Chemin de navigation

Actualité rss

L'UE aide d'anciens travailleurs de Dell en Irlande

19/09/2009 L'UE aide d'anciens travailleurs de Dell en Irlande

Le président José Manuel Barroso a annoncé le 19 septembre 2009 que la Commission européenne avait approuvé une demande d'intervention du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) introduite par l'Irlande.

La subvention de 14,8 millions d'euros demandée doit aider 2 400 travailleurs du secteur informatique licenciés à retrouver un emploi. La demande, une des premières à bénéficier des nouvelles mesures prises par l'Union européenne en réponse à la crise, va à présent être transmise au Parlement européen et au Conseil de l'UE pour accord.

La demande de l'Irlande concerne au total 2 840 personnes licenciées, dont 2 000 chez Dell Computers et 840 chez huit de ses fournisseurs et producteurs en aval. L'usine de Limerick était spécialisée dans la fabrication d'ordinateurs de bureau. Or, le volume des ventes de ces ordinateurs a chuté de 23 % au premier trimestre de 2009, les entreprises ayant reporté leurs projets d'investissement. Les licenciements résultent de cette diminution rapide de la demande et de la décision de Dell d'abandonner la production des «ordinateurs portatifs» (ordinateurs portables et ultraportables et netbooks) sur le site de Limerick et de la confier aux fournisseurs asiatiques de concepts d'origine, situés pour la plupart en Chine, où les coûts de production et de la main-d'œuvre sont moins élevés.

Dell représente 1,7 % du nombre total d'emplois dans la région du Mid-West, où le taux de chômage avant les licenciements chez Dell était déjà plus élevé que la moyenne nationale. Le coût total de l'ensemble des mesures d'aide est estimé à près de 23 millions d'euros, que l'Union européenne est invitée à financer à hauteur de 14,8 millions d'euros par l’intermédiaire du FEM. Destinées à 2 400 travailleurs licenciés, ces mesures revêtiront la forme de services d'orientation professionnelle ou d'aide à la création de leur propre entreprise, de formations et de mesures de recyclage, d'un programme de stages, ainsi que d'indemnités et de subventions de formation.