Chemin de navigation

Actualité rss

La Commission Juncker débloque 1 milliard d’euros pour les jeunes chômeurs

04/02/2015

Commissaire Marianne Thyssen: La Commission européenne propose 1 milliard euros pour promouvoir l’emploi des jeunes

Aujourd'hui, la Commission européenne propose de débloquer dès cette année un milliard d’euros au titre de l’initiative pour l’emploi des jeunes.

Cette proposition multipliera par près de 30 le préfinancement versé aux États membres en faveur de l’emploi des jeunes et permettra d'aider jusqu’à 650 000 jeunes à accéder à un travail plus rapidement.

La première priorité de cette Commission est

  • de renforcer la compétitivité de l’Europe,
  • de stimuler les investissements et
  • de créer des emplois.

La première priorité de cette Commission est de renforcer la compétitivité de l’Europe, de stimuler les investissements et de créer des emplois. Le plan d'investissement de 315 milliards d'euros peut permettre de créer des millions de nouveaux emplois, notamment pour les jeunes. Cependant, même lorsque de nouveaux emplois sont créés, il est souvent très difficile pour les jeunes de réussir leur entrée sur le marché du travail. C’est pourquoi l’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) met en particulier l'accent sur le retour à l'emploi ou à la formation des jeunes.

Tous les États membres se sont engagés à mettre en œuvre la «garantie pour la jeunesse», consistant à fournir aux jeunes de moins de 25 ans une offre de qualité portant sur un emploi, un apprentissage ou une formation dans les quatre mois suivant leur sortie de l’école ou la perte d’un emploi. L’annonce faite aujourd’hui contribuera à concrétiser cette garantie, conformément à l’engagement pris par la Commission dans son programme de travail pour 2015.

La proposition présentée aujourd’hui augmenterait le taux de préfinancement de l’initiative pour l’emploi des jeunes, qui passerait de 1-1,5 % à un maximum de 30 % de l'enveloppe qui lui est allouée pour 2015. Les 20 États membres participant à cette initiative pourraient, par conséquent, recevoir un tiers de la dotation de 3,2 milliards d’euros immédiatement après l’adoption de programmes opérationnels spécifiques. Ils devraient mettre ces fonds à disposition immédiate des bénéficiaires sous forme d’avances pour leurs projets; ce processus fera l’objet d’un suivi étroit.

La Commission estime que ce préfinancement anticipé pourrait accélérer le déblocage de l’aide immédiate et concerner de 350 000 à 650 000 jeunes cette année, à comparer aux 14 000 à 22 000 jeunes susceptibles d'être couverts au taux de préfinancement actuel.

Cette proposition législative va maintenant être examinée par le Parlement européen et le Conseil, qui devront l’adopter avant qu’elle ne puisse entrer en vigueur.