Chemin de navigation

Actualité rss

Rapport sur la démographie: vieillissement et diversification accrue de la population de l’UE

01/04/2011 Une jeune fille se promène aves ses parents

Le troisième rapport sur la démographie, publié en coopération avec Eurostat, indique que les Européens vivent plus longtemps et en meilleure santé.

Un point positif de l’évolution mise en évidence dans le rapport est la lenteur de la croissance continue de la fertilité. Celle-ci s’est accrue de 1,45 à 1,6 enfant par femme. Toutefois, une population qui se veut autosuffisante devrait avoir 2,1 enfants par femme. Selon le rapport, des politiques familiales modernes sont un bon moyen d’améliorer l’emploi grâce à une meilleure conciliation du travail rémunéré et des responsabilités familiales.

L’espérance de vie s’est également allongée selon un schéma pratiquement continu et uniforme, au rythme de 2 à 3 mois par an, et représente le principal moteur du vieillissement de la population. Parallèlement, l’enjeu démographique est de nature géographique, dans la mesure où les populations de quatre États membres (Bulgarie, Lettonie, Lituanie et Roumanie) diminuent rapidement sous l’effet de l’accroissement naturel (plus de décès que de naissances) et de l’émigration.

Le rapport illustre aussi combien l’accroissement de la population européenne reste alimenté par l’immigration. Les pays de l’UE ont accueilli des ressortissants extérieurs à l’UE à un rythme de 1 à 2 millions de personnes par an, et la mobilité à l’intérieur de l’UE s’est aussi intensifiée. La proportion des migrants et de leurs descendants doublera d’ici 2060. Bien que l’immigration nette vers l’UE ait diminué de moitié en raison de la crise, le nombre total de citoyens non-ressortissants de l’UE à l’intérieur des frontières de l’UE a continué d’augmenter.

Concernant la mobilité à l’intérieur de l’UE, la nouvelle enquête Eurobaromètre révèle qu’un répondant sur cinq dans l’UE-27 a travaillé ou étudié dans un autre pays, a vécu avec un partenaire d’un autre pays ou est propriétaire d’un bien situé à l’étranger. Un répondant sur dix envisage de s’installer dans un autre État membre au cours des dix prochaines années.


autres actualités

    Partager

  • En parler sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+