AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.

  enfr
Drapeau européen

   EuropaLa Commission européenneRechercheCommuniqués de presse

Bruxelles, le 19 octobre 2000

 

Les recherches sur l’acier :
des bénéfices à long terme pour l’environnement – et les consommateurs
Dunkerque (FR), 31 octobre 2000

 
Mots-clés: acier, innovation, environnement

Material complémentaire:

Evoquer une industrie de l’acier « respectueuse de l’environnement » peut sembler être un rêve éloigné. C’est pourtant ce que les recherches soutenues par la CECA (Communauté européenne du charbon et de l’acier) sont en train de réaliser. Participez à notre journée de presse du 31 octobre pour en savoir plus. Transformer des déchets dangereux en matériaux de base pour des aimants ultra-performants ; améliorer la sûreté, réduire les émissions et les coûts d’un haut fourneau grâce aux techniques d’intelligence artificielle (IA); diminuer la consommation en énergie et la production de CO2 de près de 90% en utilisant un procédé de coulée directe de bandes ou rendre la carrosserie des automobiles plus résistante aux projections de gravillons : autant d’exemples de recherches actuelles qui apporteront des bénéfices à long terme pour les consommateurs et l’environnement.

Ces recherches seront présentées à la presse le 31 octobre, sur le site industriel d’Usinor à Dunkerque, par les chercheurs eux-mêmes. La visite d’un haut fourneau est prévue. Après les présentations, le Commissaire européen responsable de la recherche, Philippe Busquin, le président du Groupe Usinor, Francis Mer, et les scientifiques répondront aux questions. Le transport de Bruxelles à Dunkerque et retour est assuré.

Après le café de bienvenue à l’usine d’Usinor située près de Dunkerque, une courte vidéo présentera le premier projet, qui utilise l’intelligence artificielle pour suivre et contrôler le fonctionnement d’un haut fourneau. Les participants auront l’occasion de visiter ensuite la salle de contrôle pour voir le système en action ainsi que le haut fourneau. La passerelle d’observation offrira une bonne perspective et permettra de voir la coulée de fonte en fusion. Mais en quoi les techniques d’intelligence artificielle concernent-elles un haut fourneau ?

Intelligence artificielle, contrôle et haut fourneau

Le fait est que la gestion d’un haut fourneau requiert l’intégration simultanée d’un nombre de données qui dépasse les capacités humaines. Le service « Sytèmes d’information » d’Usinor a développé un système expert qui suit 3350 variables chaque minute et fournit, sur cette base, des recommandations et des alertes. En permettant la détection précoce d’anomalies, le système rend les opérations plus sûres ; il améliore aussi la stabilité, la qualité du produit ainsi que la durée de vie du haut fourneau. Les économies réalisées ont largement dépassé les espérances et atteignent plusieurs millions d’euros par an pour chaque site! Le système, qui a été breveté, a déjà trouvé des applications dans d’autres secteurs industriels.

Après le repas, trois autres projets seront présentés.

Un acier de meilleure qualité pour l'industrie automobile

Le « galvannealing » est un procédé qui donne de bons résultats: des tôles prêtes à être peintes, résistantes à la corrosion, et à un prix raisonnable. On ne s’étonnera pas, dès lors, que la plupart des pièces en acier composant une automobile sont produites de cette façon. Mais la technique a ses faiblesses. Pendant le pressage, la couche protectrice peut se détériorer de sorte que l’acier, s’il est par exemple incorporé dans une automobile, pourra s’abîmer sous l’effet des projections, devenant ainsi plus exposé aux éléments corrosifs tels que l’eau et le sel. Ce projet, mené par le Centre de Recherche en Métallurgie (CRM, Belgique), a développé un nouveau traitement thermique qui corrige ces points faibles et permet d’obtenir un matériau de meilleure qualité tout en augmentant de 30% la productivité du producteur. Le procédé réduit aussi l’usure des outils impliqués dans l’assemblages des automobiles et allonge la durée de vie des véhicules. Rapidement adopté par l’industrie automobile, il est déjà utilisé en production.

Des déchets dangereux aux aimants ultra-performants

Sous-produits inévitables de la production d’acier, les oxydes de fer sont des déchets dangereux résultant de la régénération de l’acide chlorhydrique utilisé pour le décapage de la calamine de l’acier. Traditionnellement, ces déchets sont grillés pendant 45 minutes dans un four rotatif, assez coûteux d’un point de vue énergétique. Le projet, coordonné par EKO Stahl GmbH (Allemagne), a développé un traitement vertical ultra-rapide (seulement trois secondes pour le même volume de déchets) qui est aussi plus propre, moins encombrant, moins énergétivore et plus aisé à contrôler. En outre, la poudre de ferrite obtenue constitue un excellent matériau pour fabriquer des aimants ultra-performants.

Un procédé plus économique de coulée directe de bandes d’acier

Une ligne de coulée directe traditionnelle est en général longue de 800 à 1000 mètres et produit d’importantes émissions de CO2, qui sont proportionnelles à la quantité d’énergie utilisée, elle-même considérable. Un consortium mené par Salzgitter AG (Allemagne) a développé un procédé qui est beaucoup plus compact et qui permet d’abaisser jusqu’à 90% la consommation en énergie et, par-là même, les émissions de CO2. Utilisant une atmosphère neutre et protectrice, le procédé permet de réutiliser les ferrailles d’une meilleure façon que dans les procédés traditionnels et améliore la qualité des produits, au niveau des propriétés de surface et mécaniques. Ces bandes d’acier sont utilisées par des entreprises des secteurs automobile, naval et aéronautique.

Informations pratiques

Les présentations s’effectueront en français ou en anglais (voir annexe) avec interprétation vers le français; les questions pourront être posées dans les deux langues, avec interprétation. Pour raisons de sécurité et d’espace, il est impératif de s’accréditer à l’avance si vous souhaitez participer à cette présentation de presse, auprès de l’une des personnes mentionnées ci-dessous.

Pour accréditation et informations complémentaires, veuillez contacter:

Stephen Gosden, Unité Communication, DG Recherche
Tél.: +32.2.29.60079, E-mail: Stephen.Gosden@ec.europa.eu

Michael Delle Selve, Unité Communication, DG Recherche
Tél.: +32.2.29.93684, E-mail: Michael-Cristian.Delle-Selve@ec.europa.eu

Pour des informations relatives aux projets, veuillez contacter:

Pierre Meriguet, Secteur Acier, DG Recherche
Tél.: +32.2.29.54234, E-mail: Pierre.Meriguet@ec.europa.eu

 


Présentation de presse
« Recherche Acier »

31 Octobre 2000
Site industriel de Sollac/Usinor, Dunkerque

_______________________________________

Programme provisoire

09:30  Départ de Bruxelles en autobus  
11:40  Arrivée à Dunkerque Accueil: F. Mer (Président, Groupe Usinor) et P. Gugliermina (Sollac Atlantic, Dunkerque)
12:00  Présentation du projet Sachem – contrôle d’un haut fourneau par IA – et visite du fourneau Claude-Charles Thirion, Systèmes d’information d’Usinor
13:30  Buffet  
14:40  Présentation de projets de recherche Introduction: 
M. Ezio Andreta, Directeur, Croissance compétitive et durable, Direction générale Recherche, Commission européenne.

Orateurs:

  • S. Wilmotte, CRM (en français)
  • H. J. Hartmann, EKO Stahl (en anglais)
  • J. Kroos, Salzgitter (en anglais)
  • C. Thirion, Usinor (en français)
15:40  Allocution de M. Philippe Busquin, Commissaire européen responsable de la recherche
15:50  Questions/Réponses MM. P. Busquin et F. Mer et les orateurs
16/30  Départ pour Bruxelles  

Recherche Top
COMMUNIQUES DE PRESSE | 13.11.2000