Chemin de navigation

Actualité rss

Suivi mensuel du marché du travail - mars 2011

11/03/2011 Femme entrant dans une agence d'intérim

Le chômage dans l'UE s'est légèrement replié en janvier, tandis que le marché de l'emploi continue de montrer des signes tangibles de reprise dans certains Etats membres, d'après le Bulletin de suivi mensuel du marché du travail diffusé par la Commission européenne. En dépit d'une lente reprise économique, les conditions devraient cependant demeurer faibles pour quelque temps.

Le taux de chômage au niveau de l'UE, après avoir été remarquablement stable à 9,6% de février à décembre 2010, a perdu 0.1 point de pourcentage (pp) pour la première fois depuis le début de la crise, tandis que le recul de l'emploi a été endigué dès le second trimestre de l'année dernière.

La situation des jeunes sur le marché de l'emploi dans l'UE est quant à elle toujours déprimée et montre encore des évolutions inquiétantes dans certains Etats membres. Le taux de chômage des jeunes n'a cependant plus augmenté depuis novembre 2010 et s'est même replié de 0.1 pp en janvier de cette année, par comparaison au mois précédent, à 20,6%. Cinq Etats membres affichent un taux de chômage supérieur à 30% (Espagne, Lettonie, Lituanie, Hongrie et Slovaquie), trois un taux inférieur à la barre des 10% (Allemagne, Autriche, Pays-Bas).

Les offres d'emploi en ligne sont robustes et le marché de l'emploi temporaire poursuit son expansion, alors que les annonces de pertes d'emplois dues aux restructurations marquent le pas. Bien que, dans le contexte économique actuel, les attentes en matière d'emploi et de chômage sont généralement stables, les perspectives varient quelque peu d'un Etat membre et d'un secteur à l'autre.

D'une manière générale, l'amélioration du marché de l'emploi s'annonce au mieux inégale, à moins que la création d'emplois devienne prioritaire et que les gouvernements fassent usage de tous les instruments à leur disposition pour atteindre cet objectif.


autres actualités

    Partager

  • En parler sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+