Mogħdija tan-navigazzjoni

Għodod addizzjonali



    Profil tar-reġistrant

MUNCI

Numru ta’ identifikazzjoni fir-Reġistru: 30644273920-29
Data Reġistrazzjoni: 26/07/2010 17:07:23

L-informazzjoni dwar din l-entità kienet mibdula l-aħħar fi: 27/04/2015 19:54:38
Id-data tal-aħħar aġġornament annwali kienet: 27/04/2015 19:54:38
L-aġġornament li jmiss mistenni mhux aktar tard minn : 27/04/2016

    Reġistrant: Organizzazzjoni jew individwu li jaħdem għal rasu

MUNCI

Association française Loi 1901

    Taqsima ta’ reġistrazzjoni

II - Lobbyists u assoċjazzjonijiet kummerċjali/ta' negozju/professjonali interni

Trejdjunjins u assoċjazzjonijiet professjonali

    Dettalji personali

Paul Bert, 8
Agora
Issy les Moulineaux 92130
FRANZA

(+33) 0177624257

    Persuna b'responsabbiltà legali

Sinjur  Régis Granarolo

Président

    Persuna li tiegħu ħsieb ir-relazzjonjiet mal-UE

Sinjur  Regis Granarolo

Président

    Għanijiet u missjonijiet

Fondée en 2003, le MUNCI est l’association professionnelle qui fédère en France les membres salariés (sociétés de Conseil, Logiciel & Services informatiques (SSII/ESN) / DI-DSI des entreprises utilisatrices / autres sociétés de l’économique numérique…), indépendants et demandeurs d’emploi des professions informatique, web et télécoms ("métiers IT"), plus généralement des métiers du numérique.
Association de type loi 1901, le MUNCI est la 2eme organisation du numérique en France par le nombre d’adhérents et la 1ere sur le plan strictement professionnel.
Totalement indépendante, fédérant des publics variés aux sensibilités différentes, l’association est libre de tout parti-pris idéologique ou politique. Elle aborde les sujets sociaux, professionnels, économiques et règlementaires avec les valeurs du pragmatisme, du progressisme et de la démocratie sociale, dans le seul intérêt général de nos professions.
Le MUNCI poursuit principalement les trois objectifs suivants :
1. Apporter une information objective et critique sur l’emploi dans le numérique : ceci est absolument nécessaire dans un secteur gangrené par l’omniprésence de la communication institutionnelle (SSII/ESN, grands lobbies patronaux, écoles privées, cabinets d’analystes, gouvernement…) notamment sur les questions sociales (emploi, formation…).
La désinformation et la pensée unique prévalent quand un journalisme productiviste essentiellement à l’écoute de nos dirigeants se substitue à un journalisme professionnel d’investigation, soucieux de vérifier ou confronter les sources et respectueux de la démocratie sociale…
2. Défendre les intérêts collectifs de nos professions en se mobilisant pour l’emploi et le dialogue social dans le numérique (chômage, conditions de travail, salaires, professionnalisme, GRH, RSE, droit du travail, sous-traitance/externalisation, représentation des salariés/chômeurs/indépendants…) : publication d’études et de dossiers (ex. observatoires de la profession), prises de position et communiqués de presse, lobbying (courriers, rencontres, auditions…), participations à des travaux nationaux ou européens…
Le MUNCI intervient sur de nombreux dossiers là où les syndicats historiques sont hélas bien souvent aux abonnés absents (le "minimum syndical" consistant à assurer le paritarisme dans les Branches moyennant de confortables subventions…).
Face à la crise de représentativité des "corps intermédiaires", le MUNCI s’efforce de représenter au mieux la communauté informaticienne aux moyens d’une écoute et d’un dialogue actifs avec les membres de nos professions.
L’économie numérique est, de plus, un secteur où la démocratie sociale est régulièrement malmenée dans les entreprises (très faible taux de syndicalisation…) mais aussi par les pouvoirs publics et institutions (privation fréquente de la représentation des salariés, des petites entreprises, de la société civile… ie. de la "France numérique d’en bas"), ce à quoi il faut rajouter le traditionnel "parisiano-jacobinisme"…
3. Offrir à nos adhérents des outils d’échanges et d’information sur nos métiers, le monde du travail et nos entreprises (benchmarkings, applicatifs et dossiers réservés : ex. marché du travail informatique, évaluation des sociétés IT, salaires des informaticiens…, forums privés d’assistance juridique et professionnelle, annuaire interne), ainsi que l’accès à des avantages préférentiels (réseau de partenaires).

  • Ewropew
  • Dinji
  • Nazzjonali
  • reġjonali/lokali

    Attivitajiet speċifiċi koperti mir-Reġistru

Directive EU sur les services
Marché unique du numérique

//

Ensemble des sujets socioprofessionnels, socioéconomiques et réglementaires qui concernent (directement ou indirectement) le secteur de l'économie numérique et ses professions.
Exemples :
. Modèles économiques et impacts socioprofessionnels (notamment : services informatiques)
. Droit du travail, sous-traitance et prestation de services
. Emploi et Marché du travail IT (chômage, besoins en main d'oeuvre, seniors...etc)
. Métiers et compétences IT
. GRH et RSE
. Professionnels autonomes
. Délocalisations de services (offshore), libéralisation des services, immigration professionnelle
. Mobilité professionnelle/géographique


 

Le

Le

Le

Le

Le

    Numru ta' persuni involuti fl-attivitajiet deskritti fil-kaxxa t'hawn fuq

50%: 3  

3

1.5

    Persuni akkreditati għall-aċċess fil-bini tal-Parlament Ewropew

L-ebda persuna akkreditata

    Oqsma ta’ interess

  • Edukazzjoni
  • Impjiegi u affarijiet soċjali
  • Intrapriżi
  • Kompetizzjoni
  • Kummerċ
  • Soċjetà ta’ l-Informazzjoni
  • Suq Intern

    Sħubija u affiljazzjoni

    Dejta finanzjarja

01/2014  -  12/2014

< 9,999 €

Ebda finanzjament riċevut mill-istituzzjonijiet tal-UE fl-aħħar sena finanzjarja magħluqa.

    Kodiċi ta’ kondotta

B'din ir-reġistrazzjoni, l-organizzazzjoni ffirmat il-Kodiċi ta' Kondotta tar-Reġistru għat-Trasparenza.