Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable 
  • Diminuer la taille du texte 
  • Augmenter la taille du texte 

Conducteurs âgés

À mesure que vieillit la population, le pourcentage de conducteurs âgés augmente. Bien qu'il n'existe aucune réglementation particulière de la circulation pour les personnes âgées, leurs aptitudes physiques réduites impliquent qu'ils doivent redoubler de prudence lorsqu'ils conduisent.

Vulnérabilité physique

Elderly driversSur la route, les personnes âgées sont plus dangereuses pour elles-mêmes que pour les autres. Le taux de mortalité des conducteurs de plus de 75 ans est en effet plus de cinq fois supérieur à celui de la moyenne des conducteurs, et leur taux d'accidents corporels deux fois plus élevé.

Cette vulnérabilité accrue peut s'expliquer par la diminution des aptitudes physiques des conducteurs plus âgés (perte visuelle et auditive, temps de réaction plus lent) et un usage moins régulier de la route.

Expérience liée à l'âge

Les personnes âgées compensent ces désavantages physiques par une plus longue expérience de la conduite. Il leur est conseillé de conduire de jour et en dehors des heures de pointe pour réduire le risque d'accident.

Mesures de sécurité

La gravité des blessures peut être réduite grâce aux dispositifs de sécurité des véhicules, comme les airbags. Les stages de formation et les systèmes d'aide à la conduite, qui avertissent notamment le conducteur lorsqu'il se trouve trop prêt d'un autre véhicule ou l'aident à juger correctement les distances ainsi qu'à se garer et conduire en toute sécurité sur les routes à plusieurs voies, peuvent également constituer des outils précieux pour les conducteurs âgés.

Dans ce contexte, le projet ADVISORS a analysé l'impact potentiel des systèmes avancés d'aide à la conduite sur les comportements et la sécurité routière. Il a également élaboré des méthodes destinées à évaluer les systèmes existants et à définir d'autres priorités en matière de recherche et de développement.