Chemin de navigation

Allocations de chômage

Une Estonienne parvient à toucher ses allocations de chômage

Une ressortissante estonienne travaille pendant deux ans à Chypre, tout en retournant régulièrement dans son pays, où elle continue à résider.

À la fin de son contrat, elle décide de faire une demande d'allocations de chômage en Estonie.

Avant de quitter Chypre, elle demande aux autorités chypriotes l'attestation indiquant les périodes durant lesquelles elle a payé des cotisations sociales dans le pays, pour le calcul de ses allocations de chômage.

Quatre mois après sa demande, la jeune femme n'a toujours pas de réponse des autorités chypriotes et n'a encore rien touché.

Grâce à l'intervention de SOLVIT, les autorités chypriotes envoient le document aux autorités estoniennes, qui sont alors en mesure de calculer et de verser les allocations.

Résolu en 6 semaines.

En savoir plus sur: les droits des demandeurs d'emploi


Une Polonaise reçoit la totalité de ses allocations de chômage

Une ressortissante polonaise s'inscrit au chômage après avoir travaillé 7 ans au Royaume-Uni.

Elle décide peu après de s'installer à Chypre avec son mari, de nationalité chypriote, et son bébé.

À son arrivée à Chypre, elle s’inscrit auprès des services du ministère du travail et de la sécurité sociale, et commence à travailler.

Elle ne reçoit que l'équivalent de 3 semaines de chômage de la part du Royaume-Uni, alors qu'elle a droit à davantage.

Grâce à l'intervention de SOLVIT, son droit à davantage d'allocations est reconnu et les sommes dues lui sont versées.

Résolu en 2 semaines.

En savoir plus sur: les droits des demandeurs d'emploi