Chemin de navigation

Actualité rss

La Commission européenne renforce son engagement en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes

05/03/2010 La Commission européenne renforce son engagement en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes

Peu avant la célébration de la Journée internationale de la femme, la Commission européenne a renforcé et a approfondi son engagement en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes grâce à une Charte des femmes. Cette déclaration politique met en évidence cinq domaines d'action essentiels et engage la Commission à prendre en considération l'égalité entre les sexes dans toutes ses politiques pendant les cinq années à venir ainsi qu'à adopter des mesures spécifiques de promotion de l'égalité hommes- femmes.

« Par cette Charte, la Commission s'engage à faire de l'égalité entre les sexes une réalité au sein de l'UE. Les femmes et les hommes restent largement confrontés à des inégalités, ce qui a des répercussions considérables sur la cohésion économique et sociale, la croissance durable et la compétitivité ainsi que sur le vieillissement de la population européenne. Il importe par conséquent d'intégrer résolument les spécificités de genre dans la future stratégie Europe 2020 que la Commission mettra au point durant les cinq prochaines années. En ces temps de crise, nous devons particulièrement tenir compte de l'égalité entre les sexes dans toutes nos politiques, ce qui bénéficiera aux femmes aussi bien qu'aux hommes », a indiqué le Président José Manuel Barroso.

La Charte présente une série d'engagements fondés sur des principes reconnus en matière d'égalité entre les sexes. Elle vise à promouvoir

  • l'égalité sur le marché du travail et une indépendance économique égale pour les femmes et les hommes, par le biais de la stratégie Europe 2020;

  • le principe «à travail égal, salaire égal», en coopérant avec les États membres pour réduire sensiblement, d'ici cinq ans, l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes;

  • l'égalité dans le processus de prise de décision par des actions d'encouragement de l'UE;

  • la dignité, l'intégrité et l'élimination de la violence fondée sur le sexe au moyen d'un cadre d'action détaillé;

  • l'égalité entre les sexes au-delà de l'UE, en abordant cette question dans les relations extérieures et avec les organisations internationales.

La Charte répond notamment à la demande du Parlement européen d'intensifier la lutte contre la violence. «Je suis particulièrement fière d'être chargée de mettre en place un cadre d'action complet et efficace pour combattre la violence fondée sur le sexe. Cette violence constitue une violation des droits fondamentaux, affectant surtout la dignité humaine, le droit à la vie et le droit à l'intégrité de la personne. Je veillerai à ce que fassent partie de la stratégie des mesures fortes visant à éradiquer les pratiques de mutilation génitale des femmes », a déclaré Viviane Reding, Commissaire chargée de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté et Vice-Présidente de la Commission européenne.

Une nouvelle enquête Eurobaromètre sur l'égalité hommes-femmes, qui est aussi publiée aujourd'hui, montre que 62 % des Européens estiment que des inégalités entre les sexes subsistent dans de nombreux secteurs de la société. Cette enquête révèle aussi que les deux priorités d'action des Européens dans ce domaine sont la lutte contre la violence faite aux femmes et l'élimination de l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes (92 % et 82 %, respectivement, des répondants considèrent que ces deux problèmes doivent faire l'objet de mesures urgentes). 61 % d'entre eux pensent en outre que les décisions prises au niveau de l'UE jouent un rôle important dans la lutte contre l'inégalité entre les sexes.

La Charte sera suivie par une nouvelle stratégie pour l'égalité entre les sexes qu'adoptera la Commission à la mi-2010. Cette stratégie fournira un cadre coordonné à l'action transversale dans tous les domaines d'activité de l'UE.

Cette initiative intervient quinze ans après l'adoption du programme d'action de Pékin à l'issue de la Quatrième conférence des Nations unies sur les femmes. Elle fait suite à l'engagement pris par le Président Barroso, dans son discours au Parlement européen du 5 septembre 2009, d'élaborer une Charte des femmes.