Chemin de navigation

Autres outils

La douane voit ce que vous ne voyez pas... et vous protège

 

Environ 127 000 de fonctionnaires travaillent pour les douanes dans l'UE 24 heures sur 24 et 365 jours par an en réalisant des tâches très variées.

 

La douane est en charge de…
(chiffres pour l'année 2012, 27 États membres ; source: DG Fiscalité et Union douanière)

La lutte contre les biens de contrefaçon et de la piraterie dans l'intérêt de la santé et la sécurité, ainsi que les emplois de ceux qui travaillent pour les fabricants légitimes

  • Plus de 90 000 affaires de détention enregistrées par les douanes
    (affaire = interception par les douanes de produits soupçonnés de violer les droits de propriété intellectuelle).
  • Près de 40 millions d'articles détenus avec une valeur estimée à près d'un milliard d'euros.

Veiller à ce que les voyageurs transportant de grandes quantités d'argent (ou équivalent) ne blanchissent pas de l'argent ou n'échappent pas à l'impôt:

  • Plus de 573 000 déclarations d'espèces soumis à la douane (juin 2007 - Décembre 2012) pour une valeur de 307 milliards d'euros.
  • 8 400 manquements à l'obligation déclarative suite aux contrôles douaniers, pour une valeur de 225 milliards d'euros.

La protection des espèces en voie de disparition, par exemple le contrôle du commerce illicite de l'ivoire, des animaux protégés, des oiseaux et des plantes

  • 4 332 infractions à la législation de l'UE relevées.
  • 2,7 millions d'objets et 26 000 kg de spécimens confisqués.

La protection du patrimoine culturel européen en contrôlant les objets d'art en contrebande :

  • 463 infringements of illegal exports of cultural goods.

La mise en application des règles qui protègent l'environnement et notre santé et sécurité (par exemple l'arrêt de l'importation illégale de bois protégé, le refus de l'entrée de produits alimentaires contaminés ou d'appareils électriques potentiellement dangereux) ;

La collaboration avec la police et les services d'immigration pour combattre la traite des êtres humains, la drogue, la pédo-pornographie et les armes à feu - tous les facteurs de la criminalité organisée et le terrorisme ;

Assurer que les exportations de technologies sensibles (qui pourraient être utilisés pour fabriquer des armes nucléaires ou chimiques) soient légitimes ;