Avis juridique important
   
Contact   |   Recherche   
RDT info logoMagazine de la recherche européenne Numéro spécial - Juillet 2005   
Top
 ACCUEIL
 SOMMAIRE
 EDITORIAL

Télécharger le pdf de en fr
EDITORIAL Version imprimable


  POUR EN SAVOIR PLUS  
  La coopération scientifique et technologique de l'Union européenne en ligne
Sixième programme-cadre (2002-2006)
Site Europa


  • DG Research, International Scientific Cooperation Policy ...
  •  

    Le role international de la recherche

    "La science n'a pas de patrie, car la connaissance appartient à l'humanité et est le phare qui éclaire le monde", proclamait Louis Pasteur il y a plus d'un siècle. A l'heure de la mondialisation du savoir, de ses applications et de sa transmission grâce aux technologies de l'information et de la communication, cette parole d'universalisme est plus que jamais d'actualité.

    Depuis l'origine de la politique de recherche de l'Union, le partage du savoir, à travers la coopération scientifique avec l'ensemble de la communauté internationale, a été une constante. Elle s'est, au fil du temps, articulée sur une triple dimension. D'abord celle du partenariat scientifique et technique avec le monde en développement. Basée sur les affinités culturelles et les responsabilités en matière de recherche et d'éducation supérieure héritées du passé colonial de certains Etats membres, puis étendues à d'autres pays, cette dimension résulte également de la mondialisation des problèmes et de la présence de l’UE dans toutes les régions du monde. Une seconde orientation déterminante a émergé avec la chute du Mur de Berlin et ses conséquences en Europe centrale et orientale, avec comme points d’orgue l’adhésion de certains de ces Etats à l’Union et le renforcement de la coopération scientifique avec les pays d’Europe de l’Est et d’Asie centrale. La troisième a été l'intensification des liens en matière de recherche avec divers partenaires, sous la forme d'une politique d'accords bilatéraux de coopération, construite durant la décennie '90.

    M. András Siegler - Directeur, Coopération scientifique internationale – Direction Générale pour la Recherche, Commission européenne

    M. András Siegler - Directeur, Coopération scientifique internationale – Direction Générale pour la Recherche, Commission européenne
    Le sixième programme-cadre a mis l’accent sur la réalisation de l'Espace européen de la recherche (EER). En tant qu'affirmation de la volonté de l’Union d’accorder davantage de place à sa capacité scientifique et technologique dans un monde de plus en plus multipolaire, cette nouvelle orientation a déplacé l'ancienne focalisation sur des programmes spécifiques consacrés à la coopération internationale vers un esprit d'ouverture accru permettant aux chercheurs des pays du monde entier de s'intégrer sans barrières dans ces activités de recherche.

    Ce nouveau cap recèle plusieurs enrichissements. Il signifie que l’Europe s’engage davantage à soutenir les programmes de mobilité des chercheurs entre l’UE et les pays tiers, ce qui la rend d’autant plus attractive en tant que pôle de référence scientifique universel (1). L'EER vise également à créer une coordination des politiques de coopération scientifique internationale propres à chaque Etat membre de l'Union. Il appuie, enfin, les stratégies européennes au plan mondial et dans le cadre des grands accords internationaux, onusiens ou autres, en particulier dans les domaines de la politique extérieure - tels que l'aide au développement, la santé mondiale, l'environnement planétaire, les problèmes globaux de l'eau, de l'énergie et des transports.

    Au-delà de la poursuite dynamique des accords bilatéraux, cette nouvelle approche est basée sur un dialogue – ou plutôt des dialogues, spécifiques et différenciés – avec des groupes de partenaires des diverses régions du monde afin de définir des actions concrètes et ciblées dans le cadre de visions partagées. Ce numéro spécial se penche sur les progrès obtenus au cours du dernier et de l’actuel programmes-cadres et présente, par grandes régions du globe, un tour d’horizon des projets de coopération qui ont été menés à bien.

    La publication de ce numéro est l’occasion rêvée d’attirer l’attention sur l’importance du poids actif que l’Union européenne pourrait avoir dans une coopération scientifique internationale. Et ce, au moment même où la Commission européenne se dote d’un nouveau chef de l’Unité politique de coopération scientifique internationale, le Dr András Siegler, et que le nouveau programme-cadre est en pleine gestation. La nouvelle mission de coopération internationale soutenue par le septième programme-cadre est un précieux instrument qui permettra à l’Europe de devenir compétitive et de jouer un rôle décisif au niveau mondial en atteignant les objectifs communautaires sur la scène internationale.

    (1) Avec des systèmes d'aides financières aux équipes étrangères désireuses de participer à des recherches européennes ainsi que des bourses d'accueil pour les chercheurs individuels et des aides au retour, afin de lutter contre la « fuite des cerveaux » dans les pays en développement.

    Top

    POUR EN SAVOIR PLUS

    La coopération scientifique et technologique de l'Union européenne en ligne
    Sixième programme-cadre (2002-2006)
    Site Europa


    Archives des programmes INCO (International cooperation)
    Cinquième programme-cadre (1998-2002):
    Quatrième programme-cadre (1994-1998) Contact : INCO Information Desk

    CONTACTS