Introduction rédigée par
J.M. Silva Rodríguez

IMPRIMERDirecteur général de la
direction générale de la recherche

introduction

C’est avec un très grand plaisir que je vous présente cette sélection de «success stories» extraites du sixième programme-cadre de recherche de l’UE.

Il faudrait un ouvrage bien plus volumineux pour couvrir toutes les activités de recherche et les connaissances acquises dans le cadre de ce programme inter national et pluridisciplinaire. Néanmoins, nous avons essayé de rassembler suffisamment de projets intéressants et innovants pour vous donner une bonne vision d’ensemble.

Vous rencontrerez ainsi des chercheurs à l’oeuvre dans des lieux aussi variés que les solitudes glacées de l’Arctique, les profondeurs obscures des océans ou les déserts venteux de l’Asie centrale, et le plus souvent, dans le cadre plus traditionnel du laboratoire. Ils sont originaires de toute l’UE et d’ailleurs, et leurs travaux s’étendent de la chimie à l’économie (en passant par un très grand nombre d’autres disciplines).

Dans leur ensemble, les projets présentés ici touchent à tous les aspects de notre vie quotidienne, depuis la santé, l’environnement et l’alimentation jusqu’à notre façon de voyager et de produire notre énergie.

EN SAVOIR PLUS

Ces projets nous apportent de nouvelles connaissances primordiales pour nous aider à faire face à certains des plus grands défis que rencontre aujourd’hui la société.

Parmi ces défis, le réchauffement planétaire est considéré par tous comme l’un des plus sérieux. Grâce à ce programme-cadre, nous disposons maintenant d’une meilleure vision de la façon dont l’Europe sera affectée, et de ce que nous devons faire pour transformer notre façon de vivre, de travailler et de voyager, afin de limiter les dégâts sur l’environnement et d’éviter une évolution encore plus critique de notre climat.

Dans ce contexte, nous vous présentons plusieurs projets qui montrent comment la recherche a contribué à découvrir des moyens plus efficaces pour limiter nos émissions de gaz à effet de serre et des technologies nous permettant de réduire considérablement le taux de CO2. D’autres projets lèvent le rideau sur les moyens de transport du futur, plus propres et moins polluants, par exemple avec les combustibles durables, des avions et des trains offrant un meilleur rendement, voire des concepts totalement nouveaux de transports publics.

Dans le domaine de la santé, vous découvrirez des projets de recherche visant à prévenir ou soigner le cancer, le VIH et le diabète, ainsi qu’à réagir rapidement face à l’apparition de nouveaux virus.

D’autres projets se sont penchés sur la production d’aliments plus sûrs, plus sains et plus abordables, dans le respect de l’environnement et du bien-être des animaux.

Cependant, n’oublions pas que ces projets ne se contentent pas de générer des connaissances et des solutions aux problèmes actuels. Beaucoup d’entre eux s’enrichissent d’une dimension pédagogique, afin de s’assurer que l’Europe continuera encore longtemps à disposer de chercheurs talentueux et de haut niveau. Ces projets posent également les bases de réseaux destinés à rapprocher les chercheurs et les institutions, liens qui se poursuivront bien après la fin des travaux. Beaucoup d’entre eux participent à la création de liens entre les chercheurs, à l’échelle mondiale.

L’initiative de l’UE en matière de recherche complète les programmes nationaux et régionaux menés par les États membres, ainsi que les autres programmes européens internationaux.

Le 6e PC apporte une valeur ajoutée à la recherche européenne. Par les projets soutenus, il visait également à mettre en place les composantes d’un Espace européen de la recherche (EER). Le but de cet Espace est, entre autres, de promouvoir l’excellence dans la recherche publique grâce à la coopération, la mise en réseau et la libre circulation des chercheurs (ce que l’on appelle la cinquième liberté). Le sixième programme-cadre a contribué directement à la «stratégie de Lisbonne pour la croissance et l’emploi», en reconnaissant l’importance de la recherche pour stimuler l’économie européenne par la génération d’emplois, de services et de nouveaux produits.

Certes, la mise en oeuvre complète de l’EER exigera d’autres efforts afin de développer et d’améliorer la libre circulation de l’information scientifique. C’est la tâche à laquelle s’est attelé le septième programme-cadre. Il bénéficie pour cela d’un niveau de financement sans précédent, et met l’accent sur la création de stratégies et de partenariats mieux définis pour la recherche en Europe afin d’éviter la fragmentation et la dilution des travaux de recherche.

Ces efforts de recherche sont en effet absolument indispensables si l’on veut trouver des solutions aux grands défis qui se présentent aux Européens (comme le réchauffement planétaire, l’approvisionnement énergétique et le vieillissement de la société). Ce document n’est cependant qu’un modeste exemple des efforts entrepris pour décrire et justifier la raison d’être de nos activités de recherche dans l’UE, ainsi que pour expliquer pourquoi elles sont aussi importantes pour nous tous.

J’espère que vous le lirez avec plaisir et intérêt.

J.M. Silva Rodríguez
Directeur général