Chemin de navigation

Actualité rss

Nouvelle stratégie pour l'égalité entre les femmes et les hommes

21/09/2010
Symboles des genres masculin et feminin sur un tableau noir © marekuliasz, under license of Shutterstock.com

La Commission a adopté une stratégie quinquennale pour promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes en Europe. Cette stratégie a notamment pour objet d'améliorer l'utilisation du potentiel des femmes et de contribuer ainsi à la réalisation des objectifs socioéconomiques généraux de l'Union européenne.

Elle traduit les principes énoncés dans la Charte des femmes de la Commission européenne en mesures spécifiques visant aussi bien à accroître la représentation des femmes dans les conseils d'administration des entreprises qu'à lutter contre les violences à caractère sexiste. À cet égard, une nouvelle enquête Eurobaromètre indique que 87 % des Européens soutiennent l'action de l'Union contre la violence familiale. Un Européen sur quatre compte une victime de ce phénomène parmi ses connaissances.

La stratégie adoptée aujourd'hui par la Commission européenne présente une série d'actions axées sur cinq priorités: l'économie et le marché de l'emploi; l’égalité de rémunération; l'égalité dans les postes à responsabilité; la lutte contre la violence à caractère sexiste; et la promotion de l’égalité en dehors de l’UE. Les mesures envisagées consistent notamment à:

  • attirer davantage de femmes sur le marché du travail et contribuer à la réalisation de l'objectif de taux d'emploi fixé dans la stratégie Europe 2020, c'est-à-dire 75 % globalement pour les femmes et les hommes;
  • proposer des initiatives ciblées pour que davantage de femmes occupent des postes de décision économique;
  • promouvoir l'entrepreneuriat et le travail indépendant féminins;
  • organiser chaque année une Journée européenne de l'égalité salariale pour sensibiliser l'opinion au fait que les femmes continuent à gagner en moyenne près de 18 % de moins que les hommes dans l'Union;
  • collaborer avec l'ensemble des États membres pour lutter contre la violence à l'égard des femmes, et notamment pour éradiquer les mutilations génitales féminines en Europe et ailleurs.

La Commission engagera également un dialogue annuel de haut niveau sur l'égalité entre les femmes et les hommes, auquel participeront le Parlement européen, les présidences du Conseil, les partenaires sociaux européens et la société civile, en vue de mesurer les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la stratégie.