Chemin de navigation

Actualité rss

Un rapport montre l’incidence globalement positive de la mobilité des travailleurs bulgares et roumains sur l’économie de l’UE

11/11/2011 Un rapport montre l’incidence globalement positive de la mobilité des travailleurs bulgares et roumains sur l’économie de l’UE

Un nouveau rapport publié par la Commission européenne met en évidence le rôle globalement positif des travailleurs mobiles de Bulgarie et de Roumanie (UE-2) dans l’économie des pays d’accueil.

Ces travailleurs ont contribué à la diversification des compétences ainsi qu’à l’occupation de postes vacants dans des secteurs et pour des emplois connaissant une pénurie de main-d’œuvre comme la construction et les secteurs des services domestiques et de la restauration.

Les estimations montrent également l’incidence positive de la libre circulation des travailleurs roumains et bulgares sur le PIB de l’UE à long terme, avec une augmentation d’environ 0,3 % pour l’UE-27 (0,4 % pour l’UE-15).

Des études mettent aussi en évidence l’absence de répercussions importantes sur le taux de chômage ou les salaires des travailleurs locaux dans les pays d’accueil: dans l’UE-15, des études montrent qu’en moyenne les salaires ne sont inférieurs que de 0,28 % à ce qu’ils auraient été sans la mobilité des travailleurs de l’UE-2.

De plus, le rapport souligne l’absence d’éléments de preuve indiquant un recours abusif aux allocations par les citoyens de l’UE mobiles à l’intérieur de l’Union et montre que l’incidence des afflux récents sur les finances publiques nationales est négligeable, voire positive.

Le rapport de la Commission servira de base au Conseil pour l’évaluation du fonctionnement pratique des dispositions transitoires sur la libre circulation des travailleurs bulgares et roumains.

Information connexe: étude externe sur la Mobilité des travailleurs dans l'UE.


autres actualités

    Partager

  • En parler sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+