Chemin de navigation

Visa et droits de séjour

Un consultant bulgare est autorisé à travailler au Luxembourg

Un cabinet de consultants situé au Luxembourg offre un emploi à un citoyen bulgare titulaire d’un diplôme français, et fait les démarches nécessaires pour qu'il obtienne un permis de travail.

Cependant, la durée de la procédure dépasse largement le délai annoncé (deux à trois mois) et compromet les chances de ce citoyen d’obtenir le poste.

Grâce à l’intervention de SOLVIT, le permis de travail est délivré et le ressortissant bulgare peut commencer à travailler au Luxembourg.

Résolu en 8 semaines.

En savoir plus sur: les permis de travail


L'épouse brésilienne d'un citoyen belge est autorisée à voyager en Europe

L'épouse brésilienne d’un ressortissant belge vivant au Royaume-Uni ne peut pas se rendre en France pour des raisons médicales urgentes parce que les autorités britanniques n’ont pas renouvelé son permis de séjour dans le délai de six mois prescrit par la législation de l’UE.

Grâce à l’intervention de SOLVIT, les documents sont rapidement délivrés.

Résolu en 4 semaines.

En savoir plus sur: les droits de séjour des proches de citoyens européens non ressortissants de l'UE


Un élève pilote français peut s’inscrire comme résident en Belgique

Un ressortissant français, élève dans une école de pilotage belge, ne parvient pas à s'inscrire comme étudiant auprès des autorités belges, car son école est un établissement privé non reconnu par les autorités régionales. Or, les diplômes délivrés par cette école sont reconnus par le ministère belge des transports.

SOLVIT parvient à convaincre les autorités belges qu'en vertu de la législation de l’UE, le ressortissant français doit être autorisé à s'inscrire comme étudiant en Belgique.

Résolu en 8 semaines.

En savoir plus sur: les droits de séjour des étudiants


Un artiste autrichien est autorisé à s'inscrire comme résident au Luxembourg

Un artiste autrichien souhaite s'inscrire comme résident au Luxembourg. Bien qu'il ait transmis tous les documents requis aux autorités locales, celles-ci refusent de l’inscrire tant qu'il ne leur fournit pas de déclaration de soutien de la part d’une personne résidant au Luxembourg.

SOLVIT fait remarquer que cette exigence supplémentaire n'est pas conforme à la législation de l’UE.

Les autorités locales revoient leur position et délivrent l’attestation d’enregistrement.

Résolu en une semaine.

En savoir plus sur: les droits et formalités de séjour