Avis juridique important
   
Contact   |   Recherche   
RDT info logoMagazine de la recherche européenne N° 50 - Août 2006   
Top
 ACCUEIL
 SOMMAIRE
 EDITORIAL
 "Il y a matière à communiquer…"
 La science, signe du temps
 La recherche, objet de philanthropie
 Fotis Kafatos : le modèle du mentor
 Remous sur le chantier des biocarburants
 Les chercheurs et le bien-être animal
 Déviance, environnement et génétique
 Regards croisés sur l'Euro-Méditerranée
 HD69830 et ses trois Neptune
 COMMUNIQUER LA SCIENCE
 BREVES
 PUBLICATIONS
 AGENDA

Télécharger le pdf de en fr


EDITION 50 - RDT INFO
Title  Bon pied, bon œil

Le cinquantième numéro d'un magazine, ça se célèbre… Coup d'œil dans le rétroviseur, bilan et perspectives de RDT info, outil de communication de la Direction Générale Recherche. Sa vocation: décliner à toutes les conjugaisons la progression de l'Espace européen de la recherche, ses enjeux, ses défis et les débats d'orientation et de société liés à l'essor de la science et de la technologie. Sa santé: trois versions linguistiques "papier" – française, anglaise et allemande – totalisant un tirage de 86 000 exemplaires, doublées d'un accès Internet via le site europa/research, où est proposée en outre une version espagnole. Son profil : visant à atteindre un large public, RDT info est écrit par des journalistes scientifiques dont le souci est non seulement d'informer, mais aussi d'apporter une pierre à la compréhension de la science et à son intégration dans la culture.

RDT Info - 1993
Juillet 1993. Premier numéro d'une newsletter sur laquelle s'inscrit, en lettres rouges et en italique, Bienvenue sur RDT info! Cette entrée en scène d'une première et modeste publication périodique dédiée à la recherche européenne coïncide avec celle du quatrième programme-cadre de l'Union (1994-1998). L'objectif est avant tout informatif et pragmatique: donner un coup de projecteur sur les nouveaux programmes et activités de recherche soutenus par la Commission (à hauteur d'un budget quinquennal qui était alors de 13,1 milliards d'une monnaie qui s'appelait encore l'Ecu). Le public visé est d'abord celui des acteurs de la science et du développement technologique ciblés par les appels à propositions, les agendas de conférences, les annonces de publications. La lettre est lancée en anglais, compte quatre pages et quelques touches très parcimonieuses de couleur – outre le rouge, le bleu Europe et le jaune du cercle d'étoiles symboliques.

Du bulletin au magazine
RDT Info 31
Le changement de cap s'est amorcé en 1997. Le bulletin compte alors douze pages, est également diffusé en français et en allemand, en est à son quatorzième numéro et commence à être mis en ligne. Il comporte pour la première fois de véritables "papiers" consacrés à des programmes et des projets européens. "L'information sur la recherche communautaire a besoin de davantage de transparence si elle veut atteindre, en plus des milieux scientifiques, industriels et politiques, le public plus vaste des citoyens européens", écrit alors Michel Claessens, qui est, depuis cette époque, le rédacteur en chef du magazine au sein de la DG Recherche. "Contrairement à une idée assez répandue, ceux-ci montrent un intérêt très vif pour les progrès de la science et de la technologie. C'est pour répondre à cette préoccupation que RDT info a l'ambition d'offrir à ses lecteurs une information reflètant le caractère vivant et dynamique de la recherche communautaire aujourd'hui."

Chose faite dès l'édition suivante (n°15), qui opte pour un format de magazine full colour de 32 pages et un tirage de 48 000 exemplaires (en totalisant les trois versions linguistiques). Titrant Cap sur le 21ème siècle à propos du virage politique amorcé par le cinquième programme-cadre, ce numéro propose aussi un dossier Energies durables et une douzaine d'articles et entretiens sur des domaines de recherche divers. Ces textes ont tous la particularité d'être écrits par des journalistes scientifiques professionnels.

Questionner et expliquer
RDT Info - Art & Science
Dès 1998, avec des dossiers tels que Recherche et emploi, Femmes et sciences, le Quotidien discret des laboratoires, ou encore avec la première publication d'un numéro spécial consacré à la Planète marine, la politique éditoriale affirme ses principales priorités. D'une part, elle vise à présenter, de la façon la plus accessible et la plus compréhensible possible – et en collaboration avec leurs acteurs –, ce que réalisent les projets et les programmes européens, en quoi consistent le "vécu" des challenges et objectifs visés, les réalités et les défis des travaux scientifiques et des résultats obtenus dans le cadre des coopérations scientifiques et de développement technologique. En second lieu, "l'accessibilité" concerne, en particulier, l'inscription des recherches dans un contexte sociétal. L'une des lignes directrices de RDT info est de favoriser les nombreux sujets où la science et la société se questionnent mutuellement. C'est la raison pour laquelle une place importante est donnée aux sciences sociales et humaines, en particulier au sujet même de la difficulté de ce questionnement, à savoir la communication de la science et de la technologie.

L'année 1999 voit se poursuivre la mue du magazine. Il passe à 40 pages et est en tirage croissant. A l'ordre du jour, il y a bien sûr les approches stratégiques nouvelles de la politique européenne de recherche adoptées dans la mise en œuvre des Actions clés du cinquième programme-cadre 1998-2002. Dans la foulée, deux numéros se consacrent aux Petits enfants de Marie Curie et aux PME, abeilles de la recherche. En 2000, une couverture est consacrée à l'orientation déterminante de la création d'un véritable Espace européen de la recherche, initiée par le Commissaire Philippe Busquin. Un autre numéro consacre un dossier baptisé Le Progrès et le doute, affirmant clairement la ligne éditoriale du magazine sur les relations science-société.

La recherche dans tous ses états
RDT Info 28
Au fil des six dernières années, les éditions trimestrielles de RDT info, se plaçant résolument dans cette optique ouverte de l'Espace européen de la recherche, ont traité de sujets variés. Les dossiers et articles ont couvert aussi bien les nouvelles avancées fondamentales de la science mondiale (sciences du vivant et biomédecine, nanotechnologies, physique, changement global) que les grands challenges technologiques européens (politique spatiale, filière de l'hydrogène, voiture de demain, textiles intelligents). Ils ont abordé les défis "sensibles", tâchant de rencontrer les questionnements de l'opinion soulevés par la crise de la Vache folle, les OGM, l'énergie nucléaire, la sécurité de la téléphonie mobile. Les explications et les réflexions sur maints aspects des politiques de la recherche dans l'Europe à 25 ont été au rendez-vous. Des rubriques nouvelles sont apparues, comme les Portraits de chercheurs ou des brèves centrées sur la communication de la science (La Science à portée de mains). La politique des numéros spéciaux s'est poursuivie en approfondissant des thèmes privilégiant aussi bien des aspects concrets que des réflexions sur des pistes explorant les démarches de la science et de la technologie, en relation avec des domaines tels que l'art, la mémoire et le dialogue avec la société.

Images et audience
RDT Info 43
Entre-temps, la présentation de RDT info n'a cessé d'évoluer dans l'optique de rendre le magazine attractif, à la fois dans sa mise en page et dans ses illustrations. Cette exigence graphique concerne aussi la version Web accessible sur le site Europa, avec les contraintes et les potentialités propres à l'édition électronique.

La version imprimée de RDT info est tirée aujourd'hui à 86 000 exemplaires – 36 000 en anglais, 30 000 en français, 20 000 en allemand. Le magazine est envoyé aux abonnés qui en ont fait la demande. Le reste est diffusé dans un grand nombre de conférences, colloques ou expositions en relations avec l'Espace européen de la recherche. En 2005, le site Web – qui, outre les trois langues imprimées, délivre aussi une version en espagnol – était visité par quelque 35 000 internautes par mois. Compte tenu de la probabilité de circulation des contenus de chaque numéro – de la main à la main ou par voie électronique –, on peut estimer que RDT info touche, à tout le moins occasionnellement, une audience de l'ordre de quelque 500 000 personnes. Le magazine fait donc partie du top des publications de l'Union les plus lues. Il est l'un des seuls à pouvoir faire état de sa cinquantième édition.

Peau neuve
RDT Info 33
Le début de l'année 2007 verra le lancement du démarrage d'un septième programme-cadre particulièrement amplifié dans ses moyens et ses ambitions par le Commissaire Janez Potočnik, actuellement en charge de la Recherche et de la Science. Continuant sur sa lancée, le magazine de la recherche européenne augmentera son rythme de parution. En termes de graphisme et de contenu, RDT info fera également peau neuve dans une perspective de "changement dans la continuité" ou… de "continuité dans le changement".

Un aspect important concernera une synergie accrue entre la version imprimée et les potentialités offertes par l'édition sur la Toile. Elle permettra le développement d'une plus forte interactivité de RDT info avec son lectorat, notamment en direction des générations plus jeunes, vivier de la matière grise de demain. Tout en gardant la ligne éditoriale qui a fait son succès et son originalité, en conservant son indépendance d'esprit et de ton, RDT info s'efforcera ainsi d'enrichir la visibilité de cet Espace européen de la recherche, encore mal connu mais en plein devenir, et s'imposant de plus en plus comme l'un des piliers sur lequel se construit désormais l'Europe.


Version imprimable

  PLUS DE PRÉCISIONS  
  Numéros spéciaux

Un premier numéro spécial (1999) décrivait les 23 actions-clés du cinquième programme-cadre. En janvier 2001, un "spécial" était édité à l'occasion de la Semaine de la science. Depuis, des suppléments ont continué à être ...
 
  RDT info a-t-il bonne presse?

Bonne presse auprès de ses lecteurs… Deux coups de sonde ont été réalisés. Le premier, à partir d'un questionnaire glissé dans le numéro 29 (avril 2001) auquel répondirent 700 personnes. Des interviews, réalisées dans cinq pays de l'Union ...
 
  Témoignages

Je viens de recevoir votre publication pour la première fois. Je désire exprimer à chacun mes remerciements pour un magazine de cette qualité.
Isaac Fuenmayor - Head of the Business Administration Department – School of Economics & Business Administration – ...
 

  POUR EN SAVOIR PLUS  
 


  •  


       
      Top
      Numéros spéciaux

    Un premier numéro spécial (1999) décrivait les 23 actions-clés du cinquième programme-cadre. En janvier 2001, un "spécial" était édité à l'occasion de la Semaine de la science. Depuis, des suppléments ont continué à être réalisés en relation avec des événements européens précis: Actions Marie Curie (août 2003), Recherche et coopération internationale (juillet 2005), ou plus récemment Dialogues de science, distribué à la Conférence CER de novembre 2005. Mais RDT info se focalise aussi sur des sujets qui permettent de présenter la science et la recherche sous un angle inattendu, tels Arts & Science (mars 2004), Mémoire et Science (avril 2005) ou la Recherche polaire (mai 2005).

      RDT info a-t-il bonne presse?

    Bonne presse auprès de ses lecteurs… Deux coups de sonde ont été réalisés. Le premier, à partir d'un questionnaire glissé dans le numéro 29 (avril 2001) auquel répondirent 700 personnes. Des interviews, réalisées dans cinq pays de l'Union et en Pologne, ont complété l'analyse, conduite par une société de spécialistes. Conclusions: RDT info est considéré comme une publication européenne "différente", à la fois sérieuse et séduisante, d'un bon niveau de vulgarisation. La version papier est largement appréciée. Ceux qui ont répondu au questionnaire sont âgés en majorité de 32 à 61 ans et bénéficient d'un niveau de formation élevé (41% possèdent un doctorat). Les nouveaux abonnés rajeunissent cependant la moyenne, avec 56% d'étudiants. Ils élargissent d'autre part le lectorat vers un public moins spécialisé. Les grands dossiers, les portraits et les interviews, les numéros spéciaux sont appréciés.

    Un second sondage auprès des lecteurs vient d'être réalisé via le site Internet du magazine (voir RDT info n°49). Les 624 premières réponses semblent confirmer la première enquête. Les réactions émanent pour un tiers du monde scientifique et pour 15% d'étudiants. La moitié de ces lecteurs "déclarés" appartient à la tranche d'âge 30-50 ans, 20% à la catégorie 25-30, 10% sont sous la barre de 25 ans. Dans l'ensemble, les questions qui portent sur la qualité du magazine entraînent des réponses très majoritairement positives. Les estimations globales vont d'environ 20% de très bon, 45% de bon et 30% de satisfaisant. Elles varient ensuite selon les sujets mais les appréciations positives dépassent toujours très nettement les insatisfactions (5% au maximum). Il s'agissait de se prononcer sur le choix des thèmes proposés, la qualité des dossiers, l'intérêt des éditoriaux, la compréhensibilité des textes.

    La mise en page est appréciée par 85% des répondants et le site web par 75%. Sept personnes sur dix estiment que RDT info accroît leur intérêt pour la science, plus de 80% qu'elles y apprennent quelque chose dans ce domaine, y trouvent des informations sur la politique européenne de recherche et plus largement sur l'Europe. Le site Internet constitue le mode de consultation préféré de près de 45% des sondés, tandis que 30% privilégient plutôt la version imprimée. Plus de la moitié des répondants trouvent la cadence actuelle satisfaisante (quatre numéros par an, quelques spéciaux). Une autre question sur le titre a été posée. L'appellation RDT info(1) semblerait parfois sibylline… Ce n'est pourtant pas l'avis de 60% des participants à cette consultation.

    (1) RDT est l'acronyme autrefois utilisé par la Commission pour "recherche et développement technologique".

      Témoignages

    Je viens de recevoir votre publication pour la première fois. Je désire exprimer à chacun mes remerciements pour un magazine de cette qualité.
    Isaac Fuenmayor - Head of the Business Administration Department – School of Economics & Business Administration – Cali (Columbia)

    RDT info est un "outil" qu'il faut absolument développer et qui doit se trouver dans chaque famille, surtout avec enfants.
    Bernard Linard (Belgique)

    Je travaille à l'Open University et je m'intéresse fortement, en tant que chercheur, aux relations science-société, à la communication et l'éducation. J'ai beaucoup apprécié les deux numéros spéciaux de RDT info, Eurobaromètre et Dialogue de science. Bien joué! Joachim Allgaier (Royaume-Uni)

    Bien réalisé, d'un contenu instructif, RDT info me tient à jour de l'activité scientifique et je vous en remercie. J'apprécie particulièrement les dossiers.
    Jean-Marcel Schorderet, producteur-réalisateur (Suisse)

    Votre revue RDT info est vraiment très bien faite, l'icono est superbe, le choix des rubriques très bien fait. Continuez ainsi.
    Jean Rossier - Laboratoire de Neurobiologie du CNRS - Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles, Paris.

    Le magazine FTE info sur l'art et la science est particulièrement intéressant. Il présente une vision d'une thématique en général très complexe d'une manière adéquate et qui donne envie de regarder le monde sous un angle différent.
    Barbara Gessler, chef de la représentation régionale de la Commission européenne à Bonn (DE)

    N'améliorez pas le magazine, mais améliorez la connaissance du magazine, par exemple en l'envoyant dans les écoles européennes. Les enfants représentent l'avenir et il y a une série de sujets qui les intéresse dans RDT info.
    Yvonne Muizert, biochimiste (Italie)

    POUR EN SAVOIR PLUS



    CONTACTS