Feuille de route pour un espace européen unique des transports

Réduire les barrières à la libre circulation

Train et bateau à travers une pile de paperasseIl reste beaucoup à faire pour lever les nombreuses barrières, techniques et administratives, qui font obstacle aux usagers des transports, aux entreprises et aux citoyens. La circulation au sein de l’UE s’est simplifiée, en partie grâce au marché unique, mais elle n’est pas encore suffisamment libre. Ces barrières nous coûtent du temps, de l’argent et de l’énergie et il est impératif d’agir pour faciliter le transport, qu’il soit de biens ou de personnes.

  • Chaque pays de l’UE possède ses propres certifications en matière de sécurité pour le matériel roulant ferroviaire, ce qui constitue une importante barrière à l’expansion des services de transport de fret et de passagers international. Chaque recertification nationale peut coûter entre 1 et 4 millions d’euros et prendre jusqu’à deux années.

    Source: European Railway Agency

  • Le train à grande vitesse Thalys circulant en France, Belgique, Allemagne et aux Pays-Bas doit s’adapter à sept systèmes de signalisation différents. Actuellement, l’UE utilise sept écartements de rails et sept types de courant électrique (avec différents voltages et fréquences, courant alternatif et courant continu, etc.)

    Source: ERTMS

    Écartement des rails et courants: Energy and Transport in Europe – Statistical Pocketbook 2010 English (en)

  • Aujourd’hui, les transporteurs routiers internationaux qui souhaitent circuler sur toutes les routes à péage européennes sans devoir s’arrêter à chaque péage , doivent être munis de l’Eurovignette, 5 vignettes nationales différentes et 8 badges et abonnements aux péages.

    Source: Commission européenne English (en)

  • En 2008, près de 9 millions de vols ont traversé le ciel européen, ce qui représente une moyenne de 25 000 vols par jour. Dans l’UE, 27 systèmes de gestion du trafic aérien ajoutent environ 49 km à chaque trajet.

    Source: Communication de la Commission sur SES II, COM (2008) 389 final .

  • La suppression des barrières au sein de l’UE et l'ouverture des marchés à la concurrence a eu un profond impact. La libéralisation du transport aérien a accru le nombre de passagers et de routes desservies . L’UE compte à présent 20 compagnies à bas coût, pour 40,2 % du marché intérieur européen, alors qu’il n’y en avait aucune en 1990. Les transporteurs aériens de ligne sont passés de 135 à 152 et le nombre de routes à l’intérieur de l’UE a augmenté de 140 %, passant de 1 680 à 4 000.

    SourceBase de données de l’OAG

  • Un navire immatriculé dans l’UE voyageant d’Anvers à Rotterdam peut avoir besoin d’effectuer autant de démarches administratives qu’un autre rejoignant le Panama depuis Rotterdam.

    Source: Espace maritime européen sans barrières pdf - 454 KB [454 KB] Deutsch (de) English (en)

  • Les règlementations de l’UE vont ramener le nombre de signaux de queue et de plaques des trains de fret de 18 à 2, simplifiant ainsi le passage des frontières pour les trains.

    Source: projet de Décision de la Commission concernant la spécification technique d’interopérabilité relative au sous-système « Exploitation et gestion du trafic » du système ferroviaire transeuropéen conventionnel

  • Le Réseau transeuropéen de transport (RTE-T) English (en) , représente 25 800 km de couloirs européens essentiels , possède neuf connexions nord-sud reliant le continent mais seulement quatre entre l’est et l’ouest.

    Source: TENtec Information System English (en)

  • Des politiques d’accessibilité au niveau urbain ont été introduites dans de nombreuses villes de l’UE. Toutefois, les différentes autorités utilisent leurs propres critères et moyens de contrôle: sur 58 projets d’accessibilité, 42,6 % facturent un tarif journalier, 25,9 % facturent par voyage, alors que les autres ne comptent rien du tout.

    Source: ISIS, 2011, Study on Urban Access Restrictions English.

Page d’accueil
Dernière mise à jour : 09/08/2011 | Haut de la page