Imaginez la vie sans embouteillages!

IMPRIMERCITYMOBIL

Citymobil
Le projet CityMobil s’attaque à deux problèmes liés que rencontrent les villes européennes: les embouteillages et la pollution. C’est pourquoi il développe des systèmes innovants et automatisés de transport public pouvant amener les passagers exactement où ils veulent, quand ils le veulent.

Dans beaucoup de villes européennes, les embouteillages et les encombrements sont des problèmes quotidiens. Un grand nombre d’entre elles ont mis en place des procédures d’urgence qui sont activées lorsque la pollution devient trop élevée. D’autres ont instauré une taxe de circulation pour dissuader les habitants d’utiliser leur véhicule dans le centre-ville.

Les 26 partenaires du projet sont originaires de 10 pays, dont 7 États membres de l’UE. On compte parmi eux des autorités publiques, des constructeurs et des fournisseurs de systèmes de transports, des universités, des instituts de recherche et des organisations de transport public.

EN SAVOIR PLUS

Ouvrir la voie aux transports automatisés

Les systèmes automatisés de transport qui utilisent des véhicules respectueux de l’environnement présentent plusieurs avantages, notamment la réduction des embouteillages et l’amélioration de la circulation. Les erreurs du conducteur sont éliminées et, par conséquent, la sécurité routière s’en trouve améliorée. Comme ces véhicules ne requièrent pas de permis de conduire, tout le monde peut les utiliser, y compris les personnes handicapées ou âgées. En outre, lorsqu’ils ne sont pas utilisés, ces véhicules autonomes peuvent être aisément déplacés vers des zones de stationnement en périphérie. Cela permet de libérer des espaces urbains qui, sinon, feraient essentiellement office de parkings.

Pourtant, avant de concrétiser cette vision de transports automatisés, bien des obstacles devront être levés. Par exemple, selon les lois en vigueur, un véhicule est toujours sous la responsabilité de son conducteur. En l’absence de conducteur, il est difficile d’établir à qui incombe la responsabilité légale. Par ailleurs, alors que les fabricants de véhicules classiques disposent d’un ensemble bien défini de normes de sécurité à respecter, il n’en est pas de même pour les systèmes automatisés. De telles normes sont nécessaires pour que ces nouveaux systèmes gagnent la confiance du public.

L’un des objectifs de CityMobil consiste à identifier et à lever ces obstacles afin de rendre possible la mise en service de systèmes de transport automatisés.

Au coeur du projet se trouve trois démonstrations pilotes dans des grandes villes, en Espagne, en Italie et au Royaume-Uni. Ces démonstrations aident les villes participant au projet à évaluer la viabilité économique d’un système automatisé. Les autorités bénéficient également d’une vue complète des problèmes opérationnels liés à l’intégration du système automatisé à leurs systèmes de transport public. Ces projets pilotes permettent également de tester les réactions des utilisateurs afin de rendre les transports automatisés plus faciles à utiliser et de garantir qu’ils répondent aux exigences de la ville et de ses habitants en matière d’environnement et de sécurité.

Citymobil

Bientôt sur votre route

À Castellón, en Espagne, des bus «haute technologie» sont utilisés sur deux portions de route de plus de 40 kilomètres. Selon l’environnement routier, ils peuvent être utilisés en mode guidé ou en mode manuel. En mode guidé, certaines tâches de conduite sont accomplies par le système automatisé, même si le conducteur garde toujours le contrôle du véhicule. Les véhicules se déplacent principalement sur une plate-forme réservée, mais partagent l’infrastructure routière pour certaines parties du trajet.

À Rome, en Italie, une flotte de cybervoitures totalement automatisées et sans conducteur va être mise en place dans le nouveau centre d’exposition. Elles transporteront les visiteurs entre la zone de stationnement et le centre. Ce système est conçu pour un service à la demande, et la réservation de véhicule est intégrée dans la gestion du parc de stationnement. Lorsqu’un conducteur entre avec sa voiture personnelle dans le parc de stationnement, il reçoit le numéro de l’emplacement où il doit se garer. Un véhicule automatisé attend alors les occupants de la voiture à l’arrêt le plus proche de l’emplacement attribué. Par ailleurs, les véhicules sont électriques, ce qui réduit la pollution locale de l’air.

Le premier système personnel de transit rapide au monde est en cours d’essai au nouveau terminal cinq de l’aéroport Heathrow de Londres, au Royaume-Uni. Pour la première phase du projet, 18 taxis transportent les personnes depuis le parc de stationnement vers le terminal, en empruntant des voies de guidage réservées. Chaque taxi peut transporter jusqu’à quatre personnes avec leurs bagages. Le système est facile à utiliser, fiable, rapide et offre un service de point à point sans attente. Les véhicules à faible consommation, alimentés par batterie, ont en outre un rendement énergétique supérieur de 50 % à celui des bus généralement utilisés pour ce service. Des tests montrent que ces véhicules sont sûrs dans une situation de collision, et qu’ils sont capables de gérer tout obstacle présent sur la piste. Si le projet pilote réussit, le système sera étendu à tous les terminaux de Heathrow ainsi qu’à d’autres aéroports, et il sera relié aux services publics de la zone locale.

Les villes font la queue pour participer

Castellón, Rome et Heathrow sont les grands sites pilotes de démonstration, mais d’autres villes, notamment Uppsala en Suède et Lausanne en Suisse, hébergent des projets de plus petite envergure. Ces villes sont déjà très intéressées par le déploiement de systèmes automatisés, mais estiment qu’il est judicieux de mener un projet pilote avant une mise en oeuvre à grande échelle.

CityMobil organise également des démonstrations, d’une durée de quelques semaines, dans un certain nombre d’autres villes qui s’intéressent à l’utilisation de transports automatisés. Daventry (Royaume-Uni), Hyvinkää (Finlande), Gênes (Italie) et La Rochelle (France) figurent parmi les villes participantes.

Ces démonstrations aideront les autorités locales dans leur décision concernant les transports automatisés. Elles permettent également au grand public d’expérimenter des véhicules sans conducteur sur une piste d’essai.

Dans d’autres villes d’Europe, CityMobil mène des études théoriques afin de déterminer la manière dont les systèmes de transport automatisés pourraient améliorer les réseaux de transport local.

Par ses activités, CityMobil démontre la faisabilité technique des systèmes de transport automatisés et élimine les obstacles administratifs et opérationnels à son adoption à grande échelle. Il contribue également à promouvoir l’acceptation des transports automatisés par le grand public. Ses résultats aident déjà de nombreuses villes à choisir la meilleure solution automatisée pour résoudre leurs problèmes de transport.