Chemin de navigation

Actualité

Les formules de travail flexibles, solution avantageuse pour les employeurs autant que pour les travailleurs

26/10/2010 Employé portant des dossiers et en regardant l'horloge sur le mur

Une étude de la Commission européenne constate que la flexibilité du temps de travail est un avantage, aussi bien pour les employeurs que pour les travailleurs.

Le rapport du groupe d'experts paraît au moment où les ministres de l'égalité entre les femmes et les hommes se retrouvent à Bruxelles pour une réunion informelle afin de débattre de la nouvelle stratégie pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2010‑2015.

Le rapport d'experts, dont le titre anglais est «Flexible working time arrangements and gender equality» (formules de travail flexibles et égalité femme‑homme), dresse un panorama des pratiques actuelles dans les 27 États membres de l'Union européenne et dans les pays de l'AELE/l'EEE (Islande, Norvège, Liechtenstein et Suisse).

Il met l'accent sur la flexibilité interne (à l'intérieur des entreprises et des organisations), qu'il s'agisse de la durée du temps de travail (comme le temps partiel) ou de l'organisation du temps de travail (par exemple, horaire flexible ou horaire décalé et flexibilité au niveau des heures de début et de fin de la journée de travail).

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes:

  • Il subsiste de gros écarts entre les États membres en matière de flexibilité du temps de travail;
  • L'accroissement de la flexibilité du temps de travail n'est pas toujours un avantage pour l'égalité entre les femmes et les hommes;
  • Les récentes évolutions politiques démontrent que la flexibilité en matière de temps de travail est une priorité dans plusieurs pays, en dépit de quelques variantes quant aux objectifs poursuivis.

Photo: © Orla, under license of Shutterstock.com