Avis juridique important
   
Contact   |   Recherche   
RDT info logoMagazine de la recherche européenne N° 43 - Novembre 2004   
Top
 ACCUEIL
 SOMMAIRE
 EDITORIAL
 Au revoir Monsieur Busquin
 Sur les routes de l’inflammation
 Les aliments de l'enfance
 Vent d'ambition pour la recherche européenne
 Une science de proximité
 Des cultures ET des arbres 
 Arrêt sur image
 BREVES
 PUBLICATIONS
 AGENDA
 APPELS A PROPOSITIONS

Télécharger le pdf de en fr
COMMUNIQUER LA SCIENCE Version imprimable


Génial Ingenious

L'école et la télévision… autrefois © Science and Society Picture Library
L'école et la télévision… autrefois
© Science and Society Picture Library
Science et société. Science et culture.
Le nouveau site Ingenious présente avec intelligence et imagination les connivences entre ces mondes et les liens, souvent peu visibles et mal connus, qu'ils tissent depuis longtemps. L'objectif premier est peut-être de donner envie. Envie d'en savoir plus. "Vous êtes invité à un voyage vous permettant de découvrir et d'explorer les nouvelles perspectives de l'inventivité humaine. La richesse des ressources offre la possibilité de nouvelles interprétations qui défient les points de vue traditionnels. Vous pouvez contribuer à ces discussions en apportant des opinions inédites sur les découvertes qui ont changé nos vies, en suscitant ainsi des dialogues avec les autres et avec les musées."

Le voyage proposé couvre une trentaine de sujets : la naissance de l'humanité, le phénomène des migrations, les liens entre science et science-fiction, la beauté des mathématiques, le pouvoir de la science et de la technologie sur nos vies et nos manières de penser, la notion de voyage et d'exploration, etc. Le dynamisme et la clarté de la mise en scène virtuelle invitent à "l'immersion totale" en naviguant à travers quatre grands chemins : "lire", "débattre", "voir", "créer". Ce travail remarquable est dû à des spécialistes qui ne sont pas venus sans bagage. L'initiative est née d'une collaboration entre cinq grands musées britanniques (Science Museum - National Museum of Photography, Film & Television - National Railway Museum - Science & Society Picture Library - Science Museum Library). Tous apportent leur specific touch sur le plan des connaissances, des expériences pédagogiques et de communication ainsi que leur richesse iconographique. Une trentaine de milliers d'images originales  (archives, cinéma, documents scientifiques) valent le détour. Elles appuient des textes synthétiques, aisés à lire sans jamais céder à la facilité, qui permettent à ceux qui le souhaitent un approfondissement "par paliers". Ces documents sont à découvrir sur un site virtuel aussi efficace que séduisant


Retrouver nos nuits noires

Retrouver nos nuits noires
Les nuits blanches ne sont pas seulement le fait des insomniaques. Elles sont électriques, traversées par la pollution lumineuse qui auréole les routes et les villes et désespère les astronomes. Ce n'est que depuis quelques années que cette question est prise au sérieux. Aux Etats-Unis, d'abord, où l'International Dark-Sky Association (IDA) se crée en 1988. L'IDA comporte des membres européens pugnaces, tel le Tchèque Jenik Hollan (professeur de physique et astronome à l'observatoire de Brno) qui est l'un des fers de lance d'une législation pionnière – la première au niveau national. La pollution lumineuse y est réglementée au même titre que l'émission de polluants chimiques et les réverbères de Prague doivent  désormais concentrer leurs faisceaux lumineux sur le sol.

"On estime que 30 à 50% de la lumière émise par les éclairages extérieurs sont totalement perdus, car ils sont envoyés vers le ciel", confirme Philippe Demoulin. Cet astrophysicien de l'université de Liège sait d'ailleurs de quoi il parle puisque la Belgique est le pays européen, bien connu des astronautes, aux routes et autoroutes les plus "phosphorescentes". Et il préconise aussi d'utiliser des lampes au sodium basse pression, économiques, moins polluantes, à bon rendement.

En Lombardie, une pétition ayant rassemblé 25 000 signatures a permis le vote d'un texte comparable à l'initiative tchèque. Au Royaume-Uni, la CfDS (Campaign for Dark Skies) tente pied à pied, depuis 1989, de dialoguer avec les autorités locales et nationales ainsi qu'avec l'industrie pour obtenir des mesures favorisant l'obscurité, tandis que des plaintes d'habitants agressés par la lumière sont régulièrement jugées devant les tribunaux.

Car la lumière excessive ne gêne pas seulement les astronomes. Elle empêche aussi de dormir, elle peut gêner les piétons et les automobilistes en limitant notamment leur capacité de s'adapter ensuite à l'obscurité ou encore perturber le rythme circardien des animaux. Pour en savoir plus, et peut-être faire entendre sa voix, on peut flâner sur le site international de l'IDA où se trouvent différents mouvements nationaux, comme CieloBuio en Italie ou CelFosc en Espagne.


WYP 2005, et vive Einstein

Logo de l'année mondiale de la physique
2005 est promue par l'Unesco "année mondiale de la physique" (WYP en anglais). Un hommage à Einstein qui, il y a cent ans, découvrait la relativité restreinte, première étape clé d'une révision de la conception de l'espace-temps et de la compréhension de l'Univers. Le champagne sera sabré le 13 janvier, à Paris, en présence de nombreux Nobel et autres personnalités scientifiques ou industrielles, mais également de quelque 500 jeunes triés, de par le monde, parmi les "forts en science". Confirmés et espoirs devraient débattre de concert, notamment via deux tables rondes consacrées au rôle de la physique au XXIe siècle et à la perception de cette science par le public.

Mais les jeunes seront également présents, de manière originale et active, au fil des multiples événements qui consacreront la WYP. Ainsi, le projet EuroPhysics Fun, doit élargir à différents pays les activités du Danish Physics Show de l'université d'Aarhus (DK). L'idée est née durant la fête danoise de la science de 1998 où les étudiants en physique ont accueilli les enfants des écoles primaires. La science y était présentée, démonstrations à l'appui, comme un événement à la fois magique et compréhensible. Le succès fut tel que l'université décida de soutenir financièrement l'initiative, que deux étudiants y trouvèrent un petit job et que l'idée fut élargie vers les élèves de secondaire.

Le Physics Show est aujourd'hui une micro-entreprise employant une vingtaine d'étudiants, faisant partie du département de physique, présentant régulièrement des "événements" dans les écoles, musées, centres culturels, etc. Pour le groupe d'Aarhus, son succès vient d'une pédagogie réévaluée sans cesse, de la jeunesse des "enseignants", de la présence d'étudiantes qui vient renverser l'image trop masculine du scientifique, de la mise en avant de l'expérimentation et des liens entre la physique et la vie quotidienne, d'une présentation qui ne néglige pas l'humour et  l'ouverture d'esprit. En 2001, les activités des étudiants d'Aarhus avaient touché 5 000 personnes. Ils en espèrent plus du double, en 2005, en essaimant leur initiative au cours de la WYP, à travers l'Europe.


Profs de science - webstop

Cliquer sur une tranche d'âge (3 à 7 ans, 7-11, 11-14, 14-19). Choisir son sujet (sciences de la terre, biologie, musées des sciences, équipements de laboratoire, mais aussi relations parents-école ou apprentissage à distance…). Cliquer et découvrir une liste d'ouvrages, organisations, contacts, bonnes idées pédagogiques, expos à voir, etc. Savoir où se procurer des documents. Interroger des experts par courrier. Comme le suggèrent les organisateurs de Scienceonestop, l'intermédiaire entre un prof de science et la qualité de son enseignement… c'est une souris.


Etudiants - que choisir?

Pour sensibiliser aux études de sciences, le projet Scientist@work, lancé en Belgique par le Flanders Interuniversity Institute for Biotechnology (VIB), a la bonne idée de mettre en contact des élèves de 14 à 18 ans, leurs professeurs et des scientifiques. Ceux-ci leur ouvrent les portes de la réalité : un laboratoire, des expérimentations, des équipements. Aux étudiants, ensuite, de rendre compte de leurs impressions à travers un document (texte, poster) qui leur permet de participer à une compétition interscolaire. La deuxième édition de ce concours compte déjà 77 projets sur lesquels travailleront 845 jeunes.


DVD - Newton in Space

Pedro Duque jonglant dans l'espace © ESA
Pedro Duque jonglant dans l'espace
© ESA
Les leçons des lois de Newton filmées à bord de la Station spatiale internationale, mais également sur Terre. Là haut, les astronautes Pedro Duque (Espagne) et Alexandre Kaleri (Russie) réalisent des expériences qui correspondent à celles que des lycéens allemands, espagnols et irlandais réalisent "au sol". Le tout débouche sur un DVD pédagogique, Newton in Space, réalisé par l'ESA. "Nous avons appris la science sans vraiment nous en rendre compte", estimait Stephen Rigney, collégien irlandais. C'est un peu le but des concepteurs de cette mallette pédagogique, disponible en 12 langues, comprenant un DVD, un guide de l'enseignant, une documentation présentant la Station spatiale internationale, des activités pluridisciplinaires, des références web, etc.  


Jamais trop tôt…

Les écoliers allemands vont être sensibilisés au développement durable dès l'école maternelle. Des boîtes à outils pédagogiques, les Agenda-21 Boxen, comprenant des livres, CD, vidéos, jeux et correspondant aux différents niveaux scolaires leur seront distribués. Le développement durable sera étudié à travers des éléments très concrets, tels que l'habitat, les textiles, l'alimentation, la mobilité… "Il s'agit d'un concept pédagogique approfondi. Il touche non seulement le terrain environnemental mais tient à valoriser la dimension culturelle et les structures sociétales engagées dans la durabilité", souligne Alexander Leicht, responsable du programme de la commission allemande pour l'Unesco, à l'origine de cette initiative.

Top

POUR EN SAVOIR PLUS

CONTACTS