Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable 
  • Diminuer la taille du texte 
  • Augmenter la taille du texte 

Cyclistes

Le vélo est plus sain, moins bruyant et moins polluant que la voiture, sans oublier qu'il réduit également les problèmes d'embouteillage. Des mesures de sécurité simples, comme le port du casque et l'utilisation des pistes cyclables, peuvent réduire le risque de blessure par accident.

Règles générales

CyclistLa convention de Vienne de 1968 est un accord international qui définit les règles élémentaires de sécurité pour les cyclistes. Dans plusieurs pays, certaines réglementations supplémentaires ont été adoptées concernant la visibilité des cyclistes, les sièges porte-bébé pour vélo, l'âge minimum de circulation à vélo sur la voie publique ou le port obligatoire du casque.

Conception des véhicules

Améliorer la façon dont les voitures et les véhicules lourds sont conçus peut réduire le risque de blessure en cas de collision avec un cycliste ou un piéton. L'UE estime que des pare-chocs avant plus souples sur les voitures et des rétroviseurs anti-angle mort sur les camions pourraient sauver jusqu'à 2 000 vies chaque année parmi les piétons et les cyclistes.

Le projet APROSYSpdf a permis de mettre au point de nouvelles méthodes pour tester l'avant des véhicules et évaluer leur impact sur les piétons et les cyclistes. De nouveaux matériaux laminés pouvant se fracturer sans se déformer ni se briser en plusieurs morceaux sont également à l'étude. Ceux-ci s'avéreraient particulièrement utiles pour les casques de vélo. Le projet WATCH-OVER s'intéresse quant à lui aux nouvelles technologies de communication et de détection vidéo. Celles-ci pourraient aider les conducteurs à mieux repérer les cyclistes et les piétons lorsque la circulation est dense.

Gestion de la circulation

La séparation des vélos des véhicules motorisés grâce à des pistes cyclables ininterrompues permet également de réduire les collisions entre les voitures et les vélos. Les limitations de vitesse appliquées à toute une zone, par exemple 30 km/h, permettent enfin de réduire non seulement les risques d'accidents, mais également leur gravité.