Agricultura e Desenvolvimento Rural

Bananes autres que les bananes plantains

Bananes autres que les bananes plantains

  1. Português
  2. Français
  3. Deutsch
  4. English
Bananes
Bananes autres que les bananes plantains

Les citoyens européens sont de grands consommateurs de bananes: l’Union européenne (UE) est le premier importateur de bananes d’Amérique latine (près de 70 %) et des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP, environ 19 %). En outre, l’UE produit environ 11 % des bananes consommées par les Européens.

Dans le cadre de l’organisation commune des marchés dans le secteur agricole, l’UE contribue à garantir un niveau de vie équitable aux producteurs de bananes de l’UE, au moyen de mesures telles que les paiements directs.

Importations de bananes dans l’Union européenne

Depuis le 1er janvier 2006, l’Union européenne applique un régime d’importation des bananes fondé uniquement sur les droits de douane, appelé «régime uniquement tarifaire» (EU tariffs – market access database). De nombreux pays dans le monde sont fortement dépendants de la production et des exportations de bananes pour dynamiser leur économie. Le régime d’importation de l’UE vise à garantir l’accès de ces pays en développement à son marché, tout en soutenant les producteurs de bananes européens.

En outre, l’UE a conclu des accords spécifiques avec différents pays d’Amérique latine, ainsi qu’avec les États-Unis et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (pays ACP): 

  • L’accord de Genève sur le commerce des bananes a été conclu en 2009 entre l’Union européenne et certains pays d’Amérique latine. Il accorde à ces pays, ainsi qu’aux États-Unis, le statut de «nation la plus favorisée». L’UE s’est engagée à réduire progressivement ses droits de douane sur les bananes en provenance de ces pays, de 176 €/t à 114 €/t, d’ici à 2019 au plus tard.

    En savoir plus: Base de données des tarifs à l’importation

  • Accords de libre-échange incluant un mécanisme de stabilisation

    Depuis 2009, la plupart des principaux producteurs de bananes d’Amérique latine ont également signé des accords de libre-échange avec l’UE: Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua et Panama, Pérou, Colombie et Équateur. Ces accords prévoient une réduction progressive des droits de douanes sur les bananes en provenance de ces pays jusqu' à 75 €/t à partir du 1 janvier 2020. Ils comprennent également un mécanisme dit de «stabilisation» qui permet à l’UE, si elle le souhaite, de suspendre temporairement les tarifs préférentiels lorsque les importations excèdent les seuils de déclenchement prévus et entraînent une perturbation grave du marché de la banane de l’UE. Ces mécanismes de stabilisation s’appliquent jusqu’à fin 2019. Ensuite, le droit à l’importation sera établi de manière permanente à 75 €/t.

    En savoir plus: Rapport de suivi des importations de bananes

  • Accords de partenariat économique avec les pays ACP

    Une série d’accords de partenariat économique donnent aux fournisseurs de bananes des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique un accès en franchise de droits et sans contingents au marché de l’Union européenne.

    En savoir plus: La politique commerciale de l’UE et les pays ACP et Les APE en bref.

Surveillance du marché

La Commission européenne surveille étroitement l’évolution de la situation sur le marché de la banane. Elle évalue l’impact des décisions sur les prix et les flux commerciaux et analyse régulièrement le marché. Une surveillance efficace contribue à prévenir les perturbations du marché.

Vous trouverez des informations à jour sur le marché européen de la banane sur cette base de données. Elle est actualisée tous les jours pour les pays couverts par le mécanisme de stabilisation, et toutes les semaines pour les autres pays. La Commission publie également un rapport sur le marché de la banane qui est mis à jour trois fois par an.

En savoir plus

Statistiques

L’UE et l’OMC

Le processus d’élaboration des politiques commerciales de l’UE

Les relations de l’UE avec les pays en développement

Politique de développement de l’UE