Dessine-moi l’EER!

© CNRS Photothèque/Hubert Raguet
© CNRS Photothèque/Hubert Raguet
© European Commission
© European Commission

Appréhender l’Espace européen de la recherche (EER) et les méandres de la terminologie qui s’y greffe au gré de sa construction est une mission certes de taille, mais pas insurmontable. «On ne connaît que les choses que l’on apprivoise», dit le renard dans «Le petit Prince» de Saint-Exupéry. Pour pouvoir jongler sans complexe avec les différentes structures et outils qui permettent à la recherche européenne de s’adapter aux besoins des citoyens, et qui façonnent cet édifice en plein essor qu’est l’EER, il faut donc commencer par les apprivoiser. «Que signifie ‘apprivoiser’?» demande le petit Prince. «Cela signifie créer des liens», répond le renard. Pour le citoyen lambda, l’Espace européen de la recherche reste un concept abstrait, institutionnel, sans lien direct avec ses préoccupations quotidiennes. Une idée tronquée qu’il est nécessaire de corriger en «humanisant» les rouages de cette locomotive destinée à propulser l’Europe au rang d’économie et de société de la connaissance. Une locomotive dont le combustible est à base des liens tissés entre la science et les citoyens…


Haut de page