Les services douaniers de toute l’Union européenne entendent devenir des administrations ultramodernes, à même de servir au mieux tous les citoyens européens. Deux initiatives vont être développées dans ce sens au cours des dix prochaines années.

Le projet de douane électronique , qui vise à mettre en place des systèmes informatiques sûrs et compatibles pour les échanges de données, devrait aboutir à la création d'un environnement douanier entièrement informatisé d'ici 2012. Les citoyens européens bénéficieront de mouvements de marchandises plus sûrs, d'une meilleure protection et de formalités administratives simplifiées. La modernisation du code des douanes communautaire est le volet juridique du projet de douane électronique. Cette modernisation ouvrira la voie à l’échange électronique d’informations entre les autorités douanières nationales et les autres administrations, qui permettra d'intensifier la lutte contre les produits dangereux et de renforcer la protection des consommateurs.

Pour remplir leurs tâches, les services douaniers de l’Union européenne ont recours aux technologies de l'information et de la communication et aux équipements les plus modernes. Les agents des douanes peuvent sélectionner les chargements présentant un risque grâce à des systèmes automatisés qui analysent les informations relatives aux marchandises. Ils peuvent ensuite scanner les conteneurs avec un équipement de pointe qui leur permet d'en vérifier le contenu.

Un réseau européen de laboratoires douaniers élabore actuellement une politique de qualité commune qui permettra une interprétation uniforme des nouvelles normes techniques dans toute l'UE. La coopération entre laboratoires porte, par exemple, sur l'utilisation en commun d'équipements spécialisés. Ils partagent aussi leurs connaissances scientifiques et les résultats de tests, pour éviter de devoir refaire dans un pays de l'UE des tests déjà effectués dans un autre. Le rôle des laboratoires douaniers évolue constamment pour englober de nouveaux domaines tels que la santé, la protection de l'environnement et la lutte contre la contrefaçon.