Chemin de navigation

Actualité rss

La Commission européenne se penche sur la dimension sociale de la crise avec les ministres du travail du G8 et leurs homologues des économies émergentes.

30/03/2009 La Commission européenne se penche sur la dimension sociale de la crise avec les ministres du travail du G8 et leurs homologues des économies émergentes.

Le commissaire européen chargé de l’emploi et des affaires sociales, Vladimír Špidla, a rencontré ses homologues ministériels des huit économies les plus puissantes du monde et des principales économies émergentes pour examiner la dimension sociale de la crise économique.

Cette année, le sommet social du G8 se déroulera en Italie, à Rome, du 29 au 31 mars; les résultats des discussions alimenteront le sommet du G20, qui réunira les dirigeants mondiaux à Londres, le 2 avril.

Le sommet social de 2009 rassemble les ministres de l’emploi et des affaires sociales des pays du G8 (États-Unis, Canada, Japon, France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni et Russie), du G5 (Inde, Chine, Afrique du Sud, Brésil et Mexique) et de l’Égypte. La Commission européenne y représente l’Union européenne. L’organisation internationale du travail (OIT), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Fonds monétaire international (FMI) sont aussi invités.

Le thème central de la réunion de cette année est la dimension humaine de la crise économique et ses conclusions enrichiront les discussions du sommet du G20 à Londres sur la dimension sociale de la crise ainsi que celles du sommet du G8 à La Maddalena, en Italie, au mois de juillet. Les ministres réfléchiront ensemble aux mesures à adopter pour lutter contre le chômage, notamment le soutien au revenu des ménages et la recherche de nouveaux emplois pour les travailleurs qui ont perdu le leur. Les travaux débuteront par une réunion avec les organisations internationales de partenaires sociaux.

Les ministres de l’emploi et des affaires sociales du G8 se réunissent chaque année depuis 1994 pour traiter de leurs problèmes communs en matière d'emploi et contribuer au sommet des chefs d’État et de gouvernement du G8.