Chemin de navigation

«Parlez la langue de vos clients, ils se sentiront comme chez eux.»

Octobre 2010

Kaisa Pajusalo

Le créateur et fabricant de sacs finlandais Golla a bien compris les avantages que le multiculturalisme pouvait apporter au secteur des affaires, comme le démontre le succès de ses stratégies linguistiques.

Certaines PME ont réussi à faire de leurs stratégies linguistiques un facteur de réussite. Nous avons eu l'occasion de rencontrer les responsables de l'une d'entre elles lors de la conférence «Langues pour les PME» qui s'est tenue les 23 et 24 septembre à Bruxelles. Golla est une entreprise qui vend des sacs pour matériel électronique portable. Rien qu'au siège de l'entreprise, à Helsinki, 30 employés parlent 10 langues différentes. La responsable des ressources humaines, Kaisa Pajusalo, explique que plutôt que de communiquer uniquement en anglais, l'entreprise mondiale préfère parler à ses clients dans leur propre langue. «Il est plus facile de toucher les gens de cette manière, et ils se sentent beaucoup plus à l'aise s'ils peuvent parler leur propre langue. Il est également plus facile de les convaincre et de leur faire comprendre le concept de nos produits», poursuit-elle à propos de la politique linguistique de l'entreprise.

Golla emploie des étrangers de langue maternelle et forme ses employés à l'étranger pour les aider à développer de nouvelles compétences en langues étrangères. La stratégie linguistique a également permis à l'entreprise de connaître une expansion au niveau international, certains de ses employés ayant regagné leur pays d'origine pour y lancer une filiale.

Organisée par la direction générale de l'éducation et la culture de la Commission européenne, cette conférence a rassemblé des décideurs politiques, des universitaires et des entrepreneurs pour discuter du rôle des langues dans le secteur des affaires. La majorité des orateurs ont souligné la valeur culturelle des compétences linguistiques sur les marchés étrangers. Parmi les langues les plus utilisées pour faire du commerce en Europe, on peut citer l'anglais, l'allemand, le chinois et l'espagnol.

Tous les participants à la conférence ont insisté sur l'atout extraordinaire que constituent les langues même pour les petites entreprises évoluant, ou souhaitant percer, sur le marché international. Des études récentes montrent que l'internationalisation a un impact positif sur, par exemple, les exportations et les niveaux d'innovation au sein des PME.

Pour plus d'informations:

Toutes les success stories

Haut de la page
Mais une PME, c’est quoi?

Programmes clés pour entrepreneurs

  • S’ouvrir à l’international avec l’Enterprise Europe Network
  • Devenez mentor avec Erasmus for Young Entrepreneurs

Ce site internet est géré par la DG Entreprises et industrie
et financé par le Programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation (CIP) .

Dernière mise à jour : 28/01/2014 | Haut de la page