Chemin de navigation

Actualité rss

La Commission propose une aide de 6 millions d’euros financée sur le Fonds d’ajustement à la mondialisation à la suite de la fermeture d'une boulangerie industrielle en Grèce

25/06/2014
La Commission propose une aide de 6 millions d’euros financée sur le Fonds d’ajustement à la mondialisation à la suite de la fermeture d'une boulangerie industrielle en Grèce © Goodluz / Shutterstock

La Commission européenne a proposé de verser à la Grèce une aide de 6 millions d’euros financée sur le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) pour faciliter le retour à l'emploi de 508 anciens salariés de la boulangerie industrielle Nutriart et des fournisseurs et producteurs en aval de celle-ci, ainsi que de 505 jeunes sans emploi, éducation ou formation (NEET).

Il s’agit de la première demande d’aide du FEM présentée en vertu du nouveau règlement FEM, lequel permet de consentir une aide à de jeunes NEET, à concurrence du nombre de travailleurs licenciés et bénéficiant d’un soutien du Fonds. La proposition sera maintenant soumise à l’approbation du Parlement européen et du Conseil des ministres de l’Union européenne.

La Grèce a sollicité l’aide du FEM à la suite du licenciement de 484 salariés de Nutriart SA et d'AR. ZIGAS & Sia et de la cessation d’activité de 24 travailleurs indépendants dont l’activité était directement liée celle de Nutriart. Ces pertes d’emplois sont dues à la persistance de la crise financière et économique mondiale qui a durement frappé l’économie grecque.

Les mesures cofinancées par le FEM aideraient les travailleurs et les jeunes NEET à trouver un nouvel emploi en mettant à leur disposition des services spécifiques d’orientation et de formation professionnelles et de conseil destinés à promouvoir l’esprit d’entreprise, mais aussi des contributions à la création d’entreprise et diverses allocations.

Le coût total du train de mesures est estimé à 10 millions d’euros, dont 6 millions financés sur le FEM.