AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.

Communiqué de presse


Bruxelles, 29 avril 1998

Femmes et sciences
Initiatives concrètes de la Commission européenne


Women and Science - European Commission takes concrete steps

Près de 400 femmes …et hommes se sont rencontrés les 28 et 29 avril à Bruxelles pour la conférence 'Femmes et sciences' organisée par la Commission et le Parlement européen.

Constat unanime : faible évolution de la situation des femmes dans les carrières scientifiques ces 15 dernières années, manque de statistiques et d'action politique en Europe. Edith Cresson, Membre de la Commission chargée de la recherche, de l'innovation, de l'éducation, la formation et la jeunesse, a répondu par des mesures concrètes. Elle encourage la participation des femmes au 5ème programme-cadre de recherche et propose la création d'un Observatoire et d'un Réseau européens 'Femmes et sciences'.

«Se priver du potentiel intellectuel représenté par la moitié de la population est tout simplement aberrant» Edith Cresson résume en ces termes le déficit chronique de participation des femmes aux carrières scientifiques en Europe.

Quelques chiffres :

L'égalité des chances constitue aujourd'hui une priorité politique de l'Union européenne.
Que faire ?

Femmes et sciences : vers le 5ème programme-cadre

Le 5ème programme cadre est nouveau dans sa structure, son contenu et son approche. Organisé autour d'un nombre volontairement limité de thèmes prioritaires d'avantage axés sur les préoccupations des citoyens, il intègre des objectifs socio-économiques clairs.

Comment promouvoir l'égalité des chances dans le 5ème programme-cadre ?

Le rôle de l'Observatoire, action transversale pour l'ensemble des programmes de recherche communautaires, sera

Femmes et sciences : agir « européen »

Les 350 participants l'ont prouvé : le dialogue et l'action à l'échelle européenne sont plus riches et plus efficaces.

John Battle, MP, Ministre d'Etat de la Science, l'Energie et l'Industrie au Royaume Uni, a présenté l'exemple réussi d'une unité, intégrée au ministère, destinée à attirer les femmes vers les carrières scientifiques et technologiques.

« Il a suffi de présenter des statistiques désolantes pour que les choses bougent », témoigne Madame Jytte Hilden, ancienne Ministre de la recherche et des technologies de l'information du Danemark.

Les scientifiques sont d'accord : « pas de statistique, pas de problème, pas d'action politique » déclare Hilary Rose (University of Bradford). Provoquer l'action par les chiffres, tel est le travail de Mary Osborn (Max Planck Institute for Biophysical Chemistry - Allemagne) qui précise que seuls 11 à 28% de femmes ont participé aux panels d'évaluation des programmes de la Commission européenne de 1995 et 1997.

Ce vaste échange d'expériences entre femmes scientifiques, chercheuses ou enseignantes, les a révélé le rôle essentiel de l'éducation. « Traiter filles et garçons à égalité ne conduit pas à l'égalité des chances mais, au contraire, renforce les différences. Mais la diversité est source de richesse et souvent fait naître des idées. Donc des équipes mixtes sont absolument souhaitables en recherche» témoigne Huguette Delavault, professeur d'université (mathématiques - Paris).

Un profond changement des mentalités et des comportements est indispensable. Les nouvelles technologies, qui révolutionnent les sciences et la société, demandent de plus en plus de chercheurs, hommes et femmes. Les enjeux scientifiques du XXIème impliquent directement les femmes qu'elles soient acteurs, sujets ou bénéficiaires de la recherche.

Pour de plus amples informations:

Jimmy Jamar
Porte Parole
Commission européenne
E-mail: jimmy.jamar@spp.cec.be

Michel Claessens
Unité Communication, DG XII
E-mail: michel.claessens@ec.europa.eu


Voyez également les Conférences du programme TSER sur le serveur CORDIS.
COMMUNIQUES DE PRESSE | COMMUNIQUES DE PRESSE DE 1998 | 09.02.2000