Chemin de navigation

Actualité rss

La Commission prend des mesures pour lutter contre les inégalités en matière de santé dans l'Union européenne

20/10/2009 La Commission prend des mesures pour lutter contre les inégalités en matière de santé dans l'Union européenne

La Commission européenne a annoncé le 20 Octobre 2009i un train de mesures destinées à aider les États membres et d'autres acteurs à lutter contre les disparités qui existent en matière de santé entre les pays de l'UE et à l'intérieur de ceux-ci.

Malgré l'augmentation de la prospérité et les progrès réalisés globalement dans le secteur européen de la santé, des différences subsistent entre les pays et en leur sein et s'accentuent même dans certains cas. L'écart d'espérance de vie à la naissance varie d'un État membre à l'autre et peut atteindre huit ans pour les femmes et quatorze ans pour les hommes. Les raisons qui expliquent ces différences sont complexes et font intervenir toute une série de facteurs tels que le revenu, l'éducation, les conditions de vie et de travail, l'hygiène de vie en matière de santé et l'accès aux soins de santé. La crise financière actuelle pourrait avoir comme conséquence une augmentation de ces disparités au sein des groupes les plus touchés par la récession, tels que les chômeurs. L'initiative de la Commission définit des mesures visant à améliorer les connaissances sur cette question, à assurer un meilleur suivi et une meilleure collecte des données, à mieux évaluer la capacité des politiques européennes à lutter contre les inégalités en matière de santé et à collaborer avec les pays, les régions et les parties intéressées.

Mesures contre les inégalités en matière de santé

Pour éliminer les disparités en matière de santé, il faut aider les régions et les populations disposant de soins de santé moins performants à progresser plus rapidement afin de combler leur retard. Pour ce faire, il convient d'accorder une plus grande attention aux besoins des personnes défavorisées en ce qui concerne, par exemple, la prestation de services de santé, l'élaboration d'actions de promotion et de protection de la santé ou l'amélioration des conditions de vie et de travail. 

L'UE aidera les États membres et les parties intéressées à définir les mesures les plus efficaces et les moyens de les mettre en œuvre. Elle établira à intervalles réguliers des statistiques et des rapports sur l'importance des inégalités au sein de l'UE et sur les stratégies qui permettent de les réduire. Elle renforcera ses procédures pour évaluer l'incidence de ses politiques sur les inégalités en matière de santé et contribuer à les réduire s'il y a lieu. Elle aidera les pays à utiliser les fonds européens pour améliorer la santé des plus démunis et réduire les disparités existant en matière de santé entre les régions – par exemple, en ce qui concerne les services de soins de santé de base, les systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement et la rénovation des logements.

Un premier rapport sur les progrès réalisés sera établi en 2012.

Inégalités en matière de santé dans l'UE

Il existe des inégalités en matière de santé dans tous les pays européens et entre ceux-ci. Les chiffres fournis par Eurostat en 2007 montrent que l'écart d'espérance de vie à la naissance peut varier d'un État membre à l'autre de quelque huit ans pour les femmes et de plus de quatorze ans pour les hommes. Le taux de mortalité infantile varie entre trois pour mille et plus de dix pour mille naissances vivantes.

Il existe aussi d'énormes différences en matière de santé entre les groupes sociaux dans toute l'UE et à l'intérieur des États membres. Les personnes à faible niveau d'instruction, faible statut professionnel ou faible revenu meurent généralement plus jeunes et présentent une prévalence plus élevée pour la plupart des types de problèmes de santé.

Bon nombre de ces différences sont dues à des facteurs évitables tels que les incidences négatives des conditions économiques et sociales sur la santé, la qualité du travail, la qualité de l'environnement et la quantité de services sociaux et de santé disponibles, ainsi que les comportements agissant sur la santé comme le tabagisme, l'alcoolisme et les habitudes alimentaires.