Chemin de navigation

Actualité rss

La moitié des jeunes Européens prêts à travailler à l’étranger

13/05/2011 Affiche: «Jeunesse en mouvement»

Selon la dernière enquête Eurobaromètre, 53 % des jeunes en Europe sont prêts à travailler dans un autre pays européen ou envisagent cette perspective avec enthousiasme. Mais le manque de moyens financiers en décourage beaucoup, qui renoncent à faire un premier pas dans cette voie en accomplissant une partie de leurs études à l’étranger.

L’enquête met en évidence une profonde disparité entre le souhait généralisé des jeunes de travailler à l’étranger et la mobilité réelle des travailleurs européens, qui sont moins de 3 % à vivre en dehors de leur pays d’origine. L’enquête, effectuée dans le contexte de l’initiative «Jeunesse en mouvement» de la Commission, est publiée à la veille de la Semaine européenne de la jeunesse 2011, du 15 au 21 mai.

Des études montrent que les étudiants qui accomplissent une partie de leur parcours d’éducation ou de formation hors de leur pays renforcent leur aptitude à l’emploi et seront davantage susceptibles de travailler à l'étranger plus tard. Les employeurs apprécient les compétences acquises ainsi par ces jeunes, comme la connaissance d’une langue étrangère, la capacité d’adaptation et les aptitudes relationnelles.

L’enquête révèle qu’un jeune Européen sur sept seulement (14 %) a suivi des études ou une formation à l'étranger. Le manque de moyens financiers en dissuade beaucoup. Parmi les jeunes désireux d'aller à l’étranger, 33 % ont reconnu ne pas pouvoir se le permettre; près des deux tiers (63 %) de ceux qui l’ont fait ont dû recourir à un financement privé ou à une épargne.