Chemin de navigation

Actualité rss

La Commission propose une aide du Fonds d’ajustement à la mondialisation de 11,9 millions d’euros pour les anciens travailleurs de PSA Peugeot Citroën

21/08/2012 Voitures dans une autoroute

La Commission européenne a proposé aujourd’hui d’accorder à la France une enveloppe de 11,9 millions d’euros provenant du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM).

Ce montant doit servir à aider les 2 089 travailleurs licenciés à la fin de 2009 et en 2010 par PSA Peugeot Citroën à retrouver un emploi. La proposition est maintenant transmise pour approbation au Parlement européen et au Conseil de ministres de l’Union européenne.

La demande d’intervention du FEM est sans rapport avec l’évolution récente de l’usine d’Aulnay; elle a été présentée par la France pour faire face à une vague antérieure de licenciements survenus dans le groupe PSA à la suite de la crise financière et économique.

La France a introduit une demande de mobilisation du FEM portant sur 2 089 licenciements prononcés en France par PSA Peugeot Citroën à la suite de la baisse brutale de la demande de voitures neuves dans l’Union européenne.

L’ensemble de mesures personnalisées cofinancées par le FEM vise à aider les travailleurs en mettant à leur disposition des services de conseil, différents types de formation, dont la formation à la création d’entreprise, les indemnités prévues au titre du congé de reclassement et une aide à la création d’entreprise. L’aide du FEM bénéficiera à l’ensemble des personnes licenciées.

Le coût total du dispositif est estimé à environ 18,4 millions d’euros, dont 11,9 millions d’euros à charge du FEM.