AVERTISSEMENT JURIDIQUE IMPORTANT: Les informations qui figurent sur ce site font l'objet d'uneclause de non-responsabilitéet d'une déclaration concernant les droits d'auteur
 
  |   Contact   |   Recherche sur EUROPA  
Recherche européenne - L'info - Homepage
Graphic element
'Weekly Headlines' en anglais RDT info magazine homepage Agenda Communiqués de presse Contacts
Graphic element
image Recherche européenne - L'info > Recherche et Société > La vie jusqu'au bout
image image
image image image Parution : 08/06/2001
  image La vie jusqu'au bout
RDT info 30
image  
   
  Si l'on vit plus longtemps, comment vivre mieux ? Quels défis le vieillissement de la population pose-t-il à la médecine et à l'organisation de la société ? Quelles en sont les conséquences économiques ? Pourquoi la mort est-elle devenue taboue? Ces questions sont au coeur de plusieurs recherches soutenues par l'Union européenne.
   
     
   

20% des Européens sont aujourd'hui des seniors - ils seront 25% en 2020. Ce vieillissement de la population - qui se double d'une diminution de la fertilité - interpelle à la fois la société et les individus. La nécessité de renforcer la recherche sur ce thème a été soulevée par les parlementaires européens et s'est concrétisée par la création d'une action-clé Vieillissement au sein des programmes de l'Union (voir encadré). Des champs très divers - sciences du vivant, sciences humaines, nouvelles technologies - entrent en jeu dans cette problématique complexe, qui implique une approche de plus en plus multidisciplinaire. Des travaux menés dans quel but ?

Bien vieillir

"Il ne faut pas parler de longévité, mais de qualité de vie fait remarquer le Dr Anne Degrand-Guillaud, responsable scientifique à la Direction Générale Recherche. Pour ce médecin qui possède une solide expérience de terrain, la pérennité à tout prix n'offre guère d'intérêt. Ce qui compte, c'est le "bien vieillir", dont elle se préoccupe dans la ligne de l'action-clé Vieillissement placée sous sa responsabilité (1).

Il s'agit ici de mieux comprendre les différences de toute nature qui marquent le "poids des ans". Quel rôle jouent l'hérédité, les facteurs environnementaux et le psychisme dans le déroulement du temps qui nous est donné ? Quels sont les facteurs d'un vieillissement sain et quelles sont les "petites choses" quotidiennes permettant de vivre mieux ? Le regard des autres ne pourrait-il être plus tolérant vis-à-vis des plus âgés ? Comment et à quel prix rester le plus longtemps possible chez soi ? Comment lutter contre la solitude ? Autant d'interrogations auxquelles les chercheurs peuvent apporter une part de réponse - et autant de questions que ne peuvent négliger les stratégies de santé publique.

Lever les tabous

Et puis, au terme du chemin, il y a ce pesant tabou de nos sociétés occidentales. "Quand on parle du vieillissement, c'est jusqu'au bout, jusqu'à la mort. Celle-ci fait partie intégrante de la vie et nous ne sommes pas à la hauteur pour l'accueillir sereinement. On passe à côté d'un événement. Les médecins ne sont pas formés à en parler et on n'ose pas en débattre, alors qu'en Europe, on ne meurt pas comme on devrait", poursuit Anne Degrand-Guillaud. Il pourrait donc exister aussi un "bien mourir".

Un nombre croissant de personnes (50% à 70% des Européens, selon les pays) décèdent à l'hôpital. "Or, l'objectif des hôpitaux est de soigner. Il faudrait imaginer un accompagnement à domicile, pas trop écrasant pour les proches. Il y a cinquante ans, on ne savait rien sur le début de la vie. On a appris énormément de choses depuis sur le fœtus. Aujourd'hui, on ignore encore tout de la mort." (2)

(1) Determinants of healthy ageing and of well-being in old age.
(retour au texte)

(2) La Commission européenne a organisé l'atelier "End-of-Life-Care" les 13-14.12. 2000 à Bruxelles. Cette rencontre multidisciplinaire (médecins, sociologues, philosophes, responsables de santé publique, représentants d'associations de personnes âgées, etc.) a notamment soulevé les questions de l'euthanasie, de la douleur et de l'accompagnement des mourants.
(retour au texte)

 

Contact

anne.degrand-guillaud@ec.europa.eu

Site web

cordis.europa.eu/life

En savoir plus

Survey of the Current Status of Research into "Ageing" in Europe, EUR 18594, Commission européenne, Bruxelles, 1999
Rapport sur les recherches menées en Europe dans le domaine du vieillissement, réalisé par le Comité ad hoc sur les coordinations des politiques de recherche européenne.

Ageing in Europe, IOS Press, Amsterdam, 1999
Le point sur les avancées dans le domaine biomédical et médical concernant les personnes âgées, dans 11 pays de l'UE. Publication soutenue par la Commission. ISBN 90 5199 382 X


Encadrés
image    
 

Une action, cinq lignes

Inscrite dans le programme Qualité de la vie de l'Union, l'action-clé Vieillissement de la population et handicaps vise à soutenir des recherches bénéfiques à la santé et au bien-être des personnes âgées et à alimenter la réflexion sur les politiques de santé publique et de sécurité sociale. Elle se décline en cinq volets portant sur :

  • les recherches dans le domaine de la santé (maladies d'Alzheimer ou de Parkinson, ostéoporose, problèmes de vision ou d'audition, troubles de la mémoire, dépression spécifique au grand âge, etc.);
  • l'analyse des facteurs du vieillissement (facteurs culturels, psychologiques, biologiques et génétiques déterminants dans la qualité de la vie des personnes âgées);
  • les problèmes démographiques et socio-économiques (politique de soins de santé, gestion des retraites, etc.);
  • le développement et l'évaluation de technologies utiles aux seniors (mobilité, stimulation de la mémoire, télésurveillance);
  • l'organisation des soins de santé et des services sociaux spécifiques.
 
    Sommet de la page
image
Encadrés
image
Une action, cinq lignes


Recherche européenne - L'info - Homepage
Graphic
'Weekly Headlines' en anglais RDT info magazine homepage Agenda Communiqués de presse Contacts
Graphic