Quel est le rôle de la Commission européenne?

L’exclusion sociale et la pauvreté chez les jeunes se sont aggravées du fait de la crise économique. La stratégie européenne en faveur de la jeunesse vise, en particulier, à:

  • exploiter pleinement les possibilités offertes par l'animation socio-éducative et les centres de jeunesse pour favoriser l'inclusion;
  • encourager une approche transversalepour réduire l'exclusion dans des domaines tels que l'éducation, l'emploi et l'inclusion sociale;
  • favoriser la sensibilisation interculturelle et lutter contre les préjugés;
  • soutenir les initiatives visant à informer et éduquer les jeunes sur leurs droits.
  • résoudre les problèmes des sans-abri, du logement et de la pauvreté;
  • faciliter l'accès à des services de qualité en matière de transports, d'insertion numérique, de santé et de services sociaux, par exemple;
  • favoriser des mécanismes d'aide spécifiques pour les jeunes familles.

Comment procède-t-elle?

La Commission soutient ces objectifs dans le cadre:

  • de la Plateforme européenne contre la pauvreté et l’exclusion sociale (lancée en 2010), qui propose des mesures pour réduire d'au moins 20 millions le nombre de personnes vivant dans la pauvreté ou socialement marginalisées pour d’autres raisons dans l'UE d'ici 2020;
  • du Centre européen de connaissances sur la politique de la jeunesse (géré conjointement avec le Conseil de l'Europe), qui fournit des informations fiables sur les conditions de vie des jeunes;
  • du programme Erasmus+ et des activités qu'il soutient dans le domaine de la jeunesse. La stratégie d’inclusion et de diversité English (en) présente l'aide et les possibilités offertes par le programme Erasmus+ dans le domaine de la jeunesse en ce qui concerne l'inclusion des jeunes les moins favorisés. Elle définit également les objectifs à atteindre et les catégories visées.