AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.

Communiqué de presse


Bruxelles, 8 avril 1998

La Commission européenne publie son deuxième rapport sur
les indicateurs scientifiques et technologiques


European Commission publishes Second Report on Science & Technology Indicators

Le deuxième rapport de la Commission européenne sur les indicateurs scientifiques et technologiques (S&T) présente une comparaison détaillée des efforts et des performances en matière de recherche et d'innovation en Europe, et examine la situation particulière des cinquante pays qui dépensent le plus en matière de recherche et de développement à travers le monde. Le rapport constate une stagnation relative dans les efforts de R&D en Europe, par rapport aux autres puissances économiques mondiales, et appelle à des investissements soutenus dans les domaines de la recherche, de l'innovation et du capital humain.

L'édition 1997 de ce rapport, dont on trouvera les passages les plus marquants en annexe (en anglais!!), contient un grand nombre d'indicateurs et d'analyses qui illustrent le rôle important des investissements immatériels dans les performances économiques à long terme des économies industrialisées ou émergentes. Mme Edith Cresson, Commissaire européen responsable de la recherche, a déclaré que les conclusions "étaient encourageantes, car l'Europe demeure la deuxième puissance scientifique mondiale et conserve un important potentiel de haute qualité en matière de recherche industrielle et de ressources humaines, mais en même temps préoccupantes, du fait que les efforts de l'Union européenne dans ce domaine sont très inférieurs à ceux de ses concurrents, notamment les Etats-Unis. Les Européens, souligne-t-elle encore, n'investissent pas assez dans ces secteurs, qui sont la clé de son avenir. En outre, les investissements européens dans la science ne se traduisent pas de manière adéquate en percées industrielles et commerciales".

Le rapport montre notamment que la forte croissance qu'a connue l'économie américaine ces dernières années a été précédée d'une amélioration spectaculaire de l'innovation technologique (à partir de 1987), due essentiellement à d'importants investissements tant publics que privés dans la recherche et l'innovation au cours de la décennie précédente. Depuis le début des années 1990 et le début de la crise de l'économie japonaise, les pouvoirs publics américains ont également adopté une stratégie similaire, qui a conduit à un accroissement sans précédent des investissements publics dans le domaine de la R&D pour soutenir la compétitivité et la capacité d'innovation de l'industrie américaine.

En revanche, les efforts des entreprises et des gouvernements européens en faveur de la base scientifique et technologique de l'industrie européenne ont stagné, et le fossé entre les performances industrielles et technologiques de l'Union européenne et des Etats-Unis a eu tendance à s'élargir dans de nombreux secteurs essentiels pour l'avenir. Outre l'observation générale que l'Union européenne doit investir plus et mieux dans la recherche, l'innovation et le capital humain pour stimuler la croissance et créer des emplois, le rapport présente également de nombreuses comparaisons illustrant les points forts et les points faibles actuels de la recherche et de l'innovation en Europe.

Le rapport s'articule autour des cinq grands thèmes suivants, qui fournissent une foule d'informations sur la science et la technologie européennes :

Pour des informations complémentaires, veuillez contacter:

Dr Ian Perry
DG XII -AS-04
Fax: +32.2.29.62840

M. Stephen Gosden
Unité Communication, DG XII
Fax: +32.2.29.58220
E-mail: Stephen.Gosden@ec.europa.eu


COMMUNIQUES DE PRESSE | COMMUNIQUES DE PRESSE DE 1998 | 09.02.2000