Chemin de navigation

Actualité rss

Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation mobilise 9,5 millions d’euros pour aider des travailleurs

10/06/2011 Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation mobilise 9,5 millions d’euros pour aider des travailleurs

La Commission européenne a approuvé deux demandes d’intervention du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM), d’un montant total de 9 506 036 euros, introduites par l’Autriche.

Ce montant est destiné à faciliter le retour à l’emploi de 356 travailleurs licenciés par des entreprises du secteur de la métallurgie de base et de 74 travailleurs licenciés par une grande entreprise de production de cartes de circuits imprimés (PCB). Les régions concernées par les licenciements sont les provinces fédérales de Styrie et de Basse-Autriche. Ces deux provinces souffrent de faiblesses structurelles et se caractérisent par un produit régional brut et un taux de chômage de longue durée respectivement inférieur et supérieur aux moyennes nationales. Les demandes seront à présent transmises au Parlement européen et au Conseil de l’Union européenne pour accord.

AT&S, entreprise de production de cartes de circuits imprimés

La première demande introduite par l’Autriche concerne 167 licenciements intervenus chez AT&S. Cette entreprise est l’un des plus grands fabricants de PCB, figure parmi les tout premiers producteurs européens et possède des usines en Autriche et en Asie.

L’intervention du FEM est destinée à soutenir les travailleurs licenciés par AT&S et à aider 74 d’entre eux, parmi les plus défavorisés, en leur offrant des mesures d’accompagnement: aide à la recherche intensive d’emploi, diverses possibilités de formation, allocations nécessaires. Le montant total du dispositif d’aide devrait atteindre 1,9 million d’euros, montant que l’Union européenne est invitée à financer à hauteur de 1,2 million d’euros via le FEM.

Secteur de la métallurgie de base

La seconde demande autrichienne concerne 1 180 licenciements intervenus dans 54 entreprises relevant du secteur de la métallurgie de base. La production nationale de métaux est exportée à hauteur de 80 % et les métaux représentent près de 9 % du volume total des exportations du pays, soit une part supérieure à la moyenne de l’UE-27 (6,1 %). La croissance qu’affichait le secteur ces dernières années s’est brutalement arrêtée au quatrième trimestre 2008, ce qui a provoqué, pour la période allant de janvier à juillet 2009, une chute de 38,6 % des exportations de métaux par rapport à l’année précédente. La réduction des exportations est à l’origine des licenciements.

L’intervention du FEM est destinée à faciliter le retour à l’emploi des travailleurs licenciés dans le secteur de la métallurgie de base et à aider les plus défavorisés d’entre eux – ils sont au nombre de 356 – en les faisant bénéficier d’une orientation professionnelle, d’une aide à la recherche intensive d’emploi, de diverses possibilités de formation et des allocations nécessaires. Le montant total du dispositif d’aide devrait atteindre 12,8 millions d’euros, montant que l’Union européenne est invitée à financer à hauteur de 8,2 millions d’euros via le FEM.