Chemin de navigation

Actualité rss

Examen par les pairs en Belgique: Évaluation de l’efficacité des systèmes de santé

03/06/2014
Examen par les pairs en Belgique: Évaluation de l’efficacité des systèmes de santé © ErickN, Fotolia

Le cadre HSPA permet aux décideurs de mesurer la performance d’ensemble des systèmes de santé et d’en communiquer régulièrement les résultats au grand public et aux parties prenantes concernées. À ce jour toutefois, quelques pays européens seulement l’ont développé. La Belgique, qui a conduit sa première évaluation HSPA en 2008, a accueilli un examen par les pairs, qui avait pour but d’analyser les méthodes et les outils nécessaires pour perfectionner cet instrument au niveau de l’UE.

Pays hôte : Belgique

Date : 19-20 mai 2014

Pays pairs : Allemagne - Autriche - Estonie - Luxembourg - Malta - Pays-Bas - Portugal - Royaume-Uni - Suède  

L’examen par les pairs a permis de dégager un certain nombre d’enseignements:

  1. La demande d’évaluation HSPA émane de diverses sources. L’État peut en être l’instigateur, mais aussi diverses parties prenantes. Dans certains pays, le consensus sur les objectifs de cette évaluation est plus facile à réaliser que dans d’autres.
  2. Une évaluation HSPA doit être descriptive, même si ses conclusions peuvent déboucher sur des recommandations pour améliorer le système de santé.
  3. La sélection des indicateurs utilisés dans une évaluation HSPA aura des incidences sur ses résultats. Si une certaine sélection est inévitable, des inquiétudes ont été exprimées à propos des logiques qui réduisent fortement le nombre d’indicateurs.
  4. Diverses comparaisons internationales ou régionales peuvent être faites pendant une évaluation HSPA. Celles-ci permettent de pointer les problèmes et les inefficiences dans la prestation nationale ou locale des soins de santé.
  5. Il existe certaines limites à l’accès aux données. Les questions de protection de la vie privée sont devenues un enjeu majeur dans certains pays et les données sur la santé sont particulièrement sensibles à cet égard.
  6. Le principe de responsabilité est essentiel à la réussite d’une évaluation HSPA.
  7. La diffusion des résultats d’une évaluation HSPA est un aspect important et une analyse peut être nécessaire pour définir les meilleures méthodes. Il est peu probable que des rapports d’évaluation complets suscitent l’intérêt d’un lectorat non spécialisé.
  8. Des actions européennes et internationales de promotion du HSPA sont souhaitables. Toutefois, certains États membres ont exprimé l’idée qu’un HSPA européen serait difficile à mettre en place compte tenu du fait que les systèmes de santé sont une compétence nationale, qu’ils sont structurés différemment dans chaque pays et qu’ils pourraient donc être difficiles à comparer.

Peer Review manager

Mme Renate Haupfleisch (ÖSB Consulting GmbH)