Chemin de navigation

Actualité rss

Examen par les pairs en Allemagne: Remédier aux pénuries de professionnels de soins de santé de longue durée grâce à des politiques d’immigration systématiques

23/10/2013 Examen par les pairs en Allemagne: Remédier aux pénuries de professionnels de soins de santé de longue durée grâce à des politiques d’immigration systématiques

De nombreux États membres de l’UE se trouvent confrontés au défi que pose la prestation de soins aux personnes âgées face à une pénurie de personnel dûment formé. L’examen par les pairs tenu à Berlin les 23 et 24 octobre a été pour les participants l’occasion de se pencher sur l’approche allemande en matière de recrutement et de formation de migrants en provenance de pays hors de l’Union.

Pays hôte : Allemagne

Date : 23-24 octobre 2013 

Pays pairs : Belgique - Croatie - Espagne - Grèce - Hongrie - Pologne - Roumanie - Slovaquie - Slovénie - Suède

Parties prenantes: Fédération européenne des hôpitaux et des soins de santé (HOPE), Banque mondiale, Fonds Marshall allemand (États-Unis)

Partout en Europe, le vieillissement des populations a donné lieu à un accroissement de la demande de professionnels de santé. Si la mobilité au sein de l’UE est l’un des moyens  de répondre à cette demande accrue, elle risque de priver d’autres États membres de personnels dont ils ont eux-mêmes grand besoin. Aussi l’Allemagne a-t-elle opté pour le recrutement et la formation de migrants en provenance de pays tiers dans le respect du Code de pratique mondial de l’OMS pour le recrutement international des personnels de santé.  

Enseignements

  • Il faut améliorer l’offre nationale de soins de longue durée (SLD), étudier les besoins des personnes âgées en termes de soins et élever le statut de l’ensemble des professions liées aux SLD (personnel infirmier et autre).
  • Lors du recrutement de migrants, une étroite coopération s’impose pour préciser les attentes et assurer la formation et l’information requises en rapport avec le profil professionnel des emplois auxquels ils se portent candidats. De meilleures relations peuvent se nouer en fixant dès le départ le financement nécessaire au recrutement international de personnels de santé, et en trouvant un accord préalable sur la répartition des frais entre les différentes parties.
  • Une reconnaissance internationale des qualifications professionnelles et une formation des travailleurs du secteur des SLD restent nécessaires.
  • L’équilibre hommes-femmes au niveau des politiques ainsi que des garanties contre les abus à l’égard des travailleurs migrants du secteur des SLD sont d’autres axes prioritaires à développer. Il convient aussi que les migrants soient informés des spécificités du contexte culturel susceptibles d’avoir une incidence sur leur travail et leur intégration.  
  • La prestation de soins de longue durée adéquats et durables est importante dans le cadre de la stratégie Europe 2020 et du «paquet investissements sociaux» de la Commission européenne.

Peer Review Manager

Mme Ulrike Hiebl (ÖSB Consulting GmbH)