Chemin de navigation

Autres outils

Partenariat avec l'industrie

La coopération avec les entreprises constitue un aspect essentiel du contrôle international des précurseurs de drogues. L'article 12pdf de la Convention des Nations unies contre le trafic illicite de drogues et de substances psychotropes adoptée en 1988 met en évidence le rôle déterminant des entreprises dans la lutte contre le détournement des précurseurs chimiques du marché légal.

La Commission encourage résolument l'instauration de partenariats forts avec les entreprises. Celles-ci, c’est-à-dire les fabricants, les producteurs, les négociants, les distributeurs, les transporteurs et autres, constituent la première ligne de défense contre le détournement des précurseurs de drogues. Elles connaissent leur clientèle et sont donc les mieux placées pour déceler d'éventuelles transactions et commandes inhabituelles et suspectes. Elles possèdent par ailleurs les connaissances et les compétences nécessaires pour élaborer des systèmes de contrôle efficaces, qui permettent d'obtenir le maximum de résultats sans porter atteinte au commerce légal.

La législation de l'UE sur les précurseurs de drogues tient dûment compte de ce principe de coopération, dont elle reconnaît le caractère essentiel. Toutefois, outre les mesures législatives, la coopération volontaire avec les entreprises doit être privilégiée autant que possible. Elle constitue en effet un moyen extrêmement efficace, car elle permet, grâce à sa souplesse, de réagir rapidement à l'évolution des pratiques et des formes de détournement de précurseurs de drogues.