Chemin de navigation

Actualité rss

21% des travailleurs à temps partiel dans l'UE aimeraient travailler plus

10/11/2011 21% des travailleurs à temps partiel dans l'UE aimeraient travailler plus

En 2010, 41,3 millions de personnes travaillaient à temps partiel dans l'UE27, dont les trois-quarts étaient des femmes.

Parmi les travailleurs à temps partiel, 8,5 millions, soit 21% souhaitaient travailler un plus grand nombre d'heures, étaient disponibles pour le faire et pouvaient donc être considérés comme en situation de sous-emploi. La proportion des travailleurs à temps partiel sous-employés était plus élevée chez les hommes (27%) que chez les femmes (19%).

Les plus fortes proportions de travailleurs à temps partiel, souhaitant travailler plus et étant disponibles, ont été enregistrées en Lettonie (65%), en Grèce (49%), en Espagne (46%), en Bulgarie (39%) et en Slovaquie (38%). Dans tous ces États membres, le pourcentage de personnes travaillant à temps partiel y est relativement faible.

Par contre, les plus faibles proportions ont été observées aux Pays-Bas (3%), où le travail à temps partiel est plus répandu, ainsi qu'en Belgique (4%), en République tchèque et au Luxembourg (10% chacun).

Parmi la population économiquement inactive (c'est-à-dire les personnes qui ne sont ni employées, ni au chômage), on comptait dans l'UE27 en 2010, 8,2 millions de personnes âgées de 15 à 74 ans disponibles pour travailler mais ne recherchant pas activement un emploi, et 2,4 millions de personnes en quête d'un emploi mais temporairement indisponibles.

Bien que considérés comme économiquement inactifs, ces deux groupes de personnes montrent un certain attachement au marché du travail. Ils constituaient ensemble une force de travail potentielle supplémentaire de 10,6 millions de personnes. Dans l'UE27, ces deux groupes représentaient 4,5% de la population active existante, un pourcentage variant selon les États membres de 1,4% en République tchèque à 11,6% en Italie.

Ces informations proviennent de deux rapports publiés par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, et sont basées sur les résultats de l'enquête communautaire sur les forces de travail réalisée en 2010.