Emploi, affaires sociales et inclusion

Actualité 24/10/2018

La Commission propose près de 4,7 millions d'euros du Fonds d'ajustement à la mondialisation afin d'aider des travailleurs licenciés au Portugal

La Commission européenne a proposé aujourd'hui de fournir au Portugal près de 4,7 millions d'euros du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM).

La Commission propose près de 4,7 millions d'euros du Fonds d'ajustement à la mondialisation afin d'aider des travailleurs licenciés au Portugal

© Shutterstock / nd3000

Les fonds vont aider les anciens travailleurs du secteur de l'habillement et plusieurs centaines de jeunes sans emploi, éducation ou formation (NEET) à trouver un nouvel emploi.

Marianne Thyssen, commissaire européenne chargée de l'emploi, des affaires sociales, des compétences et de la mobilité du travail, a déclaré: "Les travailleurs portugais ont été durement touchés par la concurrence mondiale. Les 4,7 millions d'euros du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation aideront 730 travailleurs ayant perdu leurs emplois, ainsi qu'un nombre équivalent de jeunes sans emploi, éducation ou formation, afin d'adapter leurs compétences et de faciliter leur transition vers de nouvelles opportunités."

Le Portugal a demandé le soutien du FEM suite au licenciement de 1 161 travailleurs de deux entreprises fabricant des vêtements dans les régions de Norte, Centro et Lisboa.

Les mesures cofinancées par le FEM pourraient fournir aux 730 travailleurs, confrontés aux plus grandes difficultés, ainsi qu'à 730 jeunes sans emploi, éducation ou formation (NEET) de moins de 30 ans, différentes possibilités visant à améliorer leurs compétences, y compris la formation professionnelle, ainsi qu'une aide à ceux qui veulent créer une entreprise. Ces mesures seraient complétées par des indemnités, telles que la contribution aux frais de déplacement et de formation.

Le coût total estimé de l'ensemble des mesures s'élève à environ 7,7 millions d'euros, dont 4,7 millions d'euros proviendraient du Fonds d'ajustement à la mondialisation. La proposition est maintenant soumise au Parlement européen et au Conseil des ministres de l'Union européenne pour approbation.

Partager cette page