Affaires étrangères, (en ESPAGNOL) sur l'approbation d'un calendrier de travail; sur la volonté des deux parties d'approfondir le processus d'intégration UE/MercosurCelso Amorim, ministre brésilien des Affaires étrangères, (en PORTUGAIS) remerciant la CE de son hospitalité; disant que le calendrier de travail accorde une priorité au volet agricole; sur la conclusion des négociations l'année prochaineMartín Redrado, vice-ministre argentin des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, (en ANGLAIS) disant qu'il s'agit des discussions les plus approfondies qui ont eu lieu jusqu'ici dans le domaine de l'accès au marché; sur la volonté de conclure les négociations l'année prochaineRigoberto Gauto, vice-ministre paraguayen des Affaires étrangères, (en ESPAGNOL) disant que l'accord futur signifie beaucoup pour un petit pays comme le Paraguay; disant que le volet agricole signifie beaucoup car le Paraguay a une économie essentiellement primaireChristopher Patten, membre de la CE chargé des Relations extérieures, (en ANGLAIS) disant qu'il faut pas sous-estimer l'importance que l'UE attache à la conclusion positive des négociations car c'est une de ses prioritésQuestions des journalistes (17:42:49) 00:40:26
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Juan Manuel Fabra Vallés, président de la Cour des comptes européenne, (en ESPAGNOL) disant qu'il a présenté la veille le rapport à la commission de contrôle budgétaire du PE; sur l'excédent dégagé en 2002; disant que le plan d'action sur la modernisation de la comptabilité est positif; sur les progrès de la CE en matière de supervision; disant que les systèmes de gestion et de contrôle dans les Etats membres doivent être améliorés; disant que le nouveau règlement financier de la CE est positifDiemut Theato, membre du PE et présidente de la commission de contrôle budgétaire du PE, (en ALLEMAND) se félicitant qu'il y ait eu un débat public sur le rapport de la Cour des comptes européenne; sur la procédure de décharge; sur la modernisation de la comptabilitéMichaele Schreyer, membre de la CE chargée du Budget, (en ALLEMAND) sur les objectifs de la CE qui ont été atteints (nouveau règlement financier, base solide pour l'élargissement); sur la modernisation de la comptabilité; sur la mise en oeuvre du nouveau règlement financierQuestions des journalistes (12:58:19) 00:47:20
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Jacques Barrot, vice-président de la CE chargé des Transports, (en FRANCAIS) sur l'extension des compétences de l'Agence européenne de la sécurité aérienne; sur les nouvelles tâches: certifier les compagnies des pays tiers qui organisent des vols vers l'Europe, vérifier le bon usage des appareils par les opérateurs européens, surveiller la certification des pilotes européens; disant qu'il faudra renforcer le personnel de l'Agence; sur la liste noire des compagnies aériennes; sur le lancement du projet industriel CésarQuestions des journalistes (16:45:54) 00:32:19
00:00:00 Title 00:00:01
00:00:00 Arrivée de Jean-Claude Trichet, président de la BCE; Lucas Papademos, vice-président de la BCE; et Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France(2 plans) 00:00:32
00:00:00 Mauri Pekkarinen, ministre finlandais du Commerce et de l'Industrie, explique (en FINNOIS, traduit en FRANCAIS) que 2 points très importants ont été à l'ordre du jour: mettre le savoir en pratique pour une stratégie de l'innovation ainsi que les produits pré-emballés, sauf les vins et spiritueux. Il parle d'abord d'un accord politique sur un projet de directive fixant les règles relatives aux quantités nominales des produits en préemballages et ensuite il aborde l'un échange de vues public qui a eu lieu sur l'innovation et la compétitivité. Il conclue en disant que les débats seront mis en oeuvre dans les travaux préparatoires à la politique de l'innovation.Günter Verheugen, vice-président de la CE chargé des Entreprises et de l'Industrie, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) du marché intérieur quant aux produits pré-emballés. Il dit aussi que la CE cherche à développer le concept de "marchés pilotes", pour lesquels les autorités publiques encouragent l'innovation stimulée par l'industrie en créant de manière ciblée les conditions d'un essor du marché des produits et services innovants.Questions (15:27:32:12) 00:37:49
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Credits and title 00:00:25
00:00:00 Title 00:00:10
00:00:00 Sigle de l'euro 00:00:07
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Pat Cox, président du PE, (en ANGLAIS) sur quelques points de procédure; introduisant le débat 00:04:31
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Romano Prodi, président de la CE, (en ANGLAIS) sur la réunion fructueuse qu'il a eue avec Anton Rop et la confiance qu'il a en l'avenir de leur relation; sur le référendum qui aura lieu en SlovénieAnton Rop, Premier ministre slovène, (en ANGLAIS) sur la réunion fructueuse qu'il a eue avec Romano Prodi; sur la Convention sur l'avenir de l'EuropeQuestions des journalistes (18:56:05) 00:13:00
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Tony Blair, Premier ministre britannique, (en ANGLAIS) remerciant la présidence grecque d'avoir organisé ce Conseil européen extraordinaire; disant que chaque délégation a reconnu la menace représentée par l'Irak et le lien avec les terroristes; sur le support donné par les Etats membres à la résolution 1441Questions des journalistes (23:01:48) 00:20:46
00:00:00 Nikos Christodoulakis, ministre grec de l'Economie nationale et des Finances et président en exercice du Conseil, (en ANGLAIS) sur la mauvaise conjoncture; disant qu'ils ont décidé de réagir de manière coordonnée en cas de hausse prolongée des produist pétroliers; sur la communication de la CE sur le renforcement de la coordination des politiques budgétairesPedro Solbes Mira, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ANGLAIS) disant qu'il est très difficile d'estimer l'impact de l'instabilité géopolitique sur l'économie; sur la communication de la CE sur le renforcement de la coordination des politiques budgétairesQuestions des journalistes (00:10:05) 00:13:43
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et président en exercice du conseil, prend la parole (en FRANCAIS) pour dire qu'il s'agit de la 44e session de ce conseil qui montre l'importance de l'association entre l'UE et la Turquie. Une nouvelle phase de relation vient de commencer, notamment par rapport à la signature de l'adoption de l'accord d'Ankara afin de normaliser les relations entre la Turquie et tous les états de l'UE, notammant les nouveaux états membres. De leur côté, des critères politiques doivent être remplis par la Turquie, dont la liberté religieuse, la protection des minorités, l'exercire des droits culturels, les droits sociaux, la non-discrimination et les relations entre la société civile et l'armée. Un bon nombre de réformes ont été faites mais doivent encore être mise en application. A propos de Chypre, il faut que la question soit réglée dans le cadre des Nations unies. A propos de l'Irak, le rôle utile de la Turquie est évident dans la reconstruction du pays.Olli Rehn, membre de la CE chargé de l'Elargissement, prend la parole (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS), pour dire que la réunion du conseil était la date parfaite pour se réunir puisqu'en octobre, un accord d'association devrait être signé. Des progrès doivent être réalisés par la Turquie: la nécessité de mettre en oeuvre les 6 actes législatifs pour renforcer l'état de droit et les droits de l'homme et aussi, la Turquie doit signer l'accord d'Ankara sur l'union douanière. II parle ensuite de Chypre et de la signature du protocole d'adaptation.Abdullah Gül, ministre turc des Affaires étrangères, explique alors (en TURC, traduit en FRANCAIS), tout ce qui a été fait par la Turquie pour rentrer dans l'UE. Ils ont également discuté des questions économiques, de la question de Chypre et d'une solution durable pour Chypre. A propos du protocole d'adapation, l'acquis communautaire a été intégré par les 10 nouveaux états membres; ce sera le cas pour la Turquie.Questions-Réponses des journalistes (11:27:49:00) 00:38:04
00:00:00 Günter Verheugen, vice-président de la CE chargé des Entreprises et de l'Industrie, explique (en ANGLAIS) que les études qui ont été réalisées contribuent grandement à une meilleure évaluation des changements nécessaires en vue de parvenir à une solution équilibrée et praticable pour REACH qui soit également compatible avec les objectifs de Lisbonne visant à accroître la compétitivité de l'industrie européenne, y compris des PME. La CE estime que ces résultats devraient être pris en compte dans le processus de codécision et, à cette fin, réaffirme son intention de coopérer étroitement avec le Parlement européen et le Conseil.Stavros Dimas, membre de la CE chargé de l’Environnement, prend la parole pour dire (en ANGLAIS) que toutes les parties concernées reconnaîtront que beaucoup d'efforts ont été déployés pour déterminer et évaluer l'impact concret de REACH. Les résultats de ces études sont rassurants: les coûts et incidences de REACH sont gérables. Il convient cependant de se garder de toute complaisance. Il faut continuer à faire tout son possible pour développer des lignes directrices et outils spécifiques destinés à faciliter la mise en œuvre, ce qui sera utile à l'ensemble des entreprises – aux PME notamment – et atténuera la plupart de leurs craintes.Questions-Réponses des journalistes (18:09:58:02) 00:12:04
00:00:00 Margot Wallström, vice-présidente de la CE, chargée des relations institutionnelles et de la stratégie de communication, explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que, le public pourra désormais accéder très facilement aux informations qu'il souhaite obtenir. Que l'on soit adepte du téléphone, de l'ordinateur ou d'un contact direct, Europe Direct" constitue désormais le guichet unique pour toutes les questions d'ordre général que l'on se pose sur l'UE. La CE a regroupé les anciens Info-Points sous une seule et unique enseigne. Les citoyens peuvent désormais consulter ce service d'informations sur l'UE dans toute langue officielle de l'Union et sur chacune des institutions.Les nouveaux centres d'information, au nombre de 400 environ et présents pour la première fois également dans les nouveaux états membres, proposeront un éventail de services, notamment des ouvrages sur le droit, les programmes et les politiques communautaires, ainsi que les traités (y compris le Traité constitutionnel), un système public de retour d'informations ouvert aux questions, commentaires ou points de vue qu'un citoyen souhaite communiquer à la CE par écrit, et le numéro d'appel du centre est gratuit. De nombreux centres diffuseront également le programme télévisé ´Europe by Satelliteª, permettant au public de se tenir informé de l'actualité européenne en temps réel. Les relais seront généralement hébergés par des chambres de commerce ou des collectivités locales. Ces services jouissent d'un succès croissant dont témoigne le fait que près de 80 000 citoyens les ont utilisés en 2004, soit une hausse de 60% par rapport à 2003. Le nombre actuel de demandes oscille entre 10 000 et 12 000 par mois. Le profil des utilisateurs du service "Europe Direct" va des étudiants préparant des travaux aux patrons de PME voulant savoir comment bénéficier d'un financement pour lancer ou développer leur entreprise, en passant par des professionnels demandant des conseils sur les directives communautaires ou des retraités désireux d'apprendre comment profiter de leur retraite dans un pays de l'UE autre que le leur.Questions-Réponses des journalistes (12:48:34:00)" 00:41:17
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Danuta Hübner, membre de la CE chargée de la Politique régionale explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que la CE vise à aligner étroitement la politique de cohésion sur lagenda de Lisbonne pour la croissance et l'emploi. Les orientations sont le chaónon manquant entre notre législation et les programmes régionaux sur le terrain. En adoptant cette communication, la Commission a démontré sa détermination à poursuivre la mise en úuvre des priorités stratégiques malgré le retard pris pour parvenir à un accord sur le financement futur de l'UE. Les orientations stratégiques fournissent aux êtats membres et aux régions des priorités communautaires indicatives en ce qui concerne les programmes de cohésion. Elles mettent l'accent sur la nécessité de renforcer les synergies entre la politique de cohésion, les priorités nationales et régionales et la stratégie de Lisbonne, et renforcent l'appropriation de la politique de cohésion par les autorités régionales et locales, les partenaires sociaux et les autres parties intéressées. Le processus suit trois voies parallèles, interdépendantes: la négociation sur les perspectives financières, ensuite, un règlement juridique et enfin la programmation.Vladimír Špidla, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Egalité des chances dit (en TCHEQUE, traduit en FRANCAIS) que l'Europe place la croissance et l'emploi au centre de ses préoccupations. En accordant la priorité à l'investissement dans le capital humain, l'orientation intitulée Des emplois plus nombreux et de meilleure qualité reflète la stratégie européenne pour lemploi révisée récemment. Elle aidera les êtats membres à gérer les changements économiques, y compris les restructurations, stimuler la connaissance de l'économie et l'innovation et à lutter contre le chômage de longue durée et le chômage des jeunes. Elle contribuera également à renforcer la mobilité professionnelle et géographique des citoyens et à améliorer l'éducation et les compétences.Questions-Réponses des journalistes (12:55:44:00) 01:06:26
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 José Manuel Barroso, président de la CE, (en ANGLAIS) disant que ces réunions avec les leaders religieux se tiennent de manière régulière mais que, cette fois, il était important de donner un message aux Européens après les attentats de Londres; disant que rien dans la religion ne peut justifier de tels actes; lisant la déclaration adoptée par les leaders religieux sur ce sujetJosé Manuel Barroso est entouré des hauts représentants religieuxQuestions des journalistes (12:58:32) 00:11:11
00:00:00 Neelie Kroes, membre de la CE chargée de la Concurrence, a expliqué (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que ces nouvelles règles garantiront non seulement que les pouvoirs publics resteront libres de définir quels sont les services publics qu'ils souhaitent soutenir financièrement et le niveau du soutien qu'ils leur accorderont, mais elles garantiront également la transparence et permettront d'éviter toute subvention croisée au bénéfice d'activités ne relevant pas du service public. Ces mesures permettront d'augmenter la sécurité juridique pour ce qui est des compensations versées pour des milliers de petits services publics, souvent locaux, conformément à l'arrêt rendu par la Cour de justice dans l'affaire Altmark (C-280/00, 24.7.2003). Les mesures font partie d’une politique plus large de la Commission qui assure que les citoyens et les entreprises peuvent bénéficier de services d’intérêt général de haute qualité dans un grand marché européen ouvert. La décision de la Commission (basée sur l'article 86, paragraphe 3, du traité CE) précise les conditions qui devront être remplies pour que la compensation accordée aux sociétés prenant en charge la fourniture de services publics soit compatible avec les règles sur les aides d'État (un mandat de service public clairement défini et pas de compensation excessive) et ne doive pas être notifiée à l'avance à la Commission. De plus, l'encadrement de la Commission précise les conditions dans lesquelles les compensations non couvertes par la décision sont compatibles avec les règles sur les aides d'État. En outre,la modification de la directive sur la transparence (80/723/CEE) de la Commission précise que les sociétés bénéficiant de compensations et opérant à la fois dans le secteur des services publics et sur d'autres marchés doivent avoir des comptes séparés pour leurs différentes activités, de façon à ce que l'absence de compensation excessive puisse être vérifiée. Questions-Réponses des journalistes (12:49:26:00) 00:31:25
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Jack Straw, ministre britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, commente (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) les attaques terroristes survenues en Turquie et en Irak; le Conseil condamne ces attaques. Il remercie pour l'aide apportée suite aux attaques du 7 juillet à Londres. Il avance alors les 3 points-clés qui seront traités au Conseil, et qui sont le fil d'Ariane de la présidence britannique, à savoir les perspectives financières, l'avenir de l'Europe et la période de réflexion concernant le traité constitutionnel à la suite des non référendaires, et l'élargissement. A propos de la Croatie et de la Turquie, il faut réexaminer les questions de l'élargissement, notamment à propos du TPI concernant la Croatie. Il parle également de l'Ouzbékistan, du Zimbabwé, du sommet des Nations unies sur le millénaire, de la Syrie, du Liban et de l'Iran.Javier Solana, secrétaire général du Conseil de l'Union européenne et Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune, parle (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) du Moyen-Orient et de son processus de paix.Benita Ferrero-Waldner, membre désignée de la CE chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage, explique (en ANGLAIS, traduit en FRANCAIS) que la CE va financer la partie civile du processus de paix en Israël/Palestine. En ce qui concerne l'Irak, elle dénonce les attaques dévastatrices dûes à la guerre et aimerait aider à faire avancer la création de la constitution.Questions-Réponses des journalistes (15:41:27:00) 00:29:35
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Olli Rehn, membre de la CE chargé de l'Elargissement, dit (en ANGLAIS) que leur réunion fut très constructive et que la Serbie a fait de nombreux progrès afin d'avoir des projets futurs ensemble. Certains projets peuvent déjà avancer même si des progrès doivent encore être fait du côté de la Serbie et entre la Serbie et le Monténégro. Olli Rehn dit que les perspectives européennes pour la Serbie et Monténégro sont en bonne voie suite aux études de visibilité qui ont été faites et que des accords de stabilisation et d'association peuvent continuer à être traités.Vojislav Kostunica, Premier ministre serbe, explique (en ANGLAIS) que lors des discusssions du jour, les études à propos des développements en Serbie ont été le centre du débat. Il remercie le soutien de l'UE. Ils ont discuté aussi de coopération à divers niveaux. L'administration publique en Serbie n'est pas bonne et c'est un problème supplémentaire à arranger en Serbie et Monténégro.Questions-Réponses des journalistes (16:23:39:01) 00:17:09
00:00:00 Titre 00:00:09
00:00:00 Titre 00:00:08
00:00:00 Titre 00:00:10
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Wim Duisenberg, président de la BCE, (en ANGLAIS) sur les taux d'intérêt qui restent inchangés; sur l'évolution de la masse monétaire et sur l'influence sur la stabilité des prix; sur l'activité économique; sur l'inflation qui est en hausse suite à l'augmentation des prix du pétrole; sur la politique fiscale 00:26:33
00:00:00 Josep Piqué i Camps, ministre espagnol des Affaires étrangères, (en ESPAGNOL) sur les relations bilatérales Espagne/Etats-Unis; sur la signature du protocole de révision de la convention de coopération bilatérale pour la DéfenseColin Powell, secrétaire d'Etat américain, (en ANGLAIS) sur la signature du protocole 00:27:43
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Wim Duisenberg, président de la BCE, (en ANGLAIS) sur les développements économiques, monétaires et financiers depuis la décision de la BCE de baisser ses taux en novembre 2001; sur la politique monétaire; sur l'inflation; sur la politique fiscaleQuestions des journalistes (14:36:55) 00:27:07
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Title 00:00:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00 Vue générale 00:04:14
00:00:00 David Byrne, membre de la CE chargé de la Santé et de la Protection des consommateurs, (en ANGLAIS) disant que les citoyens considèrent comme un droit l'accès à des soins de santé de qualité; sur l'accès aux soins de santé dans un autre Etat membre; disant que la communication écrit pour la première fois noir sur blanc quels sont les droits des patients dans un autre Etat membre; sur le groupe à haut niveau sur les soins de santé; disant que lorsqu'il existe des lits d'hôpitaux vides dans un pays et des listes d'attente dans un autre, la coopération peut profiter à tous; sur l'accès uinversel aux soins de santéQuestions des journalistes (12:53:23) 00:33:47
00:00:00 Rijk van Dam, membre du PE et vice-président de la commission de la politique régionale, des transports et du tourisme du PE, (en NEERLANDAIS) introduisant le débat et souhaitant la bienvenue à Jacques Barrot, membre désigné de la CE chargé de la Politique régionale et de la Conférence intergouvernementaleJacques Barrot (en FRANCAIS) disant qu'il est heureux d'être membre de la CE car il a beaucoup d'attachement pour l'Europe; sur l'importance du dialogue permanent entre exécutif et Parlement; sur sa priorité: programmer la politique de cohésion et de convergence pour les 10 nouveaux Etats membres; disant qu'il associera étroitement Péter Balász à son travail; disant que les prochains programmes de cohésion vont pleinement intégrer les priorités de Lisbonne et de Göteborg; disant qu'il tiendra compte des spécificités territoriales; sur la nécessité de simplification et de décentralisation; sur le calendrier; sur sa méthode de travail; disant qu'il souhaite venir régulièrement devant le PE pour faire le point; disant qu'il se rendra beaucoup sur le terrain, aidé par Péter Balász; disant que la politique régionale doit rester européenne et qu'il ne croit pas en la renationalisation 00:16:37
00:00:00 Joaquín Almunia, membre de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires, (en ESPAGNOL) disant que la CE a adopté la recommandation au Conseil concernant le Portugal et l'Italie ainsi que les rapports sur la situation au Royaume-Uni et aux Pays-Bas; disant que la CE recommande de mettre fin à la procédure de déficit excessif à l'encontre du Portugal car le déficit est repassé en-dessous du seuil de 3% du PIB; disant qu'aux Pays-Bas, le déficit a atteint 3,2% du PIB en 2003 et la situation devrait perdurer en 2004 et 2005; disant que le gouvernement néerlandais a déjà annoncé des mesures; disant qu'au Royaume-Uni aussi le déficit a dépassé les 3% du PIB en 2003; sur la situation en Italie où la dette publique reste très élevée; disant qu'il va travailler dans la continuité de son prédécesseur; sur l'importance qu'il accorde à la stratégie de LisbonneQuestions des journalistes (11:51:19) 00:26:04
00:00:00 Title 00:00:05
00:00:00