Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable 
  • Diminuer la taille du texte 
  • Augmenter la taille du texte 

À propos de nous

Chaque citoyen européen a le droit de vivre et travailler en toute sécurité. Lorsque vous marchez, que vous faites du vélo ou de la moto, ou que vous conduisez une voiture ou un camion, vous devriez pouvoir le faire sans prendre le risque d'être blessé ou tué. De même, votre usage de la route ne devrait pas constituer un risque pour les autres usagers.

Ce site web offre un aperçu du travail de la Commission européenne en matière de sécurité routière, accompagné de liens vers des informations complémentaires pour ceux ou celles qui souhaiteraient en savoir plus. Les activités de la Commission portent sur les problèmes liés au comportement, aux véhicules et à l'infrastructure, c'est-à-dire les trois composantes du système de la circulation routière.

En Europe, la méthode convenue pour améliorer la sécurité routière repose sur le principe de la "responsabilité partagée". À cet égard, la Charte européenne de la sécurité routière est fondamentale, dans la mesure où elle invite tous les acteurs de la société, qu'il s'agisse d'écoles locales, d'associations rurales ou d'importantes sociétés multinationales, à apporter leur propre contribution mesurable à l'amélioration de la sécurité routière.

Entrée en vigueur de la législation européenne sur les rétroviseurs anti-angle mort au 1er avril 2009

Les nouveaux poids lourds sont équipés de rétroviseurs anti-angle mort depuis 2006/2007 (les nouveaux modèles et les nouveaux véhicules, respectivement), tandis que les poids lourds existants ont dû en être équipés a posteriori avant le 31 mars 2009.

Cette mesure vise à protéger les usagers de la route particulièrement vulnérables comme les cyclistes et les motocyclistes. Chaque année, environ 400 usagers de la route perdent la vie dans des accidents parce que des chauffeurs de camion prenant un virage à droite ne les ont pas vus.