Editorial

Vues de Terre

La Terre, une œuvre d'art? Les photographies de ce numéro nous incitent en effet à (re)découvrir une planète toute en beauté, riche et fragile à la fois. Mais, dans les pages qui suivent, c'est aussi la science qui fait œuvre d'art. Car l'iconographie de ce numéro n'a pas été composée pour le plaisir des sens: elle est un pur produit de recherche pointue et de haute technologie. Les images présentées, sublimes en effet, nous rappellent que l'observation de la Terre, développée au départ dans un but militaire, a donné à la société de nombreuses applications civiles. Celles-ci ont révolutionné la météorologie et bouleversé tous ses modèles. En traquant cyclones, ouragans et autres tsunamis, les satellites alertent les populations menacées. A partir des données venues d'en-haut, les scientifiques anticipent l’apparition et l’évolution des épidémies, sauvant ainsi des vies humaines. Ils suivent l'évolution du climat et surveillent l'état de la couche d’ozone. Et ce n'est pas tout: les radars embarqués sur les satellites cartographient les fonds marins et les courants, permettant d’optimiser le routage maritime, la pêche ainsi que l’aménagement des côtes et des plateformes off-shore.

Vue de la Terre, l'activité qui se développe dans le ciel donne la mesure du marché que représentent les applications spatiales. Aujourd'hui, quelque 3100 satellites gravitent autour du globe, sans compter les satellites militaires secrets et les débris ignorés en tout genre!

Mais alors que, sur terre, l'Europe se construit lentement, celle-ci est déjà une réalité dans notre ciel! Et, les yeux dans l'espace, je vous invite à découvrir, dans ce numéro, les coopérations et les visages de cette Union "réenchantée", ainsi que les multiples facettes d'une planète qui exhibe les stigmates de l'occupation humaine.


Michel Claessens
Michel Claessens Editor in chief

Top