Chemin de navigation

Actualité rss

Revue trimestrielle sur l'emploi et la situation sociale dans l'UE – décembre 2012

11/01/2013 Revue trimestrielle sur l'emploi et la situation sociale dans l'UE – décembre 2012

Dans un contexte de difficultés persistantes sur les marchés du travail, marqués par un chômage toujours plus élevé au sein de l'UE, et par une divergence croissante entre les États membres, le nombre de personnes exposées au risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'Union européenne représente désormais près d'un quart de la population de l'UE.

La Revue trimestrielle sur l'emploi et la situation sociale dans l'UE donne un aperçu de l'évolution du marché du travail et de la situation sociale dans l'Union européenne, sur la base des dernières données disponibles.

D'après la dernière édition de la Revue, le nombre de chômeurs dans l'UE a continué d'augmenter au cours des derniers mois, en hausse de 3,5 millions (soit +15,7%) depuis mars 2011 et atteignant un nouveau record de près de 26,1 millions (soit 10,7% de la population active) en novembre 2012, un phénomène qui concerne particulièrement les jeunes (23,7%).

L'évolution du chômage demeure moins favorable dans la zone euro que dans l'UE dans son ensemble, tandis que la divergence entre les États membres de l'UE en termes de taux de chômage a continué de se creuser. Le chômage de longue durée connaît une hausse ininterrompue depuis maintenant trois ans.

En raison notamment de la situation très difficile du marché du travail, le nombre d'Européens menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale a augmenté de six millions entre 2008 et 2011, touchant désormais 24,2% de la population. Le groupe le plus touché est celui des adultes en âge de travailler.

La troisième enquête européenne sur la qualité de vie met en évidence une diminution des niveaux de vie objectifs, de même que de la qualité de vie perçue, entre 2007 et 2011/2012. Les effets de la crise sont particulièrement visibles dans le quartile de revenu le plus faible.

Plus positivement, l'écart non ajusté de rémunération dans l'UE entre les hommes et les femmes a diminué entre 2008 et 2010, de 17,3% à 16,2% en moyenne. Ce recul semble résulter d'un effet secondaire de la crise sur la composition de la main-d'œuvre, des secteurs à prédominance masculine ayant perdu du terrain relativement plus que ceux à prédominance féminine, et davantage d'hommes acceptant des emplois temporaires ou à temps partiel.

La confiance est à un niveau très bas. Les perspectives économiques sont par conséquent sombres, avec un chômage demeurant à un niveau très élevé et aucune amélioration significative n'étant prévue avant 2014.

Cette édition de la Revue trimestrielle se penche sur le marché du travail et la situation sociale au Portugal. En plus de l'analyse régulière des tendances sectorielles, l'accent est mis sur les services sociaux et de la santé dans l'Union européenne, ce secteur faisant par ailleurs l'objet d'une analyse plus approfondie (voir "Supplément spécial").


autres actualités

    Partager

  • En parler sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+