Chemin de navigation

Actualité rss

Les femmes et les hommes dans la prise de decision: faits marquants (Premier trimestre 2010)

22/03/2010 Les femmes et les hommes dans la prise de decision: faits marquants (Premier trimestre 2010)

La mise à jour trimestrielle du domaine politique de la base de données de la Commission européenne sur les femmes et les hommes dans la prise de décision vient juste d’être terminée.

Les données ont été collectées entre le 23 février et le 12 mars 2010. Elles couvrent les résultats des élections nationales et régionales organisées depuis l’automne 2009, ainsi que les changements récents au sein des gouvernements.

Les faits manquants en termes d’équilibre entre hommes et femmes sont les suivants :

  • Le nouveau collège de Commissaires, qui a été approuvé par le Parlement européen le 9 février 2010, comprend neuf femmes – soit un tiers des vingt-sept membres.
  • Le 10 février 2010, le Comité des régions (CdR) a élu pour la première fois une femme à sa présidence, Mme Mercedes Bresso. Le CdR est actuellement composé de 20% de femmes et de 80% d’hommes.
  • Un certain nombre de remaniements gouvernementaux se sont déroulés en Europe depuis l’automne 2009 et plusieurs ont eu une influence positive sur l’équilibre entre hommes et femmes au sein des gouvernements :
    • En Norvège, une réorganisation du gouvernement fin octobre 2009 a entraîné la création d’un conseil des ministres paritaire avec un nombre égal d’hommes et de femmes.
    • Aux Pays-Bas, un gouvernement intérimaire est en place depuis la chute du gouvernement de coalition à la mi-février. Le conseil des ministres intérimaire comprend 25% de femmes – soit légèrement plus qu’auparavant.
    • Au Danemark, le conseil des ministres compte une femme de plus suite au remaniement ministériel de la fin février 2010. Il y a à présent neuf femmes parmi les dix-neuf membres (47% contre 42% précédemment).
    • Les gouvernements de Belgique, de Chypre et d’Autriche comptent également chacun une femme de plus au sein de leurs conseils des ministres respectifs.
  • Par ailleurs, d’autres remaniements ont conduit à une diminution de la représentation des femmes :
    • En Allemagne, le conseil des ministres, composé de seize membres et nommé fin octobre 2009, comprend six femmes (38%), soit une de moins que précédemment.
    • En Roumanie, le conseil des ministres, nommé vers la fin décembre 2009 à la suite d’une période d’agitation politique, comprend juste une femme si bien que la prépondérance masculine est passée de 82% à 94%.
  • Au niveau régional, des élections ont eu lieu au Danemark et en Slovaquie.
    • Au Danemark, l’équilibre hommes-femmes au sein des assemblées régionales s’est amélioré dans trois des cinq régions et la région de Hovedstaden a atteint la parité (49% de femmes, 51% d’hommes). À l’échelon national, cependant, la proportion de femmes a juste augmenté d’un point de pourcentage pour atteindre 35%.
    • En Slovaquie, les résultats étaient mitigés à travers le pays et la proportion de femmes dans les assemblées régionales est restée inchangée à 15%. Les meilleurs résultats ont été enregistrés dans les régions de Bratislavski et Trenciansky où 24% de femmes ont été élues, mais dans les deux cas, le pourcentage de femmes est inférieur à celui de l’assemblée précédente (25% et 33% respectivement).