Chemin de navigation

Actualité rss

Parallèlement à une hausse de la demande de prestataires de soins de santé, le recrutement de professionnels connaît un recul pour la première fois depuis 2010

04/09/2013 Parallèlement à une hausse de la demande de prestataires de soins de santé, le recrutement de professionnels connaît un recul pour la première fois depuis 2010

Les recrutements ont été limités dans la plupart des catégories professionnelles, baissant pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2010 s’agissant des experts et travailleurs spécialisés (professionnels). Dans le même temps, le secteur des soins de santé a connu une demande croissante, selon l’édition de septembre 2013 de l’Observatoire européen des postes vacants.

Au cours du quatrième trimestre 2012, on relevait 6 % de postes vacants de moins qu’en 2011 à la même période. Les postes à pourvoir par les agences de travail intérimaire (Randstad) ont enregistré une nouvelle baisse au cours du dernier trimestre 2012, sauf au Royaume-Uni.

Le recrutement de travailleurs diplômés de l’enseignement supérieur a augmenté de 2 %, ce qui laisse à penser que davantage de travailleurs professionnels ont accepté un poste pour lequel ils étaient surqualifiés. Une hausse a également été observée en termes de recrutement (et d’emploi) concernant un certain nombre de professions, dont celles de:

  • cadres infirmiers et sages-femmes;
  • professeurs d’université et d’établissements d’enseignement supérieur;
  • spécialistes des fonctions administratives;
  • concepteurs de TIC.

En ce qui concerne le secteur des soins de santé, on constate une demande croissante de «personnel en blouse blanche», en particulier d’infirmières et de sages-femmes professionnelles et auxiliaires, entre 2008 et 2012.

Lorsqu’on compare les derniers trimestres 2012 et 2011, le personnel soignant dans les services de santé arrive en première position des 25 professions à plus forte croissance en Europe.

Les cinq métiers offrant les meilleures possibilités d’emploi étaient:

  • le personnel soignant dans les services de santé;
  • les concepteurs et analystes de logiciels et de multimédia;
  • les secrétaires d’administration et secrétaires spécialisés;
  • les superviseurs dans les mines, les industries manufacturières et le bâtiment;
  • les instituteurs de l’enseignement primaire et éducateurs de la petite enfance.

autres actualités

    Partager

  • En parler sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+