AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.

  deenfr
Drapeau européen

   EuropaLa Commission européenneRechercheCommuniqués de presse

Bruxelles, 29 janvier 2001

Le Commissaire Busquin et le secteur aéronautique européen
présentent leur "vision 2020"

Mots-Clés: aéronautique, Espace européen de la recherche

Aujourd'hui, Philippe Busquin, Commissaire responsable de la recherche, présentera la stratégie pour l'aéronautique européenne qu'un groupe de personnalités a développée à sa demande. Les "Journées aéronautiques 2001" de Hambourg permettront aux compagnies d'aviation, responsables d’aéroports, régulateurs, gestionnaires du trafic, fabricants d'avions et chercheurs d'exprimer leurs idées et besoins dans une perspective européenne. Pour Philippe Busquin, le principe de base de cette vision est très clair : "La compétitivité de notre industrie aéronautique dépend de la recherche. Si l'Europe veut rester un acteur global sur la scène aéronautique, elle ne peut se permettre de fragmenter son effort de recherche et de gaspiller ses ressources par duplication et manque de coordination de ses activités. L’organisation actuelle de la recherche ne lui a pas permis de s'adapter aux changements qui sont intervenus dans les structures mêmes de l'industrie. Je propose mon aide afin de réaliser cet effort de coordination en faisant de l'aéronautique un exemple pour la mise en œuvre de l'Espace européen de la recherche et une priorité pour le prochain programme-cadre de recherche, que la Commission devrait adopter d'ici quelques semaines."

Alors que le secteur de l'aéronautique européenne est bien organisé et performant en termes de production d'avions, son effort de recherche est bien inférieur à celui des Etats-Unis et est dispersé entre plusieurs programmes et centres nationaux. Philippe Busquin estime que « beaucoup a été accompli ; nous sommes aujourd'hui à un point où tout est possible mais rien n'est certain », ajoutant que « le "plus haut, plus loin, plus vite" doit céder la place à "plus accessible, plus sûr, plus propre, plus silencieux". C'est l'une des raisons pour laquelle j'ai demandé au secteur aéronautique de présenter sa vision du futur. »

L'aéronautique européenne devra affronter, dans les vingt prochaines années, d'importants défis. Il est en effet estimé que le volume du trafic aérien triplera d'ici 2020 et qu'une nouvelle génération d'avions devra voir le jour pour répondre aux préoccupations environnementales et de sécurité exprimées tant par les citoyens que les politiques. Le contrôle du trafic aérien doit aussi être amélioré et unifié et le secteur sera exposé à une libéralisation accrue ainsi qu'à une compétition renforcée, de la part des acteurs connus et de nouveaux venus. De plus, le document "Vision 2020" définit des objectifs ambitieux, qui nécessiteront des investissements importants en recherche et en développement technologique.

Ces objectifs sont les suivants :

Le rapport "Vision 2020" avance deux principales recommandations : La Commission envisage de mettre en place le comité consultatif à la mi-2001 et va explorer les moyens de renforcer la coopération entre les Etats membres, si les problèmes ne peuvent être résolus ni au niveau national ni au niveau communautaire. Ceci pourrait être réalisé par l’application judicieuse de l’article 169 du Traité, qui autorise une grande flexibilité dans la définition des règles du jeu si plusieurs Etats membres sont décidés à initier une action conjointe.

Quelques données de base

Le document "Vision 2020" et des informations complémentaires sur la recherche aéronautique européenne sont disponibles sur :
http://ec.europa.eu/research/growth/gcc/ka04.html

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Stephen Gosden, Chargé de presse et d'information, DG Recherche
Tel: +32.2.29.60079, Fax: +32.2.29.58220, E-mail: Stephen.Gosden@ec.europa.eu

Recherche Top
COMMUNIQUES DE PRESSE | 29.01.2001