AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.
European Flag    Europa La Commission européenne Recherche Cinquième Programme Cadre
Améliorer la qualité de la vie
     
   

Etude de cas

AIR

Aliments fonctionnels, l'alimentation de demain ?

La science de la nutrition pourrait innover dans le domaine des "aliments fonctionnels". Mais avant toute commercialisation, il faut mettre la priorité sur la recherche fondamentale.

 

 

Un aliment fonctionnel est un aliment qui contient un ingrédient - un micro-nutriment ou une substance chimique naturelle - dont on sait qu'il apporte des bénéfices pour la santé, comme la faculté de réduire le risque d'apparition de pathologies spécifiques. Il ne s'agit ici pas tant de prévention mais plutôt de réduction des risques. Les possibilités sont énormes et certaines estimations parlent d'un marché potentiel de 25 milliards d'euros pour ce début de siècle. Cependant, de nombreux scientifiques restent prudents. Démontrer l'influence d'un aliment sur telle fonction physiologique ou biologique ne suffit pas. Avant de clamer les mérites supposés de tel ou tel aliment, il faut encore comprendre et être en mesure de contrôler le rôle exact de ces nutriments spécifiques sur la fonction régulée et dans l'apparition de pathologies éventuelles.
"Si l'on connaît aujourd'hui la corrélation entre certaines matières grasses et les maladies cardiovasculaires, ou entre calcium et ostéoporose, il nous reste à comprendre les conditions exactes qui favorisent le rôle protecteur ou thérapeutique d'un aliment spécifique", explique Marcel Roberfroid, Professeur au Département de Pharmacologie de l'Université Catholique de Louvain (UCL-Belgique). "Nous ne pouvons pas introduire sur le marché des aliments fonctionnels sur la base de théories non vérifiées." Ceci explique la mise en place du projet d'action concertée FUFOSE (Functional Food Science in Europe) coordonné par le Professeur Roberfroid. L'objectif du projet FUFOSE est de dresser le bilan des connaissances et d'identifier les lacunes de la recherche dans ce domaine.

Réseau européen
Dans le cadre du projet FUFOSE, dix groupes de travail, réunissant 54 chercheurs dans 10 pays de l'Union européenne, ont été mis en place. Les activités de ces groupes couvrent six domaines de la physiologie humaine identifiés comme prioritaires : système gastro-intestinal; défense contre les espèces réactives de l'oxygène; système cardio-vasculaire; métabolisme des substrats et maladies métaboliques; développement, croissance et différenciation; fonctions psychologiques et comportement.
Il s'agit de vérifier des hypothèses aussi variées que le rôle des antioxydants dans la prévention du développement de certaines formes de cancer ou les bienfaits sur la santé à long terme de la consommation dès l'enfance de certains acides gras poly-insaturés. En mobilisant les ressources d'autant de pays et de chercheurs, le réseau accélérera l'introduction sur le marché d'aliments fonctionnels fondés sur des principes scientifiques sains, pour le bénéfice de tous les Européens.

       
  Précédente  
Suivante...
   Previous  
 Next...
  Recherche Top